Accéder au contenu principal

Medecin tunisien : espece en voie de disparition

PRETORIA, July 4 (Reuters) - South Africa is recruiting some 1,000 doctors from Tunisia and luring back medical professionals from Britain and elsewhere to reverse a brain drain that has hit its public health system, its health minister said on Wednesday.

Tunisia, which has one of the strongest education systems in Africa, is among a handful of nations that South Africa has tapped for help with its doctor shortage. Cuba and Iran also are considering sending doctors to Africa's economic powerhouse.

"We are now working on the final arrangements for the arrival of the Tunisian health professionals," Health Minister Manto Tshabalala- Msimang said in a news conference in the capital Pretoria.

Je me demande comment reagit le ministre de la sante tunisien et ses conseillers en lisant cette depeche de Reuters. Est ce qu'il se sent soulage? 1000 medecins chomeurs vont trouver preneurs... 1000 medecins de moins c'est apres tout 1000 demandes d'emplois de moins...
Se sent'il plutot triste ? 1000 medecins, 1000 de nos cervaux les plus brillants qu'on a forme gratuitement pendant des annees pour, qu'a la fin, ils partent vivre dans la misere des hopitaux ruraux de l'afrique du sud a cote de medecins cubains et iraniens.

J'avoue que cette information me rend triste... tres triste car c'est pour moi le reflet de l'echec cinglant de notre systeme de sante qui est incapable d'absorber ses medecins alors que dans les regions rurales du pays on manque toujours de medecins.

J'ai ete victime de ce systeme injuste qui se doit d'etre change. Et a l'instar de presque tous les pays du monde il est temps de faire disparaitre la notion de medecin generaliste et de la remplacer avec des medecins de famille et autres specialites annexes. La difference entre les deux est que les medecins de familles passent au moins trois ans de plus a se specialiser... Il est temps d'arreter ce systeme qui mets au chomage force 600 des 1000 medecins que forme la Tunisie chaque annee.

Pourquoi le cacher ? La formation de generaliste ne permets plus au medecin de repondre aux attentes de sa clientele. C'est une formation incomplete... Une formation qui n'offre aucun contact avec le travail dans les zones rurales, qui n'offre aucun stage en cabinet de medecine de ville, qui n'explique pas en detail le fonctionnement du systeme de sante et qui ne donne pas l'opportunite a l'etudiant de gerer des consultations a lui tout seul. Arreter la formation a ce stade est un choix inconscient qui mets au carreau des etudiants qui ont brillament reussi tout le long de leur education.

Parallelement a l'excedent de generalistes, Le pays manque cruellement de medecins specialistes... D'ailleurs, on peut encore voir des medecins russes, bulgares et meme chinois dans les hopitaux regionaux du pays. Le pays forme chaque annee dans les 400 specialistes toute specialites confondues. Ils partent generalement en France pour leur derniere annee d'etude. La France qui manque cruellement de medecins, a mis en place des mecanismes qui permettent l'absorption de ces specialistes dans ses structures publiques. En consequence, le nombre de specialistes tunisiens installe en France a augmente considerablement. Pour faire face a cette fuite de cerveaux , l'etat tunisien n'a pas encore reagi et jusqu'a present aucun mecanisme n'a ete mis en place pour favoriser le retour de nos competences.

en conclusion : nos generalistes sont au chomage et partent jusqu'en afrique du sud pour trouver du travail, nos specialistes ne rentrent pas au pays et ne cherche pas a s'installer dans les region... Il est donc evident pour moi que des reformes urgentes s'imposent...

Ces reformes se doivent :

- D'arreter le calvaire des generalistes au chomage et leur offrir une formation adaptes au besoin du pays.

-De former que des specialistes pour subvenir aux besoins de pays ( par exemple: La Tunisie a 200 psychiatres pour 10 millions d'habitant...)

- D'offrir des conditions attractives pour les specialistes afin qu'il s'installent dans les regions (2500 dinars au moins pour les specialistes dans le secteur public).

- D'ameliorer les conditions du travail dans les centres hospitalo universitaires et ouvrir les vannes pour les carrieres niversitaires pour arreter la fuite des cerveaux vers la France.



