Accéder au contenu principal

Spot de lutte contre le sida : Habibi !!



Voici un petit spot qui été tourné par des volontaires de l'Association Tunisienne de Lutte contre le Sida.
Cette version a été légérement modifiée par rapport a la version originale! j'espere qu'elle vous plaira !

Commentaires

Youyou a dit…
Beau spot! Bravo!
Anonyme a dit…
C'est cool :)
Bugsbunny a dit…
L’idée est bien. Le message passe simplement.
Mais les acteurs ne sont pas géniaux. Ils manquent d'expression et ils boitent surtout à la fin.
Une jeune cible ne se verrait pas entrain de boiter.
Z Y E D a dit…
pas assez pertiant a mon avis !
le sida est un réél probleme que les gens oublient trop souvent en se disant que ca n'arrive qu'aux autres!
Anonyme a dit…
pffffffffffffff
Bugsbunny a dit…
et pourquoi le noir et blanc?

en tout cas l'éclairage est trop lourd. je ne sais pas c'est peut être l'encodage?

bref guigna barcha.
Anonyme a dit…
Je salue l'initiave.

Si on trouve que "peut mieux faire", faut aussi qu'on propose des idées, qui seront certainement écoutés et pourquoi pas étudiées et mises en place.

La sensibilisation doit continuer et toute initiative pour lutter contre le sida et les MST est la bienvenue.
marou a dit…
l'intention est bonne par principe mais le spot est trop simpliste à mon goût.
Anonyme a dit…
Moi je le trouve très bien fait. Vous voulez quoi, qu'on montre une scène d'amour avec des 'chéris pas sans capote'???

Non je trouve que c'est vraiement le genre du truc qui s'adapte à la culture du tabou. Sensibiliser sans heurter.
Um Zayd a dit…
Bonne initiative! Je suis d'accord avec Tarek, c'est très bien comme idée et mise en scène. C'est simple et le message est clair!
Bugsbunny a dit…
Oui mais Il faut que les gens se voient dans le spot, et qu’ils soient touchés dans leur sentiments. L’important c'est que l'idée atteigne la cible. Autrement c’est une peine perdue.

Une main qui drague une autre main c’est drôle qui vont ensuite avoir un rapport sexuel c’est super, le bonheur, c’est normalement un sentiment de joie et on est réceptif.
Mais lorsque la seine est noire et surtout mal éclairée et avec des mains qui boitent et qui sont coincés dans leurs mouvements ce n’est plus de la joie c’est lugubre et lourd. On n’est plus réceptif. Ce n’est pas une scène qu’on garderait en mémoire. Des petits détails qui peuvent faire que la personne qui regarde soit réfractaire.

Je trouve que l'idée est bonne mais vu sa simplicité il faut que le spot soit parfait.
Anonyme a dit…
C'est mignon, mais pas assez percutant. Je crois qu'il nous faut une campagne "choc" un peu dans le genre de celle contre la vitesse au volant quelque temps auparavanten France. Sans montrer une scène osée, on peut jouer sur les conséquences. Ya que ça qui marche.
Ben Said Selmen a dit…
un seul mot
chapeau
Anonyme a dit…
je suis d'accord avec tarek, c'est ce qu'il faut pour une culture de tabou

Posts les plus consultés de ce blog

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée :  "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Le discours de Bourguiba à Addis Abeba en 1963 à l'occasion de la création de l'OUA

Merci à tous ceux qui ont réagi pour revendiquer l'appartenance de la Tunisie à l'Afrique. Grace au soutien de la direction de la communication de l'unité africaine,voici en exclusivité le discours de Bourguiba à l'occasion de la création de l'Organisation de l'Unité Africaine (OUA). Ce discours a été prononcé il y'a 50 ans jours pour jours, le 25 Mai 1963 à Addis Ababa. Son Excellence Habib Bourguiba, Président de la Tunisie. L’unité dans la diversité J’ai l’agréable devoir d’adresser à votre éminente assemblée les salutations fraternelles du peuple tunisien et ses vœux de plein succès pour nos travaux. C’est la seconde fois en peu de d’années que les Etats indépendants d’Afrique se réunissent à Addis-Abéba, ce bastion héroïque de la liberté africaine. Je ne puis, sans émotion et sans fierté, évoquer l’épopée éthiopienne. Ce fut le début d’un combat décisif qui devait se terminer, en Afrique et ailleurs, par la défaite inéluct