Accéder au contenu principal

Tounes qd tu me manques !

J'ai cherche et je n'ai pas trouve ! J'ai cherche une chanson , un poeme, un roman ou un artiste tunisien exprime son amour pour son pays ou son attachement pour sa culture. J'ai cherche une chanson simple avec des mots tendres mais je n'ai pas trouve.
Il faut dire que je voulais qlq chose de me generation. Une chanson qui date d'un maximum de vingt ans. Une chanson qui me fait vibrer ! Je me demande pourquoi les algeriens, marocains et autres immigres produisent de l'art qui depasse son cadre initial et arrivent a emouvoir le monde entier alors qu'aucun tunisien n'arrive a faire la meme chose.
J'ai commence a chercher plus loin et je suis tombe sur... Henri Tibi ! Un tunisien qui vit a Besancon, Une star de l'ere de l'independance qui a sombre dans l'oubli. Une star de la Goulette...



Commentaires

Anonyme a dit…
merci Zizou. Je suis née à LA GOULETTE et je suis contente de ta trouvaille.
Bien que je sois ton ainée, je ne connaissais pas ce chanteur qui souffre certainement d'avoir quitté cette belle ville qui a envoûté plus d'une personne .
Tu sais bien sûr que Ferid LATRECHE a chanté dans "Bissat errih" ....YA TOUNES EL KHADHRA GHOZLANEK EL BAYDHA ,FIL MARSA OUALLA FI HAL9ELOUED....3ALA ECHOUTOUT ET3OUM MA TKHAF MINI ELMAY...
Si tu cherches encore, tu trouveras, à part Raoul Journo, il y avait aussi feu Mohamed JARRARI(a passé une bonne partie de sa vie en France) dont je ne connais malheureusement pas toutes ses chansons.
Rabbi m3ak .ou dizz jwab el jerba!

Quant à l'edition de ta thèse, je me suis permise de t'indiquer "l'HARMATAN".
A Tunis, tu trouveras ce que tu veux à condition de savoir ce que tu vas en faire!
Une emission - documentaire sur "l'Hopital ERRAZI"a été diffusée la semaine dernière sur TV7.
Merci Zahraten pour ton commentaire.
Je vais essayer d'emailer l'Harmattan et voir ce qu'ils en pensent. Je l'ai deja envoyé a Ceres mais ils ne m'ont jamais recontacté alorsqu'ils ont promis de le faire.
Pour les autres editeurs tunisiens je n'ai pas trouvé leurs contacts internet.
Il faut avouer que trouver un editeur en Tunisie depuis Seattle n'est pas une chose facile.Malheureusement,mon passage par la Tunis n'est pas encore au programme.
Anonyme a dit…
il y a surtout "rihet lebled yaba"
Anonyme a dit…
je te conseille aussi les chansons de jammoussi avec ses tres belles et simples paroles et musiques
Anonyme a dit…
Tu peux contacter "l'union des editeurs tunisiens" presidée par Mohamed Nouri ABID ;
Je te communiquerai quelques adresses comme celle D'APOLONIA .
Sinon contacter le Centre de Publication Universtaire au Campus qui peuvent t'orienter .
Le salon du livre à Paris est pour bientôt.Je te donnerai des nouvelles, inchallah.

Merci à Smih d'avoir penser à Mohamed Jamoussi et ses belles mélodies " rihhet el bled"

Posts les plus consultés de ce blog

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée :  "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Le discours de Bourguiba à Addis Abeba en 1963 à l'occasion de la création de l'OUA

Merci à tous ceux qui ont réagi pour revendiquer l'appartenance de la Tunisie à l'Afrique. Grace au soutien de la direction de la communication de l'unité africaine,voici en exclusivité le discours de Bourguiba à l'occasion de la création de l'Organisation de l'Unité Africaine (OUA). Ce discours a été prononcé il y'a 50 ans jours pour jours, le 25 Mai 1963 à Addis Ababa. Son Excellence Habib Bourguiba, Président de la Tunisie. L’unité dans la diversité J’ai l’agréable devoir d’adresser à votre éminente assemblée les salutations fraternelles du peuple tunisien et ses vœux de plein succès pour nos travaux. C’est la seconde fois en peu de d’années que les Etats indépendants d’Afrique se réunissent à Addis-Abéba, ce bastion héroïque de la liberté africaine. Je ne puis, sans émotion et sans fierté, évoquer l’épopée éthiopienne. Ce fut le début d’un combat décisif qui devait se terminer, en Afrique et ailleurs, par la défaite inéluct