Accéder au contenu principal

Nous voulons une rue Georges Adda

Quelques blogs lui ont rendu hommage, toute la societe civile tunisienne etait presente a ses funerailles mais presque aucun officiel du gouvernement n'est venu saluer la memoire de ce grand fils de la Tunisie et presque aucun organe officiel ne lui a rendu hommage. Je me rejoins du coup a Azwaw pour revendiquer le devoir de memoire que merite Georges Adda. Un devoir qui doit a mon avis commencer par une rue Georges Adda et une page Georges Adda sur wikipedia.

Commentaires

Anonyme a dit…
zied, une question si tu me permets:
tu es juif?
Anonyme a dit…
Non il est loin d'être juif, mais il appartient à cette guilde de malheureux tunisiens qui ont complètement perdu leur identité et qui se prostituent sur le Web afin de gagner quelques sous.

Et puis Ziad (c'est bien ça ton nom d'arabe je suppose), je suis persuadé que tu as un de ces accents arabes lorsque tu parles notre langue, mais de grâce respecte les accents de la langue de Molière lorsque tu rédiges tes billets.
Anonyme a dit…
je ne comprends pas pourquoi il faut être juif pour rendre hommage à un juif tunisien.
Dans ce cas les tunisiens ne doivent rendre hommage qu'aux tunisiens les français aux français.
Je suis de plus en plus émerveillé par la tolérance de notre cher pays
Anonyme a dit…
Pathethicus tunisianus... ceux qui accusent les autres d'avoir perdu leur identité ne connaissent pas la leur.
texte piqué à TV5.org et AFP:
"Georges Adda, figure emblématique de la gauche en Tunisie est décédé dimanche à l'âge de 92 ans suite à un arrêt cardiaque, a annoncé lundi dans un communiqué le parti Ettajdid (ex-communiste).
Né à Tunis en 1916, Georges Adda qui se présentait comme "juif tunisien antisioniste", fut un dirigeant du Parti communiste tunisien (ex-PCT) durant le protectorat français et avait milité pour l'indépendance de la Tunisie.
Il a connu la prison et les camps (1935 et 1954) avant de "poursuivre son combat pour les libertés et la démocratie et les droits de l'Homme, pour la défense des cause justes et en Tunisie et dans le monde", a poursuivi Ettajdid.
Oralement et dans ses écrits, l'homme proclamait souvent son appui aux droits du "peuple palestinien martyr".
En syndicaliste convaincu, il était engagé dans la défense des droits des travailleurs au sein de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT, centrale syndicale unique).
Georges Adda était le père de Serge Adda, ex-président de TV5Monde décédé en 2004 à Paris. Il sera inhumé mardi."

Alors, antisioniste, propalestinien, militant pour l'indépendance de la Tunisie (son pays), emprisonné par les français et défenseur des droits des travailleurs tunisiens. Je crois que la "tunisiannité" de ce monsieur n'est même pas à discuter.
Alors vous ô "anonyme 1 et 2", vous qui appartenez à la guilde des ignorants arrogants et qui semblez très fiers de cette identité, demandez à votre grand-père s'il a fait ne serait-ce que la moitié de ce qu'à fait Georges Adda...
Tun-68 a dit…
je suis d'accord avec toi ya zizou.
Tun-68 a dit…
Les arrogants, les ignorants n’ont rien de spécifiquement tunisiens, ils ont leurs miroirs dans leur tous les pays du monde. Tant que l’homme n’aura pas atteint la perfection, il sera toujours obligé de se confronter sa partie médiocre. Et l’Homme ne garde sa dignité que lorsqu’il sait tenir tête à sa partie absurde.
Anonyme a dit…
je suis surpris de constater que des tunisiens soutiennent un bolchevique

Posts les plus consultés de ce blog

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée :  "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Le discours de Bourguiba à Addis Abeba en 1963 à l'occasion de la création de l'OUA

Merci à tous ceux qui ont réagi pour revendiquer l'appartenance de la Tunisie à l'Afrique. Grace au soutien de la direction de la communication de l'unité africaine,voici en exclusivité le discours de Bourguiba à l'occasion de la création de l'Organisation de l'Unité Africaine (OUA). Ce discours a été prononcé il y'a 50 ans jours pour jours, le 25 Mai 1963 à Addis Ababa. Son Excellence Habib Bourguiba, Président de la Tunisie. L’unité dans la diversité J’ai l’agréable devoir d’adresser à votre éminente assemblée les salutations fraternelles du peuple tunisien et ses vœux de plein succès pour nos travaux. C’est la seconde fois en peu de d’années que les Etats indépendants d’Afrique se réunissent à Addis-Abéba, ce bastion héroïque de la liberté africaine. Je ne puis, sans émotion et sans fierté, évoquer l’épopée éthiopienne. Ce fut le début d’un combat décisif qui devait se terminer, en Afrique et ailleurs, par la défaite inéluct