Accéder au contenu principal

Mongi Smida : Aux Origines du Commerce Francais en Tunisie

Dans ce livre, Dr Smida decrit les rapports commerciaux de la Tunisie avec la France. Il decrit le poids des traites capitulaires sur l'economie tunisienne et les privileges dont beneficiat le negoce provencal en Tunisie. Ce livre explique le pourquoi et le comment de l'affaiblissement de l'economie tunisienne sur plusieurs siecles et qui deboucha a la grave crise financiere du la fin du 19eme siecle.

Morceaux Choisis :

"Dans ses rapport svrc le consulat de France, Le bey (Hamouda Pacha) adopte un nouveau ton et dans ceux avec la colonie francaise laisse percevoir une hostilite a peine voilee. A Tunis une surveillance parfois rigoureuse est exercee sur les ressortissants francais et le gouvernement tunisien ne se gene plus, le cas echeant, de proceder a des arrestations parmi ceux occasionnant des troubles, voire a exiger des expulsions en France. En meme temps Tunis cherchait a limiter l'immigration des francais et a gener autant que possible l'entree des femmes afin d'empecher une installation definitive" (p154).

" La crise de l'economie urbaine est deja perceptible des le reigne de Hammouda Pacha... La penetration des l'oree du 19eme siecle par le billet de marseille et sous couvert du regime capitulaire, des produits manufactures ou industriel europeens va atteindre de plein fouet la production locale. Detaxes, non contingentes et vendus a bas prix, les articles produits en Europe ..venaient concurrencer les articles tunisiens sur leur propre marche. Presque tous les metiers traditionnels en subissent les effets....

Une concurrence aggravee encore par le recours d'une certaine industrie europeenne, en France et en Autriche a la contrefacon des articles orientaux. Imitation et contrefaconsenvahissent les marches du levant, debouches traditionnels des produits tunisiens. A cet egard l'exemple significatif est celui des bonnets en laine ( chechias) dont la contrefacon a occasionne des dommages tels que les exportations tunisiennes chuterent des neuf dixiemes en l'espace d'un demi siecle."

Commentaires

Anonyme a dit…
Juste une remarque sur l'orthographe (le reste est une affaire despécialistes):"bénéficia" ne prend pas de t s'agissant d'un verbe du 1e groupe( le t s'écrit pour les 2è et 3è groupe (finir,conclure ,prendre, sortir ... il finit,il conclut,il prit ,il sortit), .Toi qui affectionnes le passé simple tu devrais apprendre à le conjuguer. pour le premier groupe ex déclarer,signer,opposer c'est il déclara,signa,opposa...
Anonyme a dit…
Je pense que c'est gentil de corriger les gens, mais je deteste les remarques tels que "Toi qui affectionnes le passé simple tu devrais apprendre à le conjuguer."
Anonyme a dit…
je crois que ton intervention doit donner à refléchir à ceux qui enseigne l'histoire economique, on apprend tout aux étudiants sauf l'histoire de la tunisie et surtout son histoire recente et son histoire economique ,
Anonyme a dit…
yoo.. interesting :))

Posts les plus consultés de ce blog

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة
بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر



Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée : "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Abolir le visa schengen pour les tunisiens.

Je me joins a adib, tarek et les autres pour exprimer ma forte reprobation de la politique de visa et de restriction que l'Europe a instauré vis a vis des tunisiens.

je pense, et ce pour plusieurs raisons, que l'Europe gagnerai plus a faciliter l'acces des tunisiens a son territoire.(je parle dans ce post uniquement des tunisiens et non de tous les pays du sud puisque la Tunisie exige un visa pour ces pays et puisque je concois que pour chaque pays ya un contexte different.. donc une balance risque/benefice differente)

- primo si tout les tunisiens ( comme les libanais d'ailleurs) ne sont pas tres nombreux et meme s'ils decidaient tous d'emigrer en Europe ils seraient facilement dissous dans la population generale.

- secondo, culturellement la Tunisie a toujours été baigné dans la culture de la mediterrannée du sud et je trouve absoument incroyable que des roumains, estoniens ou slovaques soient la bienvenue dans des pays comme la France, l'Italie ou l'es…

Mes blogs amis