Commentaires

adib a dit…
Zizou..zizou!
ministre de la santé! ;)

malheureusement la fuite des cerveau ne s'arretera pas de si tôt...au contraire ça commence a peine!

beaucoup de points interressants ont etaient soulevés dans ton post!

il y'a des failles dans notre systeme...il suffit de la corriger..ce n'est pas si difficile que ça!

il faut aussi que nos cadres font quelques concessions...

ce qui me derange le plus dans l'histoire c'est que le mec qui a bac + 11 peine a finir le mois avec son salaire alors que le mec qui vend des glibettes dans le coin se construit une maison chaque année

je ne jalouse ce dernier mais ça montre une faille dans le systeme, ça crée des disparités illogiques!

il vaut mieux etre opticien que etre un specialiste en ophtalmo;)
MetallicNaddou a dit…
@adib: tu soulèves un point intéressant au fait, ça veut tout simplement dire que la consommation impose ses lois, et que les métiers scientifiques et intellectuels ne sont plus du tout payants. Même si on part avec l'idée idéaliste de faire quelque chose d'intéressant et d'utile, on fait aussi face à des réalités et des besoins quotidiens qui remettent en cause les choix que l'on peut faire
W a dit…
@MetallicNaddou : c'est malheureusement le cas aujourd'hui. C'est la loi économique qui impose ses choix et qui fait qu'un footballeur gagne mille mieux qu'un médecin et que tout le monde trouve ça normal
@zizou: y a même des médecins tunisiens au soudan. Tu te rend compte!!!
Tarek a dit…
Et pourtant mon cher zizou tu as toujours appelé les gens a quitter le pays afin de, je te cite, "aller a la découverte de l'autre".

