Accéder au contenu principal

Hommage aux forces de l'ordre

La Tunisie vient de connaitre des moments de tension inhabituels. Deux fusillades ont eu lieu a quelques jours d'intervalle et qui se sont soldés par une dizaine de morts parmi la bande armée qui s'est refugié dans la petite ville de Soliman.
Ces derniers jours ont montré et rappelé a mes compatriotes la valeur et l'importance de la securité dans laquelle les tunisiens vivent depuis plusieurs années loin des troubles du moyen orient et des violences qui ont characterisé l'histoire recente de nos voisins.
Cette securité, on tend a l'oublier, a été possible grace a l'effort constant des forces de l'ordre qui veillent sur nos frontieres, nos citoyens et nos invités. Je voudrais a travers ce post rendre hommage aux honnetes peres de famille et les jeunes tunisiens de l'armée et de la police qui ont pris part a la chasse a l'homme qui a eu lieu ces derniers jours. Je voudrais les remercier pour avoir risqué leurs vies pour retablir l'ordre et contribué a ce que les activités de ce groupe armé soit arreté à temps.

Commentaires

Anonyme a dit…
brabbi ya zizou, sais-tu de quelle nature est le danger ue représentait ce groupe.
Anonyme a dit…
Je suis d'accord avec toi qu'il faut rendre un hommage à ceux qui ont risqué et aussi perdus leurs vies pour protéger les citoyens innocents des dangers de ces groupes,
mais l'affaire hélas n'est pas encore terminée et les fusillades continuent jusqu'à ce moment même...
Tarek a dit…
Bravo a nos forces de l'ordre pour leur vigilence et professionnalisme.

God Bless Tunisia!
Anonyme a dit…
Cher zizou je croix qu'on a eu la même pensée tous les deux c'est pourquoi je te demande de me donner ton avis sur l'article suivant :
Non je n’ai pas vu les accrochages.
Non je n’ai pas assisté aux fusillades.
Je n’ai pas entendu les échanges de tirs.
Je ne sais pas quel est le nombre des morts.
Ni celui des blessés non plus.

Je ne suis sûr ni de ce que dit la rue ni de ce que disent les rumeurs.

Cependant il y a une chose dont je suis sûr et certain.

A chaque fois que je me fais arrêté par des policiers ou par des agents de la Garde Nationale dans les barrages de contrôle j’ai vu dans les yeux de ces agents des forces de l’ordre une volonté ferme de se sacrifier, de mettre leurs vies en danger rien que pour sauver la mienne et celle de tous les autres tunisiens qui, au-delà des considérations politiques, régionales, personnelles…, ne veulent à aucun prix troquer le caractère paisible de la vie dans ce pays contre une anarchie proposée par des hallucinés.

A ceux qui sont loin de leurs familles pour que nous nous puissions êtres avec les nôtres.

A ceux qui sont loin de leurs enfants pour que nous nous puissions jouir des nôtres.

A ceux qui son loin de leurs parents pour que nous nous puissions vivre à coté des nôtres.

A ceux qui ont sacrifié et se sont sacrifiés.

A ceux qui continuent à sacrifier et à se sacrifier non seulement par devoir mais aussi par amour pour cette terre et pour les gens qui y vivent
j’aimerais leur dire que tous les mots du monde sont insuffisants pour décrire la gratitude que chaque tunisien leur doit.

A tous ces gens qui ne dorment pas la nuit, qui ne déjeunent pas à midi, qui ne dînent pas à sept heures, qui ne se douchent pas tous les jours, qui ne rentrent pas chez eux tous le soirs, qui n’ont pas le temps pour changer de chaussettes, qui font leur travail sans se plaindre du froid, de la pluie… j’exprime toute ma solidarité et mon estime

J’invite tous les membres de la blogosphère tunisienne à manifester leur solidarité avec ces hommes et leur rendre hommage de la manière qu’ils jugent la plus propice. Je vous laisse le choix.
amilcar a dit…
Tout a fait d’accord Zizou.

