Accéder au contenu principal

Ramassage des ordures : Ou sont les bennes ?

Depuis que je suis rentre en Tunisie, J'ai remarque un petit changement de politique de ramassage des ordures. La municipalite de Tunis ne fournit plus de bennes a ordures pour chaque pates de maison. Elle demande maintenant a chaque habitation d'acheter sa propre benne et de la sortir a une heure de ramassage bien determine. J'etais tres content de se changement. La ville de Tunis se modernise et ressemble de plus en plus aux autres villes occidentales dans son mode de gestion. 

Malheureusement, les habitants de la ville ont du mal a accepter le changement. Personne dans notre quartier n'a acheter de benne et n'a adopte la politique propose par la municipalite. Des petits sacs en plastiques gratuits remplis d'ordures nauseabondes ont proliferes en face des maisons.  Ces sacs sont devenus du coup la cible favorite des chats et chiens sauvages et je ne vous laisse meme pas imaginer ce que ces ordures representent pour nos rongeurs. 

En bon citoyen, J'ai decide de me mettre a la page et d'acheter ma propre benne ordure moderne. J'ai pense ainsi servir d'exemple pour mes voisins et les pousser peut etre a adopter le changement.... Malheureusement, mon initiative n'a pas eu le succes escompte et ma benne a ordure est devenue la benne a ordure du quartier... Il me faudrait une nouvelle idee ! Que dois je faire a votre avis ?  

Commentaires

Anonyme a dit…
il faut perseverer et acheter une autre benne,
Bouha a dit…
Le probleme des ordures est radical et lui faut une solution radicale: Acheter les ordures aux gens!
Vympel a dit…
bah il faut penser à changer de quartier :) ... non vraiment tu as pu constaté via cet exemple que les principes de civisme chez certains concitoyens n'existent même pas...imagines toi un peu que tu t'es acheté une BMW ou une TAG Heuer...disons pour les plus démunis une paire de mocassins made in Italy. ça aurai donné un résultat autre que tu viens de constater non !
Bref, pour ma part ça démontre assez bien ma perception de l'état dégradable de ce beau monde qu'on appelle "peuple tunisien"
Anonyme a dit…
Ahla Zizou,
Je pense que c'est désormais tard d'apprendre le savoir vivre aux Tunisiens adultes,la solution pour une grande partie de nos probleme passe par l'ecole,
faut semer mnt pr esperer recolter dans les dix prochaines années,mais bon notre gouvernement pense à tres court terme,Hélas..
nizar
Profilo a dit…
je crois l'idée est de sortir ta benne que pendant le passage du camion de ramassage comme ça les gens apprendront à mettre chacun sa poubelle chez lui.
sinon tu peux surveiller qui esty entrain de faire ça. c'est une heure précise donc ça va pas te prendre bcp de temps;)
Anonyme a dit…
La solution ? S'attaquer aux vraies ordures qui nous pourrissent la vie :)

Taïeb
Anonyme a dit…
Tu a mis du temps avant d’acheter ta propre benne.. ..demande toi pourquoi !!?.. puis cherche la solution..
Tun-68 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Tun-68 a dit…
tant que ça de dérange personne d'avoir une poubelle au pied de la maison, personne ne fera rien.

Il n'y a qu'à voir certaines plages, c'est une vraie poubelle.

Les gens ont l'habitude que la rue soit une poubelle et la majorité pense qu'être propre se limite à la sa propre maison. Et encore pour certains ça se limite à l'intérieur, voir à la chambre...

Pour en arriver à la benne, il faudrait passer déjà par faire valider aux gents que la ville est à eux, voir même la rue.

A partir du moment où l'on fait croire aux gents qu'ils ne doivent pas s'occuper de la politique de leur pays ou de leur ville, jamais ils ne penseront, que la rue est aussi à eux et jamais ils ne feront ce qu'il faut, pour quelle reste propre.

le mieux qu'il te reste à faire, c'est de déposer des crottes que chien devant le voisin qui n'a pas de benne jusqu'à ce que l'un aprs l'autre comprenne qu'il faut s'équiper.

Maintenant, si tu me dis que C'est madame Ben ALi qui a décroché le marché des bennes à ordures, je te dirait qu'ils ont raison de ne pas les prendre.

Posts les plus consultés de ce blog

الادمان

الادمان هو مرض مزمن شديد الانتكاس . هذا المرض يغير هيكل و وظائف الدماغ. علاج الادمان لا يكون بحبس المدمن في السجن او في مصحات و منعه من تناول مادته. نحن في تونس فشلنا في تعاطينا مع هذا المرض و يجب علينا الاعتراف بذلك. مصدر الفشل هو بالأساس متأتي من جهلنا العلمي في هذا الموضوع. فنحن لا ندرس أطبائنا ، عاملي الصحة ، المرشدين الاجتماعيين ، رجال القانون ، الشرطة ، السياسيين وغيرهم مرض الادمان و كيفية التعامل معه. لا نقوم بنشر المعلومات لكافة الشعب كي يعي باهمية المشكل و عواقبه. فالقليل من المدمنين يعلمون بأنهم مدمنين و الوصم والتمييز المربوط بكلمة ادمان لا تشجع احدا على البحث عن العلاج الذي هو غير موجود أصلا (ممنوع من الدولة).فالمدمن يعاقب على إدمانه و يعاقب على انتكاسته و يعاقب حتى في نجاحه على الإقلاع اذ يبقى الوصم ضده مدى 
حياته.


En #Tunisie le gouvernement et l'assemblée essayent de gérer le problème de la drogue par la répression. On ne regarde pas l'addiction sous un angle scientifique. On ne mets pas en place une politique de réduction des risques et on parle encore de guériso…

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة
بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر



Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée : "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Rest In Peace Hans Rosling

Meeting Hans Rosling and spending a weekend with him ( Thanks to Houssem Aoudi, we went to pick him up from Annaba and drove to Tunis together - we stopped and had sea food in Tabarka, Tunisie) was one of the most meaningful moments of my life as a young adult. On our road trip, he shared his life story, his passions and his dreams. He was so humble, generous and kind. He gave me life-changing advice and meaningful words of wisdom that make me feel grateful and entrusted to keep his legacy and pursue his work to improve the health and well-being of people around the world. (He made this video in Tunisia Live studios to inspire the young people of North Africa to keep up the good work).