Je suis content de te voir reconsiderer ta position maintenant que tu vois le désastre humain qu'il y a derriere ce joli solgan.
Zied a dit…
Cher Tarek,
Je persiste a croire qu'il faut qu'ils quittent le pays puisque le pays ne permet pas a mon avis un epanouissement et une formation adequate dans la plupart des domaines.
C'est a l'etat de creer un environnement propice necessaire pour garder sa main d'oeuvre qualifie ou attractif a une main d'oeuvre etrangere plus qualifie. Dans le domaine medical les changements se passent a un rythme tres lent et a peine perceptible.
Ya urgence car la sante est un droit que l'etat doit offrir a tout citoyen et aussi car la formation d'une telle main d'oeuvre coute tellement au contribuable qu'il est STUPIDE de laisser ses medecins disparaitre dans la nature apres leurs formation.
Kahloucha a dit…
Je suis tout a fait d'acord avec toi zied tout le système est pourrit, c'est facile de parler de concession quand il s'agit pas de soit. Eh ben je suis medecin tunisien , je suis spécialiste , j'ai déjà vu plusieur systèmes educatifs je suis en France, j'était en angleterre et j'était déjà au Koweit.. bref j'ai une petite idée sur la formation medicale ailleur qu'en Tunisie, et je peut dire que notre formation est médiocre si on se compare pas aux pays de l'Est, sachant que tous ceux qui crient haut et fort que le niveau de formation en Tunisie est pointu, eh ben ils se trompent, et le système de formation médicale en Tunisie n'a pas évolué depuis au moins 25 ans alors que la médecine évolue et la formation avec. Allez regarder le système anglais. Les pays du Golf ont acquis un système éducatif meilleur que le notre en se ralliant aux systèmes amériacins, candiens , anglais et irlandais alors qu'on est resté figé sur le système français d'il ya 25 ans .ça c'est le coté formation, n'en parlons pas du coté rémunération ou la disparité entre le privé et le public est d'un facteur 20 au moins, ça quand on peut s'installer en privé. Avec les payes qui exitent en public si les medecins travaillent honettement sans travailler dans le noir, ils peuvent même pas fonder une famille après tant d'années de sacrifice pour être medecin, c'est là honte, comment voulez vous qu'ils forment des jeunes ou qu'ils laissent des jeunes évoluer ou le système fabrique d'eux des dictateurs dans chaque service.
Je connais pas mal de copains qui sont partis, en france, irlande,suisse, le Golfe, Canda et récemment en Afrique du Sud , et ce n'est pas parcequ'ils n'aiment pas leurs pays mais parceque ils ne peuvent pas gagner leurs dans leur pays.
A mon avis la solution, c'est d'améliorer la formation et l'adapter aux normes internationales, multiplier par 4 les payes actuelles des médecins quitte à augmenter le temps de travail, assouplir l'entrée et la sortie ( ouvrir les vannes) aux carrières universitaire et à la fonction publique afin d'enrichir les hopitaux et la fonction publique .
Mais bon dans ce pays , la volonté politique veut qu'on s'intéresse plus par le football que par ces question là . Il y a eu un premier groupe de medecin tunisien qui sont partis en Afrique du Sud et les seules information qu'on trouvent viennent de la presse étrangère , alors quand je regarde la télé tunisienne (TV7) il ya que des reportages sur le football, ou des émissions de danse. ç a viendra le jour ou nos hopitaux public ( destinés aux pauvres) n'auront que des médecins venus d'autres pays meilleurs que nous dans la médiocrité s'il en reste. Rabbi M3ana
Voici un forum dédié aux médecins tunisiens en afrique du Sud
http://medtunafriquedusud.forumpro.fr/index.htm
Anonyme a dit…
Je suis d'accord ac Zizou pour la médiocrité et pourtant j'étais comme lui une excellente étudiante en médecine qui réussissait trés bien mais le moule organisationnel actuel m'a rouillée comme tant d'autres et il m'est difficile chaque fin de mois d'arrondir alors que mon statut de édecin aurait dû le permettre oui etre généraliste c'est la misère à qq exceptions prés... une misère financière alaquelle s'ajoute une grande misère mentale
alors qu'on est bon oui de bons éléments je me suis comparée comme toi à bien d'autres médecins étrangers nous les valons dans beaucoup de cas mais il nous manquent l'ouverture et les moyens
quand un médecin peine ou n'arrive pas à subvenir à sa famille comment peux-til encore parler de pousser la recherche, les travaux et l'ambition
des fois moi aussi j'ai bien envie de plier bagage et d'aller ailleurs mais où quand on n'a plus 20 ans et que nos os grincent d'inutilité d'ingratitude et de manque de moyens
c'était juste des ruminations pourque tu ne te croivent pas tout seul
bien à toi
Anonyme a dit…
bonjour, je me joins à vous , je ne suis pas l seule ni la derniere. spécialises, moi et mon mari en attente de postes universitaires!!car c'estnotre ambition eh oui nous voulons quitter ce statut médiocre de FFI en france pour un poste en tunisie chez nous dans la stabilité... ce n'est pas évident du tout du tout vu le nombre de postes disponibles..et dire que il y a 10 ans quand jai eu mon bac avec mention très bien et faisant partie des élites du pays je me voyais pas au chomage.. c notre réalié à tous médecins tunisiens..
remarque concernant la formation en tunisie c'est vrai que le système fraçais que nous suivons est mauvais mais nous étudiants nous avons pu par nos moyens et surtout notre QI que j'estime bien fort que d'autres (en france particulièrement) est ce peut etre biaisé par l'hypersélection de l'orientation, des examen , et du concours derésidanat, nous avons pu avoir un niveau irréprochable et la preuve on est bien aprécié icitoutes spécialités confondues.
pas de chance, disparité des efforts, nous faisons de notre mieux pour réussir dans un élan tès très fort d'élitisme mais les autorités aucun encouragement financier ou de chances d'embauche améliorées.. la misère..fallait mieux fermer 1 ou 2 fac de médecine ou diminuer plus le numerus clausus.
toubib a dit…
Pauvre médecine et pauvres médecins
heureusement que notre diplôme de doctorat d'état tunisien a toujours de la valeur ailleurs, il faut dire que ça sauve..
Le système universitaire est en voie de disparition, dans nos service, il y a de moins au moins de staff d'enseignement, nos stages ne sont plus formateurs que ce soit pour nos étudiants externes ou internes ou Résidents... c la faute à qui ??
c la responsabilité des chefs de services qui ne sont plus à la hauteur de leurs engagements, ils sont souvent occupé à faire de l'APC (Activité Privé Complémentaire) durant tous les jours de la semaines. Les étudiants stagiaires sont livrés à eux mêmes face aux patients.
Leurs stages pratiques sont validés automatiquement sur une évaluation théorique. et bien sûr n’oublions pas les favoris (fils de médecins ou de chefs de service ou fils de ministre ou fils de PDG et la liste est longue...) eux ils réussissent leurs stages et les épreuves et passe chaque année sans problème.
Je dis à ces chefs de services : Gagner de l'argent n'est pas une honte ou un vice, au contraire, mais en même temps respecter son métier, ses confrères et ses patients devrait être la principale devise d'un médecin qui se respecte.
Le secteur privé ce n'est pas le paradis comme le pense certains, c plein de MAGOUILLES ou le patient devient un "appel d'offre", entre clinique et praticien, des dessous de table, des commissions, des pots de vin sur le dos du malade...
Un des plus beaux métiers du monde se transforme en un vulgaire commerce où l'argent prédomine; Et ce n'est pas nouveau diront certains qui ont déjà eu affaire à des médecins malhonnêtes, corrompus et avides d'argent (heureusement qu'ils ne sont pas si nombreux, mais c très contagieux).
Ceux qui tiennent le marché des malades c les ambulanciers, les surveillants des cliniques, les directeurs des cliniques, les infirmiers des urgences des hôpitaux et aussi les médecins généralistes....

