Accéder au contenu principal

L'Ethique

En Tunisie, On ne m'a jamais appris le concept de l'Ethique. Ce n'est qu'en partant étudier à l'étranger qu'on m'a demandé de réfléchir sur le coté éthique de ce que je fais ou j'entreprends.
J'ai fait une thèse de doctorat d'etat en médecine et je ne suis pas passé devant un comité d'éthique. J'ai appris récemment l'existence d'un comité national d'éthique médicale mais je n'ai jamais eu accés à ses publications et recommendations. Il est malheureux que les milliers d'étudiants d'aujourd'hui ne soient pas initiés à ce concept et la médecine étant ici qu'un exemple parmi d'autres.

On se demande toujours les raisons derriere le nom respect de la loi par les citoyens, la raison qui pousse un(e) étudiante à tricher, un(e) citoyen(ne), un(e) professionnel(le), un(e) fonctionnaire à voler, mentir, falsifier, corrompre, tromper, frauder, abuser... L'absence ou la faiblesse de notre ethique peut etre une de ces raisons ! Elle n'explique, certes, pas tout mais remédie en tout cas à beaucoup.

L'éthique est une science qui se doit, a mon avis, d'etre enseignée et vulgarisée. C'est un exercice qui se doit de devenir quotidien. Une gymnastique de l'esprit à laquelle on doit s'entrainer si on veut s'améliorer et se respecter.

Commentaires

Monsieur-bien a dit…
L'ethique...la façon de se comporter, les principes qui regissent les reactions de tout les jours, je suis desolé de te l'apprendre ça s'apprend à la maison dés le biberon donc bon courage si tu crois que les publication, les comités et même le conseil de securité de l'ONU pourront te faire avancer....De toutes façons c'est bien de connaitre ses faiblesses....Et continu surtout à les renvoyer sur les autres...:) Bonne journée :)
sami a dit…
Premier exercice: quand un gynéco recoud l'hymen d'une femme, c'est éthique ou pas?
Slaim a dit…
Entierement avec toi Monsieur Bien, et comme on dit "il mitrabbi min 3and rabbi"

bonne jourenee a toi aussi :-)
Bouha a dit…
@monsieur bien : super d'accord sur le fait que ça s'apprend dans le biberon, mais dans les maisons ou ce biberon n'existe pas? et apres le biberon, les choses commencent a ce compliquer et les dilemnas se multiplient alors je crois que l'éthique doit suivre l'individu depuis le biberon au cercueil en passant par: maternelle, ecole, college, lycee,université,travail
Samih a dit…
qu'est ce qui me pousse à respecter la loi si je sais d'avance que je ne suis pas puni? rien, et tous les biberons de l'éthique du monde ne changeront rien.
je crois que le problème a 2 solutions:
- ou avoir un système de punition sévère et très vigilant, el ktaf, m3aref et autres seront les premiers à être punis.
- ou devenir religieux (dans le sens moutadayin)et se mettre à l'esprit que chaque pas effectué pourra faire l'objet d'une "mou7asab" postérieure.
tonton jacob a dit…
les commités d'ethique ne sont à mon avis que de la poudre aux yeux... ce que l'on doit d'abord et avant tout apprendre à notre jeunesse c'est le sens du civisme... on doit apprendre à un jeune à ne pas deranger par des nuisances sonores, ne pas jetter ses papiers et ses canettes dans la rue, ne pas jeter ses poubelles devant la porte du voisin et tout un tas de trucs qui rendron la vie de chacun plus agreable et par consequent la vie de tout le monde. par ailleurs, les commités d'ethique qui ne sont composés que de "professionnels de la profession" (selon une expression de Jean Luc godard) sont ils vraiment utils? ces commités ne doivent il pas être composés d'un panel representatif de la société elle même?
Wlidha a dit…
"J'ai fait une thèse de doctorat d'etat en médecine"

7lowwa hedha el koll bech tqoul el info hedhy, ti maww iktebha fil Info personelle ! Bon c etait pour rire.

il est vrai que "el motrobby min rabby", mais ca serait aussi prefreable comme disait zizou qu´on ne rate aucune occasion et surtout sur le plan professionnel afin de montrer les limites de chaque fonctionnaire ...
Heliodore a dit…
Il est plus facile à une seule tomate pourrie de pourrir tout le cageot de belles tomates que le contraire.
Anonyme a dit…
Mais crois -tu qu'on a attendu les comités d'éthique pour mettre de l'éthique dans sa vie? et les intellectuels ,les penseurs ,les hommes de religion ,tout le monde peut "faire de l'éthique sans le savoir " comme M. Jourdain( le Bourgeois gentillhomme de Molière)faisait de la prose sans le savoir . Si le concept n'existait pas tel qu'il est aujourd'hui , la pratique elle, existait depuis l'antiquité ainsi que le terme.Ce qui est nouveau c'est que ce concept a évolué pour protéger l'individu et son intégrité (les sociétés tribales ne reconnaissant que très peu de droits à l'individu) et aussi pour délimiter les responsabilités de chacun notamment sur le plan professionnel.
Chez nous,(on parle aussi de l'ensauvagement du monde) on confond individualisme et liberté d'où les incivilités et le non respect des autres .
chaho a dit…
Et le serment d'Hippocrate que les médecins prononcent le jour de la soutenance de leur thèse ,qu'est-ce que c'est ?
Anonyme a dit…
Décidément, tu as perdu une occasion de te taire.Va voir ailleurs.Tu progresseras plus sûrement en t'intéressant davantage à ton boulot qu'en t'épanchant sur le blog.
Anonyme a dit…
It is about time to advocate the importance of teaching ethics to medical students and hold doctors to a code of ethics. The health sector in Tunisia is full of criminals. The number of people killed by healthcare providers in Tunisia is great and should raise concerns. Healthcare providers have no code of ethics or laws that govern their profession. There is no legal system that holds healthcare professionals accountable.
Massir a dit…
D'accord avec Bouha et Jacob.
Tun-68 a dit…
Juste un commentaire, l'étique a deux dim. :
1 - sa propre conception des valeur.
2 - l'idée que l'on se fait de la conception des valeurs des autres.