Je vois qu’il y a unanimité cette fois pour reconnaître l’efficacité de nos forces de police qui lutent depuis des années contre ce fléau mondial. Nous pouvons nous targuer d’être le seul pays arabe où il n’y pas d’islamistes. C’est un travail qui a commencé depuis les années 60, grâce à la politique de tajfif el yanabi3 (Réforme des programmes scolaires pour extirper tout ce qu’il y a d’haineux dans l’islam)


Encore un grand merci à nos forces de police qui ont démasqué ce groupe terroriste. Ces gens là sont sûrement des salafistes takfiri(la branche la plus radicale des nazislamistes).
Ces gens là pensent qu’il faut lancer le djihad non seulement contre les croisés mais aussi contre les apostats (forces de police, appareil d’état, administration…)

Malheureusement les signes de la radicalisation ont commencé à prendre forme avec l’arrivé du voile noir des pays du Golfe. Et voila où nous mènera le voile. Je l’ai dit souvent : Le voile est un baromètre, un signe qui ne trompe pas, c’est la régression et le fanatisme qui mène au terrorisme.

Un bon nombre de tunisiens ne peuvent même pas imaginer ce que sont les idées des salafistes et de ce qu’ils sont capables de faire.
Anonyme a dit…
grand hommage a ces agents de securité militaire garde nationale securité nationale policier surtout qque ont des salaires minable mais les agnets de renseignement é t ou ils dormais ou koi on a frolé la catastrophe peut etre occupé a courir derriere les femmes voilé les journalistes les gens de libertés d expression.
Honnetement les agents de securité doivent ouvrir les yeux et travaillé ciblé sur la frontiere les terroristes les anciens djihadistes. pas d amalgame svp entre foulard et terrorisme!!!
pour la securité du pays reprimé des gens innocent c crée une tendsion éliminer eradiquer ces groupes terroristes est necessaire et obligatoires.
chantal a dit…
zizouti where did you find any info about what happened? pas de photos , pas de reportages , pas d'infos detaillees , peut etre que c'etait juste la chasse a des bloggeurs a little bit too vocal , ca me rappelle le Liban au temps des syriens , oui on etait en securite , une securite illusoire, qui etouffait aussi l'arme de la pensee , du changement , de la liberte .
Anonyme a dit…
à lire
http://www.liberation.fr/actualite/monde/226602.FR.php
Mazza a dit…
Le dernier paragraphe de l'article de Libé est très déplacé et est insupportable! Cherche-t-on à justifier un quelconque soulèvement par les armes en Tunisie? Cherche-t-on à justifier la préparation d'actes terroristes?
J'ai l'impression qu'on n'a pas encore compris que les terroristes islamistes ne suivent aucune logique. N'ont-ils pas attaqué Londres alors que c'était leur fief? N'ont-ils pas assassiné des centaines d'innocents partout dans le monde?
Non, non et non! Rien, absolument rien, ne peut justifier la violence dont sont capables les terroristes islamistes!
Rabbi m3a Tounis!
Bader a dit…
Moi qui croyait que la Tunisie avait été nettoyé de toute forme d'islamisme (et d'opposition) par Ben Ali...
La Tunisie compte autant de policiers que la France et pourtant la sécurité ne tous n'est pas assuré. Tu peux te faire cambrioler, agressé ou même violé si tu es une femme, mais aucun policier ne bougera.
Par contre si tu les appeles pour balancer tes voisins barbus. Là ils répliquent au quart de tour !
je veux savoir a dit…
Est ce que quelqu'un a vu une putain de photo ou un putain de reportage montrant que dans ce putain de pays il y a eu un putain de combat entre des putains de guerrilleros et des putains de policiers se battant pour défendre une putain de roi . Qu'est ce qui vous dit que c'est pas des putains d'extra-terrestres débarqués de mars ? Qu'est ce qui vous dit que c'est pas des putains d'américains ou des putains de je ne sais pas quoi ? Qu'est ce qui vous dit que c'est pas des putains de militaires qu'en ont marre de voir des putains de connard comme vous se faire baiser par leur putain de gouvernement ? Vous avez vu quelque chose ? On vous a montré des photos de cadavres avec ou sans barbe ? On vous a donné des noms ? On vous a montré des carte d'identités, des passeports attestants de leurs identités ? Est ce quelqu'un est en mesure de prouver que ce qui c'est passé c'est pas un problème de succession entre eux ? Est ce que quelqu'un est en mesure de prouver à l'heure d'aujourd'hui que ce sont pas des anciens du régime ,déchus de leur droit ? Non n'est ce pas ?
Vous ne savez rien alors arrêtez de baver n'importe quoi et exigez d'être informé de la situation et de ce qui c'est passé au lieu de lancer des satisfecits stupides et déplacés . Vous êtes satisfait de quoi ? Que vos forces de l'ordre ce soient battus entre-eux pour préservé des intérêts privés ? Vous en avez pas marre de sortir des conneries, on vous cache la vérité et vous êtes contents . Et si c'était des membres de notre armée qui voulaient tout simplement vous libérés de l'emprise qui vous étouffe qu'est ce que vous diriez ?
La seule soulution pour le savoir c'est d'exiger des comptes, mais vous n'êtes pas en mesure d'exiger puisque vous êtes satisfait de tout .
Vous avez donné carte blanche, vous ne voulez rien savoir, vous êtes satisfait de la chape de plomb sous laquelle vous vivez . Vous êtes médiocre, vous méritez votre sort .
Mazza a dit…
Et quand bien même c'était des membres de notre armée, tu crois que j'aurais été content d'un putsh militaire?
Oui aux réformes, non à la révolution, non à la violence!
je veux savoir a dit…
Parce que tu vis sous quel régime actuellement ?

