Accéder au contenu principal

Wikipedia censuree en Tunisie : zizou en deuil

Je l'ai decouvert via Kassus, j'ai cru la version du probleme technique un moment... mais apparement ce n'est ni plus ni moins que de la censure! l'ATI a cette fois ci depasse les bornes (encore une fois).... et il ne faut pas se laisser faire ! Je persiste a croire que cette absence de Wikipedia est temporaire et que tout va se resoudre rapidement !
En attendant, parlez en autour de vous ! parlez en aux personnes influentes que vous connaissez !
Parlez en tout court et defendez v(n)ous !


Update : Wikipedia est de retour sur les ordinateurs tunisiens. Devant l'absence de communication gouvernementale sur le sujet, il nous est impossible de savoir les vraies raisons de cette interruption.

Commentaires

Anonyme a dit…
Zizou, ce n'est toujours pas très clair.
Mira a dit…
déjà pour commencer .. l'ATI n'a pas le droit d'avoir des bornes pour les dépasser ou pas ..
Naddo_O a dit…
wikipedia est à nouveau accessible depuis une heure au moins
Aya tant mieux !! On attend de plus amples explications sur cet episode de la part des specialistes du domaine !
J'espere que c'est maintenant regle et accessible pour de bon !!!
Xander a dit…
Wikipedia est de retour. Je conforte l'idée que ce n'est qu'un problème technique passager...
Plus d'infos sur mon blog...
Anonyme a dit…
Tout ça, c'est de la faute à kassus .
Anonyme a dit…
@zizou.

"Devant l'absence de communication gouvernementale sur le sujet..."

Ici c'est la Tunisie pas la planète Mars :)
Anonyme a dit…
@Zizou : Merci pour ton appel !

@Mr l'annonyme : Notre réaction était la meilleure qui soit. Nous avons attendu 3 jours, puis nous avons lancé plusieurs actions dont une campagne d'Emailing à toutes les ambassades de Tunisie, de la part des Wikipediens et de leurs amis. Si c'était un test de censure, nous avons démontré la capacité de réaction et de communication de Wikipedia. Si ce n'était qu'un problème technique, nous avons fait un buzz autour des projets Wiki, ce qui va amener plus de contributeurs, d'ailleurs les articles concernant la Tunisie sont de plus en plus édités ces jours ci.
Anonyme a dit…
on a tout simplement touché à des noms celebres tunisiens en racontant leur vie du passé et leur femmes et frères et sociétés,vous avez devinez!!?...sinon,aussi on peut méme y trouver la definition de gros mot 100% tunisien wui pourrais aussi étre une cause.(fok 3ala z****).
devinez alors la bonne raison!!
Anonyme a dit…
Je me suis permis de rajouter un lien vers ce post dans mon article : http://mouwatentounsi.blogspot.com/2006/11/chirac-les-bloggeurs-tunisiens-veulent.html
si cela vous pose problème, n'hésitez pas à m'écrire : mouwatentounsi@gmail.com.

Posts les plus consultés de ce blog

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée :  "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Le discours de Bourguiba à Addis Abeba en 1963 à l'occasion de la création de l'OUA

Merci à tous ceux qui ont réagi pour revendiquer l'appartenance de la Tunisie à l'Afrique. Grace au soutien de la direction de la communication de l'unité africaine,voici en exclusivité le discours de Bourguiba à l'occasion de la création de l'Organisation de l'Unité Africaine (OUA). Ce discours a été prononcé il y'a 50 ans jours pour jours, le 25 Mai 1963 à Addis Ababa. Son Excellence Habib Bourguiba, Président de la Tunisie. L’unité dans la diversité J’ai l’agréable devoir d’adresser à votre éminente assemblée les salutations fraternelles du peuple tunisien et ses vœux de plein succès pour nos travaux. C’est la seconde fois en peu de d’années que les Etats indépendants d’Afrique se réunissent à Addis-Abéba, ce bastion héroïque de la liberté africaine. Je ne puis, sans émotion et sans fierté, évoquer l’épopée éthiopienne. Ce fut le début d’un combat décisif qui devait se terminer, en Afrique et ailleurs, par la défaite inéluct