Ainsi, on peut être tous individuellement des individus étiques, mais contribuer à ce qu'une société reste historiquement non éthique.

Il faudrait distainguer les sociétés qui se disent non étiques de celles qui ne sont pas étiques.

Pour qu'une société soit clairement identifié comme non étique, il faut une affirmation politique forte d'un gouvernement légitime et crédible.

Ce que nous n'avons pas. Ni une structure politique forte, ni un gouvernement légitimé à faire de l'étique.

En ce qui me concerne je crois que nous sommes une société "de valeur", c'est à dire que je suis persuadé que la tunisie a le potentiel pour passer le cap de l'engagement politique étique, mais que la tunisie n'est pas structurer pour imposer politiquement, collectivement l'étique.

c'est une vision optimiste, toutefois soutenable.
Tun-68 a dit…
"Pour qu'une société soit clairement identifié comme non étique, il faut une affirmation politique forte d'un gouvernement légitime et crédible."

je voulais dire étique et non "non étique"
Tun-68 a dit…
c'est incroyable le nombre de faute que l'on peut...que je peux faire.




j'ai honte
bolbol a dit…
??????
tu es serieux?? aparament lorsqu'on a enseigné ces cours a la faculté tu etais occupé avec les echanges de stages ou les elections de ass..med
parce que j' y ai assisté a ces cours et c'etait trés interessant...
mais bon...
vérifi t info...
Zied a dit…
@bolbol
:-) L'ethique necessite de la reflexion et ne s'apprend pas par coeur ou se colorie a coup de fluo.
C'est une discipline qui doit engager le médecin, le chercheur et le citoyen.
J'ai l'impression de m'etre un peu mal exprimé sur ce post. A force de vouloir simplifier le concept j'ai perdu la force de mon propos. :-)
bolbol a dit…
@zied:
je suis d'accord avec toi...
aparament tu t'es mal exprimé :)
pour le reste on est encore trés trés loin de point de vue éthique...
Anonyme a dit…
L'état n'est pas légitime, donc il n'est pas éthique...le tunisien qui n'est pas un citoyen ne peut l'être aussi car il survit et surfe son quotidien dans un environnement pollué par les priviléges et les passe-droits.En Tunisie tout est affaire de magouille et d'usurpation, les institutions sont vidés de leur séve constitutionelles au profit de quelques bandits, ces institutions galvaudées forment l'état d'esprit général du pays...un pays sans conscience, ni citoyenneté, ni justice , ni ordre entre les mains d'un gang.Biju

http://bijujunior.blogspot.com/

Posts les plus consultés de ce blog

الادمان

الادمان هو مرض مزمن شديد الانتكاس . هذا المرض يغير هيكل و وظائف الدماغ. علاج الادمان لا يكون بحبس المدمن في السجن او في مصحات و منعه من تناول مادته. نحن في تونس فشلنا في تعاطينا مع هذا المرض و يجب علينا الاعتراف بذلك. مصدر الفشل هو بالأساس متأتي من جهلنا العلمي في هذا الموضوع. فنحن لا ندرس أطبائنا ، عاملي الصحة ، المرشدين الاجتماعيين ، رجال القانون ، الشرطة ، السياسيين وغيرهم مرض الادمان و كيفية التعامل معه. لا نقوم بنشر المعلومات لكافة الشعب كي يعي باهمية المشكل و عواقبه. فالقليل من المدمنين يعلمون بأنهم مدمنين و الوصم والتمييز المربوط بكلمة ادمان لا تشجع احدا على البحث عن العلاج الذي هو غير موجود أصلا (ممنوع من الدولة).فالمدمن يعاقب على إدمانه و يعاقب على انتكاسته و يعاقب حتى في نجاحه على الإقلاع اذ يبقى الوصم ضده مدى 
حياته.


En #Tunisie le gouvernement et l'assemblée essayent de gérer le problème de la drogue par la répression. On ne regarde pas l'addiction sous un angle scientifique. On ne mets pas en place une politique de réduction des risques et on parle encore de guériso…

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة
بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر



Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée : "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Rest In Peace Hans Rosling

Meeting Hans Rosling and spending a weekend with him ( Thanks to Houssem Aoudi, we went to pick him up from Annaba and drove to Tunis together - we stopped and had sea food in Tabarka, Tunisie) was one of the most meaningful moments of my life as a young adult. On our road trip, he shared his life story, his passions and his dreams. He was so humble, generous and kind. He gave me life-changing advice and meaningful words of wisdom that make me feel grateful and entrusted to keep his legacy and pursue his work to improve the health and well-being of people around the world. (He made this video in Tunisia Live studios to inspire the young people of North Africa to keep up the good work).