Accéder au contenu principal

Vent de panique sur les places boursieres : Wall Street ouvre ds qlq minutes....

Des amis me parlent d'une crise qui sera pire que celle de 1929... d'autres n'y voit que des troubles passagers et une possible recession sans grosse gravite ! Personne ne parle plus de l'Irak au states et c l'economie qui encore une fois se taille la part du lion....
Avec ces news hilarantes qui debarquent de partout et qlq heures avant l'ouverture de Wall Street... des milliers ont du mal a dormir ce lundi soir ....
Rien ne va plus .... l'economie americaine plonge et les interventions des uns et des autres n'y font rien! "c'est le monde entier qui va payer le prix" nous balance certains... ! "oui oui le monde entier ! sauf la chine...." repliquent d'autres !

Pourvu qu'on n'y laisse pas notre peau !

Commentaires

Anonyme a dit…
faux c la chine qui sera la premiere a payer puisqu'elle est la plus dependante des M1eres d'une part et puisque meme sa bourse est plus que dépendante des occidentaux.Il suffit que le mouvement de vente s'accélere pour qu'ils se mettent a genoux mais personne n'a interet que ca arrive quand meme!
Il faut savoir que la chine est la permiere consommatrice de metaux au monde qu'elle est seconde en matiere de petrole et qu'elle depasse quelques fois les USA
Enfin une hausse durable des prix de ces denrées fera en sorte que les prix se revisent a la hausse en chine et la elle sera vachement moins attrayante pour le monde mais faut deja qu'on dépasse la crise actuelle!!!
Anonyme a dit…
Ben y disent que le pétrole à baissé justement à cause de cela .La france s'en tire bien, pour le moment en tout cas.

Bon qu'est-ce que vous voulez y faire personne ne veut avancer de l'argent en pure perte y sont déjà suffisamment dans la merde comme ça.Donc pas de crédit et pas de consommation .Y parait que des russes et des arabes se pointent avec des fonds à investir .Y vont combler le déficit des banques ces cons là .C'est le boulot des banques centrales normalement mais elles ne veulent plus couvrir leurs banques alors voilà .
Anonyme a dit…
Y a pas de consommation donc baisse de la demande ce qui implique la baisse des prix .C'est les spéculateurs qui vont se prendre des coups vu la spéculatio qu'il y a sur le prix des matières prémières .
Anonyme a dit…
la crise est boursiere,cad financiere ,donc l'économie reelle ne sera touchée qu'avec un décalage important dans le temps,les pays émergants ont une économie de survivance et n'ont pas la liberté d'agir sur le marché mondial, je vois mal comment ils peuvent etre touchés, d'autant plus que le fed vient de baisser son taux directeur & 3,5 ,un reve le credit à ce taux relancera automatiquement la conso ajouter à cela tout ce que Bush a versé dans l'économie,pauvre de nous qui vivons dans une économie rangée par l'inflation

Posts les plus consultés de ce blog

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée :  "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Le discours de Bourguiba à Addis Abeba en 1963 à l'occasion de la création de l'OUA

Merci à tous ceux qui ont réagi pour revendiquer l'appartenance de la Tunisie à l'Afrique. Grace au soutien de la direction de la communication de l'unité africaine,voici en exclusivité le discours de Bourguiba à l'occasion de la création de l'Organisation de l'Unité Africaine (OUA). Ce discours a été prononcé il y'a 50 ans jours pour jours, le 25 Mai 1963 à Addis Ababa. Son Excellence Habib Bourguiba, Président de la Tunisie. L’unité dans la diversité J’ai l’agréable devoir d’adresser à votre éminente assemblée les salutations fraternelles du peuple tunisien et ses vœux de plein succès pour nos travaux. C’est la seconde fois en peu de d’années que les Etats indépendants d’Afrique se réunissent à Addis-Abéba, ce bastion héroïque de la liberté africaine. Je ne puis, sans émotion et sans fierté, évoquer l’épopée éthiopienne. Ce fut le début d’un combat décisif qui devait se terminer, en Afrique et ailleurs, par la défaite inéluct