Accéder au contenu principal

Le Sida en Tunisie : pauvreté et exclusion

La journée mondiale de lutte contre le sida a été célèbré le 1er decembre en Tunisie à l'instar des autres pays du monde. Cette journée a donné lieu, comme chaque année, a un rappel des principaux messages de prevention, à une ouverture du debat sur les chiffres et sur la situation en Tunisie. Que ce soit au niveau gouvernemental ou au niveau des ONGs beaucoup d'efforts sont fait pour informer et rappeler les conduites a tenir en cas de situation a risque de transmission.

Cet effort est à saluer et merite meme des felicitations tant la Tunisie semble (touchons du bois) epargnée en comparaison aux autres pays de la region et surtout du continent. En effet et meme si le systeme de surveillance reste a ameliorer le nombre de cas en Tunisie reste faible et le sida est loin d'etre un probleme prioritaire de santé publique en Tunisie.

Ce taux d'infection inferieur a 1 pour 10.000 habitant est du, a mon avis, principalement a la faible transmissibilite de la sous espece du VIH presente en Tunisie, a la generalisation de la circoncision, a la quasi absence de drogues injectables et encore moins d'echange de seringues,à la presence de l'information via les media et a l'ecole, à la gratuité de la tritherapie qui diminue la transmissibilité du virus, a l'absence de transmission par voie sanguine et plus largement a la quasi absence d'extreme pauvrete et a la relative independance et pouvoir de la gente feminine... etc...

Toutes les raisons cités plus haut montrent le chemin parcouru par la Tunisie dans la lutte contre le sida qui il faut le savoir est present dans notre pays depuis 1985. Avec toutes les raisons cités plus haut, il y'a malheureusement encore des gens, des tunisiens, qui s'infecte avec le virus. Notre systeme de surveillance recueille 70 infections par an et les experts internationaux estiment le vrai chiffres dans une fourchette qui ne depasse en aucun cas les 250.

Comment ils arrivent à s'infecter et pourquoi eux particulierement? Quel est le profil particulier de ces personnes ? sont ils des BCBG, des riches libertains? sont ils des jeunes qui couchent a droite et a gauche? Sont ils des "Bent et ould Familia" ?Je suppose que la majorité d'entre vous n'ont jamais rencontré une personne porteuse du virus! je suppose que la majorité d'entre vous a peur meme de s'imaginer qu'elle est porteuse du VIH! et pour cause!!!

Cette maladie est une maladie honteuse une maladie qui touche nos tabous et nos faiblesses. une maladie qui ne choisi que les plus vulnerables d'entre nous , les plus pauvres, les plus paumés, les plus exclus, les malcompris, les rejetés. Cette maladie nous mets face aux franges les plus vulnerable de la societe.
Malheureusement cette maladie ne touchent pas les riches autant que les pauvres, les bnet el familia autant que les prostitués, les etudiants autant que les prisonniers, les sportifs autant que les drogués, les hetero autant que les gays. Cette maladie attaque en priorité les plus vulnerables d'entre nous. Elle debute chez eux pour ensuite s'attaquer a tout le monde et quand elle arrive a ce stade c'est que c'est deja trop tard. Trop tard pour agir et pour prevenir, a ce stade la il faut juste reduire les degats et essayer de faire avec!

En Tunisie, on est au premier stade de la maladie. le stade ou la majorité des personnes vivants avec le virus sont des personnes d'un bas niveau socio economique, des presque illetres,au chomage, coupé du milieu familial, rejetés par leurs pairs, qui ont eu recours au sexe contre de l'argent, qui ont usé de drogues ou des hommes ayant des relations avec des hommes. Ou peut etre tous ca a la fois !! A ce stade, combattre le sida en distribuant des preservatifs aux jeunes de "mutu" n'est pas suffisant, A ce stade il faut etre present a Abdallah Guesh et aux autres lieux de dragues et commerce sexuel pour sensibiliser et prevenir. A ce stade il ne suffit pas de mettre des preservatifs, d'informer ses gosses et petits cousins de la maladie mais il faut s'engager pour lutter contre la pauvreté et le chomage, il faut comprendre et ne pas juger, il faut accepter l'autre et l'aider a s'ameliorer et Il faut surtout prevenir et non interdire..Ceci n'est pas seulement le role de l'Etat, Il est NOTRE ROLE! nous seuls pouvons lutter et arreter cette maladie qui revele nos maux au grand jour. Parce que ces 70 ou 250 cas sont des cas de trop, parce que c'est d'abord eux et apres nous et surtout parce que normalement entre eux et nous il ne doit pas y'avoir de difference. Pour tous ca je vous prie chers amis et compatriotes de faire de chaque journée un premier decembre en puissance.