bonne chances aux medecins tunisiens en Afrique de sud, en france et all over the world
Anonyme a dit…
Yfarhad 3al 9alb ce blog ,
khsara wallah ya khsara , nos parents nourrissent en nous tant d'ambitions tuées par un système merdique écrasant
khsaraaaa c ce que je dis .....
Anonyme a dit…
Je me joins à ce beau monde pour hurler moi aussi ma déception devant un tel systeme mais k faire
je suis tentée de travailler au kalije mais je ne sais comment my prendre
je veux faire du privé comment si possible me renseigner merci
hasratene
Fatma HARZALLAH a dit…
ON SE BAT POUR QUE CELA CHANGE ! REJOIGNEZ NOUS https://www.facebook.com/home.php#!/home.php?sk=group_151134778276803&notif_t=group_activity
ET FAITE CONNAITRE NOTRE CAUSE
SIGNEZ LA PETITION !
MERCI A TOUS

Posts les plus consultés de ce blog

الادمان

الادمان هو مرض مزمن شديد الانتكاس . هذا المرض يغير هيكل و وظائف الدماغ. علاج الادمان لا يكون بحبس المدمن في السجن او في مصحات و منعه من تناول مادته. نحن في تونس فشلنا في تعاطينا مع هذا المرض و يجب علينا الاعتراف بذلك. مصدر الفشل هو بالأساس متأتي من جهلنا العلمي في هذا الموضوع. فنحن لا ندرس أطبائنا ، عاملي الصحة ، المرشدين الاجتماعيين ، رجال القانون ، الشرطة ، السياسيين وغيرهم مرض الادمان و كيفية التعامل معه. لا نقوم بنشر المعلومات لكافة الشعب كي يعي باهمية المشكل و عواقبه. فالقليل من المدمنين يعلمون بأنهم مدمنين و الوصم والتمييز المربوط بكلمة ادمان لا تشجع احدا على البحث عن العلاج الذي هو غير موجود أصلا (ممنوع من الدولة).فالمدمن يعاقب على إدمانه و يعاقب على انتكاسته و يعاقب حتى في نجاحه على الإقلاع اذ يبقى الوصم ضده مدى 
حياته.


En #Tunisie le gouvernement et l'assemblée essayent de gérer le problème de la drogue par la répression. On ne regarde pas l'addiction sous un angle scientifique. On ne mets pas en place une politique de réduction des risques et on parle encore de guériso…

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة
بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر



Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée : "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

رئيس حكومتنا " يركب التونسية"

فما قولة شعبية في السودان تتقال وقتلي واحد يمشي و ما يرجع او فريق كرة قدم يخسر في تصفيات كأس و يلم ادباشه او شخص يتم فصله على العمل . هذه القولة هي " يركب التونسية" ويرجع ظهورها الى الثمانينات لما كانت الخطوط التونسية تربط تونس بالخرطوم. هذه القولة في حد نفسها تلخص مدى الثقة التي تحضى بها تونس و شركاتها والتحدي الموجود لكسب الثقة وتغيير العقليات . فلما سمعت بان رئيس حكومتنا برمج زيارة الى السودان في الأسبوع القادم برفقة مئة رجل اعمال خلت ان حقبة "يركب التونسية" انتهت  وان تونس الجديدة بلد الديموقراطية وضعت السودان وبقية جيراننا في الجنوب في اولاوياتها خاصة بعد غياب طويل عنهم وعلى مؤسساتنا القارية مثل الإتحاد الأفريقي.  ولكن و مثل كل رجال الاعمال و اخواننا في النيجر و السودان و ببوركينا فاصو فوجئت بإلغاء الزيارة بدون اي سبب. وبذلك ، بعد أشهر من العمل والتحضيرات ركب رجال الاعمال و برامج التعاون والمعاهدات المزمع ابرامهاو احلامنا بعلاقات أمتن التونسية مرة اخرى وبقيت صورة تونس على حالها.