Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2011

Sommes nous pret pour des élections le 24 juillet 2011

La date des elections approche et le pays ne semble pas pret pour ces elections. L'ambiance est detestable, les media sont aux abois et le gouvernement peine à gagner la crédibilité, la neutralité et la transparence necessaire pour créer un environnement favorable aux élections.
Organiser des élections n'est une chose facile et y'a pas pire qu'organiser de mauvaises elections. Les consequences d'une telle performance sont imprevisibles et nombreux sont les pays qui ont sombré dans la violence suite a des elections contestés ou entachés d'irrégularités.
 Ca fait qlq semaines que je lis de la documentation relative a l'organisation des elections et que je me dis que nous manquons sérieusement de communication sur les préparatifs. Les déclarations de Iadh Ben Achour de la semaine dernière proposant le report pour cause technique ont confirmé mes doutes...

La contre-révolution est en marche

Les signes négatifs s'accumulent: la censure, la repression policière, la torture, la mauvaise performance de l'appareil médiatique, les manipulations, ainsi que le retard accumulé par l'appareil judiciaire, le retard dans la mise en place des preparations des élections.

Les raisons de tout ca ne sont pas clairs, en meme temps, on peut dire que la responsabilité du premier ministre Essebsi qui se trouve engagée.  Que sa politique de communication ainsi que le travail accompli par son gouvernement n'arrive pas a satisfaire l'opinion publique. Aussi, le fait que le pays se trouve toujours en état d'urgence et donc sous la coupe de l'armée nous pousse également a se poser des questions par rapport au role et a l'efficacité de l'appareil militaire.

Dans tous les cas, la situation actuelle est tendue et ceci n'augure rien de bon. Les signes d'apaisements sont rares et le bras de fer qu'on est en train de voir montre que la révolution n'es…

Circulez y'a rien à voir

Lors des révolutions de l'Europe de l'Est, les media occidentaux ont montré les jeunes révolutionnaires comme des victimes de systèmes totalitaires . Ils les ont montrés comme des jeunes assoiffés de liberté, écoutant de la musique pop, vivant dans des cultures underground ou la liberté circulait sous le manteau.   Quand les forces de la repression sont tombés, les peuples libres ont accueillis ce peuple opprimé les bras ouverts.

20 ans plus tard, les tunisiens et les arabes font leurs révolutions, le monde est pris par surprise... L'Europe vieillissante ne cherche pas a comprendre la mesure du changement qui s'annonce... Les media nous peignent comme des pauvres affamés cherchant a profiter de la richesse de nos voisins du nord. La France invite, les plus braves, ceux qui ont saisi cette liberté douloureusement conquise pour aller voir et découvrir d'autres cieux aux prix de leur vie, à revenir chez eux... On montre ces 20,000 jeunes et on ne parle pas de la souff…

Le retour de la censure

Avec la révolution du 14 Janvier et la presence de Slim Amamou au sein du gouvernement, on aurait pu penser que la page de la censure a été définitivement tournée. Que nenni... le plus surprenant c'est que l'armée a pris cette initiative. Deux semaine avant la celebration de la 1ere année de la journée "Nhar ala Ammar" (contre la censure qd Slim 404 a été arrêté), voila que Ammar refait surface et cette fois ci habillé en militaire et ce placant derriere une décision de la court militaire.

Comment réagir a cette terrible nouvelle. J'avoue que je suis un peu désarçonné. Est ce a cause du retour de la censure ou est ce à cause de l'armée qui s'immisce dans le domaine des liberté ou bien c'est le silence et l'opacité qui entoure cette décision et qui nous rappelle des réactions qu'on a connu lors de la periode Ben Ali. 

Les blogueurs ne peuvent rester silencieux devant cette "CENSURE" (et pas filtrage). Affaire à suivre...

je me souviendrai

Je me souviendrai du 14 Janvier comme le jour ou le peuple a réussi à imposer sa volonté. Je me souviendrai que les peuples Arabes, ont réagi au quart de tour et qu'on a pu voir les égyptiens, yéménites, libyens et autres bouger dans le même sens que les tunisiens. Je me souviendrai que les américains ont vite débarqué et que tous les peuples d'Afrique ont salué cet événements majeurs qui les affectera tôt ou tard. Je me souviendrai aussi que le peuple Français nous a trahi. Que son gouvernement élu démocratiquement a soutenu Ben Ali et qu'il n'a pas été du coté du peuple. Je me souviendrai des sommes dérisoires offertes par l'Europe et la France pour soutenir une démocratie naissante, une économie fragilisé et un peuple exsangue. Je me souviendrai des lois répressives qui limitent la liberté de circulation des tunisiens en Europe alors que 5 millions d'européens viennent en Tunisie chaque année. Je me souviendrai que le jeune tunisien de 2011 est libre chez …

Africain du nord

Je prends l'avion de Tunis direction Casablanca. Je survole une Tunisie verte, avec des lacs et des collines en fleurs. On passe au dessus de l'Algérie et le paysage ne change même pas. Les maisons , les montagnes, les forets, les grands espaces, les chantiers et le même soleil. Le pays est grand… le voyage est long… Les cimes enneigés apparaissent… On débarque a Casa. Très bon accueil, une chaleur humaine et une hospitalité sans pareil.

Une Tunisie nouvelle est née. La Libye est en train de se libérer et ça ne saurait tarder. Le Maroc et l'Algérie sont en train de changer a un rythme accéléré. Le Grand Maghreb ne saurait tarder et le grand rêve deviendra réalité.