Pourquoi voudrais tu qu'il y ai des réformes puisque nous sommes satisfait de notre condition, nous ne réclamons rien. Essaies de sortir dans la rue en réclamant des réformes pacifiquement avec un panneau de revendications et verras ce que tu recevras comme réponse .
bizguellif a dit…
Tout à fait d'accord avec toi ya zizou!!! nous sommes tous reconnaissants aux jeunes tunisiens de n'importe quel corps soient ils!
c'est grâcee à eux que nous prenions le metro , balladons dans les rues et les souks en toute securité!!
Houssein a dit…
C'est à croire que les forces de sécurité ont réalisé un miracle.

Quand même, ils sont payés pour ça, par les contribuables, les citoyens, ils ne sont pas volontaires, c'est leur boulot d'assurer la sécurité et de combattre la criminalité...

S'ils ont bien fait leur travail tant mieux, mais là personne n'a assez d'informations pour pouvoir juger la situation.
amilcar a dit…
Et toi t’en a pas marre de ces putains de théories de complots à la con que seuls les putains d'abrutis adorent ?
wa7id mfalguit a dit…
mes amis je crois vous n'avez rien compris de toute l'histoire
met3addi ou barra a dit…
éclaire-nous alors yé si el mfalguit!
Anonyme a dit…
British tourist raped and murdered in jewellery theft
Lucy Bannerman

Woman, 71, fought to protect her bag
Family conducted own investigation





Violet Bradford: put up a fight

An elderly British woman was raped and murdered in Tunisia after she put up a fight to fend off a robber who was trying to steal her handbag, an inquest was told yesterday.
The last moments of Violet Bradford, a widow aged 71, were pieced together by her children, who spent almost a year investigating her death.

Mrs Bradford had been on holiday in the resort of Monastir when a man riding by on a moped tried to snatch her bag. When she refused to let go, the robber fell from his bike.



It was daylight but he beat her up, causing multiple fractures, then used her skirt to strangle her and raped her as she lay unconscious.

The man, a twice-convicted robber aged 37, stole her jewellery, phone and some cash.

The hearing was made possible after her son, Colin, 51, and daughter, Linda Benn, 48, carried out their own investigation into the killing.