Commentaires

Tarek a dit…
Je ne suis pas tout a fait d'accord sur l'approche. Pour moi il incombe a la famille (et non a la communaute) de proteger leurs enfants des dangers des MST. Le dialogue entre parents et enfants est la seule issue. Nous vivons dans une culiutre du secret et les campagnes haut-parleurs ne marcheront jamais. C'est aux parents de parler a leurs enfants.
Ulysse a dit…
Bien dit zizou... chaque cas est effectivement un cas de trop ! je trouve par ailleurs qu'on ne fait pas assez de prévention en tunisie : les campagnes sont molassonnes et ont un impact limité... elles ne choquent pas assez et sont souvent mal adaptées à leur cible ! je trouve aussi que de simples décisions comme la vente de préservatifs suventionnés (donc à prix cassés) en magasins et grandes surfaces serait mille fois plus efficace que tous les slogans vides dont on nous rabache les oreilles une fois par an ! Il faut banaliser le préservatif et ne pas le cantonner au seul cercle des pharmacies et milieux hospitaliers...

@tarek : la famille ne peut tout et il incombe à l'Etat d'assurer la bonne information des citoyens sur un danger de l'ampleur de la pandémie mondiale du SIDA et les protéger par tous les moyens dont il dispose : c'est un devoir de service public... Mais l'ultra libéral doublé du conservateur que tu es doit etre surement pour la privatisation des services de santé !
Azizi Tarek ! il faut peut etre avouer que les 10 millions de tunisiens n'ont pas une famille comme tu l'imagine. Dans la majorite des cas en Tunisie les malades ont ete rejetes par leurs familles et mis a la rue.
Tu prone le dialogue... Je te laisse imaginer le dialogue entre un pere et son fils qui est gay, sans education, au chomage et porteur du virus...
Rachid Blala a dit…
http://tunisie-harakati.mylivepage.com

Je me demandais si les statistiques de contaminer du sida était vraie ou pas ? Il est vraie que personne n'en parle en Tunisie, le peuple n'a pas l'air d'en être touché. Il ne peut pas y avoir des Sameh Harakati dans tous les domaines.

http://tunisie-harakati.mylivepage.com

Posts les plus consultés de ce blog

الادمان

الادمان هو مرض مزمن شديد الانتكاس . هذا المرض يغير هيكل و وظائف الدماغ. علاج الادمان لا يكون بحبس المدمن في السجن او في مصحات و منعه من تناول مادته. نحن في تونس فشلنا في تعاطينا مع هذا المرض و يجب علينا الاعتراف بذلك. مصدر الفشل هو بالأساس متأتي من جهلنا العلمي في هذا الموضوع. فنحن لا ندرس أطبائنا ، عاملي الصحة ، المرشدين الاجتماعيين ، رجال القانون ، الشرطة ، السياسيين وغيرهم مرض الادمان و كيفية التعامل معه. لا نقوم بنشر المعلومات لكافة الشعب كي يعي باهمية المشكل و عواقبه. فالقليل من المدمنين يعلمون بأنهم مدمنين و الوصم والتمييز المربوط بكلمة ادمان لا تشجع احدا على البحث عن العلاج الذي هو غير موجود أصلا (ممنوع من الدولة).فالمدمن يعاقب على إدمانه و يعاقب على انتكاسته و يعاقب حتى في نجاحه على الإقلاع اذ يبقى الوصم ضده مدى 
حياته.


En #Tunisie le gouvernement et l'assemblée essayent de gérer le problème de la drogue par la répression. On ne regarde pas l'addiction sous un angle scientifique. On ne mets pas en place une politique de réduction des risques et on parle encore de guériso…

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة
بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر



Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée : "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Rest In Peace Hans Rosling

Meeting Hans Rosling and spending a weekend with him ( Thanks to Houssem Aoudi, we went to pick him up from Annaba and drove to Tunis together - we stopped and had sea food in Tabarka, Tunisie) was one of the most meaningful moments of my life as a young adult. On our road trip, he shared his life story, his passions and his dreams. He was so humble, generous and kind. He gave me life-changing advice and meaningful words of wisdom that make me feel grateful and entrusted to keep his legacy and pursue his work to improve the health and well-being of people around the world. (He made this video in Tunisia Live studios to inspire the young people of North Africa to keep up the good work).