Accéder au contenu principal

Des élections dans une année dites-vous?

Ceux qui ont fait la révolution a Sidi Bouzid, a Kasserine et dans tout le pays sont unanimes. "Nos conditions ne se sont pas améliorés, et on n'a pas encore cueilli les fruits de cette révolution"disaient un groupe de jeunes du Bardo 1.

La liste des demandes s'allonge et les attentes n'ont jamais été aussi grandes. Ce gouvernement élu démocratiquement a du pain sur la planche et sa marge de manoeuvre est limitée. Que ce soit pour servir les régions, ou pour rassurer les chefs d'entreprises ou pour compenser les chômeurs et victimes de la repressions, il va falloir dépenser. 

Or, la situation économique semble se diriger de mal en pire et rares sont ceux qui sont en train d'investir en Tunisie. Au contraire, les entreprises étrangères sont en train de fermer leurs portes, a l'instar du japonais Yazaki. 

Aussi, le fait que le discours de Jebali a la constituante n'a pas rassuré les investisseurs et que le nouveau président n'a pas placé le business dans ses priorités augure d'une période difficile. En plus, le nouveau ministre des finances semble etre en faveur d'un accroissement des dépenses ce qui surement va se faire via un accroissement de l'endettement public. La loi de finance de 2012 semble avoir pris cela en consideration mais en meme temps elle a fixé un plafond de 6% qui va etre facilement franchi si le gouvernement essaye de satisfaire tout le monde pour pouvoir etre réélu dans des délais courts. 

Une telle strategie, va avoir un impact sur notre "investment grade", un acquis qui nous fera perdre la confiance des investisseurs étrangers et fera que nous ne pourront pas emprunter facilement sur les marchés internationaux. Ce qui sera indispensable pour faire démarrer l'économie... 

Une autre solution, qui me semble plus plausible , sera de gagner du temps... De faire des reformes et d'attendre jusqu'a ce que ces reformes portent des fruits tangibles qui permettront a la troika de se faire réélire et éviter un vote punition... 

Mais avec des ministres qui manquent d'experience, un gouvernement issu de differentes factions qui sont trop petites pour gouverner, un contexte international difficile, des patrons tunisiens qui ont peur,  les reformes prendront bcp de temps pour aboutir (et ce s'ils aboutissent). Il faut donc etre naif pour s'attendre a ce que des elections aient lieu l'année prochaine surtout avec une opposition aussi fragmentée.  




Commentaires

Anonyme a dit…
Good response in return of this matter with firm arguments and telling all concerning that.
Take a look at my web page :: the tao of badass ebook

Posts les plus consultés de ce blog

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة
بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر



Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée : "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Mes blogs amis

Abolir le visa schengen pour les tunisiens.

Je me joins a adib, tarek et les autres pour exprimer ma forte reprobation de la politique de visa et de restriction que l'Europe a instauré vis a vis des tunisiens.

je pense, et ce pour plusieurs raisons, que l'Europe gagnerai plus a faciliter l'acces des tunisiens a son territoire.(je parle dans ce post uniquement des tunisiens et non de tous les pays du sud puisque la Tunisie exige un visa pour ces pays et puisque je concois que pour chaque pays ya un contexte different.. donc une balance risque/benefice differente)

- primo si tout les tunisiens ( comme les libanais d'ailleurs) ne sont pas tres nombreux et meme s'ils decidaient tous d'emigrer en Europe ils seraient facilement dissous dans la population generale.

- secondo, culturellement la Tunisie a toujours été baigné dans la culture de la mediterrannée du sud et je trouve absoument incroyable que des roumains, estoniens ou slovaques soient la bienvenue dans des pays comme la France, l'Italie ou l'es…