Mrs Bradford, from Pontefract, West Yorkshire, was ten minutes’ walk from her apartment at 6pm on March 7 last year when she was attacked. She was found dead on wasteland near the resort.

Christopher Milroy, a pathologist, told the hearing in Wakefield that he had encountered difficulties with the post-mortem examination because weeks had elapsed before her body arrived back in Britain.

An initial Tunisian inquest found that she had suffered severe sexual injuries as a result of rape.

Professor Milroy said that grooves on Mrs Bradford’s neck indicated that she had been strangled by her own skirt. She had also suffered a head fracture, caused by a fall or by being struck, multiple traumatic wounds on her body and rib fractures.

Frustrated by the lack of information, Mrs Benn travelled to Tunisia and, with help from the landlord of her mother’s property, who was also a lawyer, the family was able to keep track of the progress of the investigation and pass details to the coroner in England.

The inquest was told that local police had captured the killer after he had used Mrs Bradford’s phone. The police also recovered most of the stolen jewellery.

The man was arrested and confessed to the murder during questioning. He said that he had drunk 14 bottles of beer and three one-litre bottles of red wine before the attack.The man, who has not been named, is awaiting sentence and could be hanged for the murder.

David Hinchliff, the coroner, gave a verdict of unlawful killing. He said that the inquest might not have taken place without the help of Mrs Bradford’s family.

Mrs Bradford had been a visitor to the Tunisian resort for more than 20 years, both with her husband, Stanley, and after his death eight years ago, travelling with friends and family.
Anonyme a dit…
Pourquoi la Tunisie n’arrive t-elle pas à franchir la porte ? (la porte de la démocratie)



La montée de la violence dans les années quatre vingt et les évènements que nous vivons aujourd’hui donnent une piste de réflexion intéressante pour comprendre la subtilité du cas tunisien.



Après le putch contre Bourguiba et le climat d’insécurité qui régnait à cause de la menace islamiste, le peuple tunisien uni dans son malheur a fait front commun toute sensibilités idéologiques confondues derrière le nouveau samouraï, le général Ben Ali. Ce dernier reçu un blanc seing pour rétablir l’ordre et le calme dans un pays scandalisé à l’idée de connaître le sort de son voisin algérien. Avec une efficacité implacable le samouraï ramena la quiétude et la vie paisible aux tunisiens, ces derniers en étaient contents ils ne demandaient pas plus. D’aucun ne s’est inquiété des méthodes employées pour arriver à contenir les menaces réelles et prétendues qui pesaient sur le pays et des conséquences que cela pouvait induire.



Seule la paix et la sécurité comptaient. Le Tunisien semble attaché plus que tout au thé à la menthe qu’il aime siroter paisiblement sur la terrasse d’un café, aux matchs de foot dont il se délecte chaque dimanche en partageant quelques bonnes bouteilles de Celtia bien frappées et surtout à l’ after qui le conduira à la discothèque où musique techno, danse salace et les tumultes de la vie de la nuit l’attendent.



Pendant ce temps, la police grossit sas rangs et étend ses prérogatives sous l’œil approbateur du peuple qui ne tarit pas d’éloges leur efficacité à toute épreuve. Pendant ce temps là, la machine de la justice entame sa course folle de parodies de procès, de jugements iniques, d’exécution en peloton à tout va et l’intrusion des juges véreux. Tel est le résultat de ce deal avec le diable dans lequel les Tunisiens avaient troqué leurs libertés contre la sécurité et la stabilité, la liberté contre le thé à la mente sur la terrasse d’un café.



Rebelote, aujourd’hui !! Le spectre de la violence réapparaît et dans le black out médiatique les rumeurs les plus folles et les scénarios les plus noirs circulent comme une traînée de poudre. Le samouraï qu’on croyait rouillé par les années de stabilité se remet en selle et le peuple encore une fois lui remet un blanc seing pour étouffer davantage les libertés.



