Accéder au contenu principal

Facebook de retour: Nous voulons You Tube !

L'annee derniere j'ai fait un post a propos de facebook. J'ai fait qlq predictions ... J'ai espere que ce reseau social decolle en Tunisie ...mais  je n'ai jamais imagine qu'en une annee facebook va avoir plus de 50,000 membres.... En meme temps, c'est grace a ce nombre impressionant de membres que la machine de la censure a fait marche arriere et que facebook est redevenu accessible a tout le monde en Tunisie. 

Personnellement, je classe cette revolution facebook, presque ( et au niveau du symbole) au meme niveau de celle de Gafsa ou des emeutes du pain.  J'en conclue que quand un certain nombre de tunisiens desirent qlq chose... ils peuvent l'avoir ( et chacun y va de son moyen de protester). Il est aussi interessant de noter que les demandes de la upper-middle class sont plus audibles par le pouvoir que celle de ceux qui n'ont rien ( ce qui est l'evidence meme).... Si je continue mon raisonnement... (qui en qlq mot consiste a dire: On n'a que ce qu'on merite) Je dirais que meme si la democratie ou la liberte d'expression sont des objectifs nobles, je constate que la majorite des tunisiens ne les considerent pas comme leur priorite ... Leur priorite selon moi et au vu de ce que j'observe ici en Tunisie depuis mon retour... c'est de s'ENRICHIR. Tout le monde veut s'enrichir. Tout le monde veut consommer, acheter et depenser. C'est la priorite du tunisien qlq soit sa classe sociale... Personnellement je ne vois rien de mal en cela... Ce qui me derange par contre c'est que le tunisien moyen ne pense pas que le meilleur moyen pour s'enrichir passe par le respect de la loi, la garantie de l'etat des libertes fondamentales, l'urne et la participation a la vie de la collectivite... 

Je ne desespere pas de voir les choses changer... la revolution des media, les satellites et l'internet  vont peut etre faire naitre une generation plus "aware" que les autres... En attendant et en parlant d'internet je vous invite a rejoindre un groupe contre la censure de youtube

Commentaires

Tun-68 a dit…
Non ce n'est pas une priorité c'est une frustration.

Le jour où il y aura plus de gens satisfaits de leur vie, le frustré deviendra marginalisé, c'est à dire pas dans le vent...à la page...out ou bien azbine...
Anonyme a dit…
Il faut arrêter de rêver et revenir sur Terre. C'est désolant même de te voir comparer ce retournement à ce qui s'est passé à Gafsa. Je peux t'affirmer que c'est tomporaire cette réouverture et tu vas voir après les élections comment on va revenir à la même censure.
En plus, j'aurais aimé te voir désolé de voir comment la Presse parle et le Président réagir à propos d'un site internet aussi futile alors que ni la Presse ni ce cher Président ne se bougent le petit doigt pour aider les gens de Gafsa et avec la même rapidité.
C'est une preuve de notre enlisement plus qu'une preuve de démocratie

Posts les plus consultés de ce blog

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée :  "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Le discours de Bourguiba à Addis Abeba en 1963 à l'occasion de la création de l'OUA

Merci à tous ceux qui ont réagi pour revendiquer l'appartenance de la Tunisie à l'Afrique. Grace au soutien de la direction de la communication de l'unité africaine,voici en exclusivité le discours de Bourguiba à l'occasion de la création de l'Organisation de l'Unité Africaine (OUA). Ce discours a été prononcé il y'a 50 ans jours pour jours, le 25 Mai 1963 à Addis Ababa. Son Excellence Habib Bourguiba, Président de la Tunisie. L’unité dans la diversité J’ai l’agréable devoir d’adresser à votre éminente assemblée les salutations fraternelles du peuple tunisien et ses vœux de plein succès pour nos travaux. C’est la seconde fois en peu de d’années que les Etats indépendants d’Afrique se réunissent à Addis-Abéba, ce bastion héroïque de la liberté africaine. Je ne puis, sans émotion et sans fierté, évoquer l’épopée éthiopienne. Ce fut le début d’un combat décisif qui devait se terminer, en Afrique et ailleurs, par la défaite inéluct