La sauce de la démocratie libérale ne prendra jamais tant que le souci de la sécurité l’emportera sur la volonté du peuple de disposer de lui-même. Nous sommes hélas loin du compte et quand j’entends louer les services de police de Ben Ali alors que plus de trois cent jeunes croupissent en prison pour des crimes qu’ils n’ont pas commis ce sentiment se renforce encore plus.

A cioran

un texte que j'ai copié sur un site spécial .
jerko a dit…
je suis fier de dire que la Tunisie n'est ni l'Algérie ni la Lybie, et je crois que c'est aux autorités de ce pays que nous devons cette réussite: un îlot de paix à préserver par tous les moyens contre une bande de rêveurs intéressés par la destruction de la Tunisie actuelle que nous aimons et qui fait l'admiration de tous les pays arabes sans exception.
Anonyme a dit…
Malheureusement nous ne sommes ni la Lybie, ni l'Algérie avec pour le premier le pétrole et l'eau et pour le second le pétrole et le gaz comme richesse apparemment inépuisable . Nous sommes la petite Tunisie complètement démuni et assailis de toute part par les familles de nantis qui l'ont complètement anéantis merci bena ali .
sami (RSprod) a dit…
je voudrais remercier le douanier qui a fait rentrer les 2 contenaires bourrés d'armes :)
sacré zizou
Anonyme a dit…
JE SUIS D'ACCORD AVEC VOUS QUE LE METIER DE CES GENS N'EST PAS EVIDENT.Mais je trouve certains de vos commentaires grotesque.
Remercier la police du régime et puis quoi encore.
Vous allez nous dire que si nous sommes en vie aujourd'hui c'est Grâce à Ben Ai, si nous sommes instruits c'est grâce à Ben Ali

faut arrêter avec ça!
moi je dit s'il y a des fussillades aujourd'hui dans le grand tunis c'est à cause de lui!

Posts les plus consultés de ce blog

الادمان

الادمان هو مرض مزمن شديد الانتكاس . هذا المرض يغير هيكل و وظائف الدماغ. علاج الادمان لا يكون بحبس المدمن في السجن او في مصحات و منعه من تناول مادته. نحن في تونس فشلنا في تعاطينا مع هذا المرض و يجب علينا الاعتراف بذلك. مصدر الفشل هو بالأساس متأتي من جهلنا العلمي في هذا الموضوع. فنحن لا ندرس أطبائنا ، عاملي الصحة ، المرشدين الاجتماعيين ، رجال القانون ، الشرطة ، السياسيين وغيرهم مرض الادمان و كيفية التعامل معه. لا نقوم بنشر المعلومات لكافة الشعب كي يعي باهمية المشكل و عواقبه. فالقليل من المدمنين يعلمون بأنهم مدمنين و الوصم والتمييز المربوط بكلمة ادمان لا تشجع احدا على البحث عن العلاج الذي هو غير موجود أصلا (ممنوع من الدولة).فالمدمن يعاقب على إدمانه و يعاقب على انتكاسته و يعاقب حتى في نجاحه على الإقلاع اذ يبقى الوصم ضده مدى 
حياته.


En #Tunisie le gouvernement et l'assemblée essayent de gérer le problème de la drogue par la répression. On ne regarde pas l'addiction sous un angle scientifique. On ne mets pas en place une politique de réduction des risques et on parle encore de guériso…

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة
بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر



Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée : "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Rest In Peace Hans Rosling

Meeting Hans Rosling and spending a weekend with him ( Thanks to Houssem Aoudi, we went to pick him up from Annaba and drove to Tunis together - we stopped and had sea food in Tabarka, Tunisie) was one of the most meaningful moments of my life as a young adult. On our road trip, he shared his life story, his passions and his dreams. He was so humble, generous and kind. He gave me life-changing advice and meaningful words of wisdom that make me feel grateful and entrusted to keep his legacy and pursue his work to improve the health and well-being of people around the world. (He made this video in Tunisia Live studios to inspire the young people of North Africa to keep up the good work).