Accéder au contenu principal

La video de l'execution de Saddam : et nous dans tous ca ?

Je viens de regarder cette video. J'ai egalement suivi l'execution de Saddam pendant plusieurs heures sur les radio americaines. J'ai été choqué par rapport au choix de la date... decidement la realité depassera toujours la fiction !
Je suis fondamentalement contre la peine de mort... C'est toujours desolant de voir que cette pratique est toujours en cours dans nos pays arabes et meme aux Etats Unis. La Tunisie ne l'a toujours pas aboli et ca ne semble pas etre une priorité pour les citoyens que nous sommes. D'ailleurs si on pose la question de la peine de mort aux tunisiens, on pourra se rendre compte que les gens y sont favorable en general.
Mis a part la question de la peine de mort. L'execution de Saddam a beaucoup touché les tunisiens et plusieurs autres pays arabes. Elle a été fêtée au Koweit, en Iran et dans la majorité des villes iraquiennes.
Je n'arrive pas a comprendre pourquoi les Tunisiens aiment bien Saddam? Pourquoi le peuple tunisien a une haute image de ce dictateur et voit en lui un hero? Pourquoi tous mes amis du moyen orient s'accordent a detester Saddam alors qu'aucun de mes amis tunisiens ne le critique. Je ne vois qu'une seule reponse ... Nous autres tunisiens nous avons été la cible de la propagande Baathiste du regime de Saddam. Cette propagande a commencé depuis la guerre Iran-Iraq, a atteint un pic lors de la premiere guerre du golfe et a toujours continué depuis. Des revues privés telles que Echourouk ont largement contribué a cette situation. Plusieurs jeunes leaders, syndicalistes, opposants, personalités de la société civile et meme du gouvernement ont été invité a plusieurs reprises en Iraq et ont toujours été les defenseurs du regime Baathiste. Nos artistes ont aussi beneficié des largesses du Baath et ont chanté a la gloire de Saddam.
Il faut egalement ne pas oublier notre meconnaissance et eloignement du Machrek, notre ignorance du Chiisme, l'absence de voix arabes denoncant la dictature de Saddam et les crimes de son regime.
Beaucoup ont critiqué Bush pour avoir livré Saddam a la potence. Ils semblent decus de ce reglement de compte "hautement politique". Ils oublient comme d'habitude de voir qu'il y'a une vraie demande iraquienne derriere. Que ceux qui l'ont executé et jugé sont iraquiens. Que ceux qui ont celebré sa mort sont iraquiens. Que ceux qui ont été ses victimes sont iraquiens. Cet homme n'a pas été bon envers son peuple. Il l'a envoyé en guerre a trois reprises. Il a tué ses opposants et ses citoyens et surtout il n' a pas été capable de prevenir l'invasion de son pays et le massacre de sa population. Ces critiques me rappellent un peu (et ce n'est pas vraiment comparable) la haine de Sharon pour le massacre de Sabra et Chatila et l'oubli que c'est des libanais qui ont executé ces massacres. Ils nous est facile de critiquer les americains, Israel et l'occident en general mais il nous est plus dur de nous autocritiquer, de nous remettre en questions et de balayer devant notre porte avant toute autre chose.

Saddam est un criminel et une large partie de son peuple reclamait que justice soit faite. Il se trouve que cette partie est maintenant au pouvoir et elle a exaucé le voeu de son peuple. Cet episode etait necessaire egalement aux americains pour pouvoir envisager une sortie "honorable" du bourbier iraquien et gagner la sympathie de leur opinion publique en leur montrant que justice a été faite. Cette mort etait prevue et meme necessaire pour l'iraq afin qu'il puisse passer a autre chose. Elle a malheureusement été decidé politiquement plus que juridiquement... Ce qui privera des milliers d'avoir la chance de temoigner de la souffrance qui leur a été faite.







Commentaires

MetallicNaddou a dit…
tu ne me considères peut être pas comme faisant dpartie de "tes amis tunisiens", mais si ça peut te rassurer, je partage ton opinion. J'ai moi aussi été choquée de la façon dont ça s'est produit, du jour choisi, et je suis moi aussi contre la peine de mort. Mais je n'ai aucune sympathie pour l'homme et le dirigeant qu'il était, c'était un dictateur criminel qui méritait d'être jugé pour ses crimes. j'espère seulement que cette exécution ne sera pas utilisée pour exacerber la haine et les tensions
amilcar a dit…
Personnellement je trouve que Saddam, a ses débuts, avait quelques bons cotés….
A ses début, Il a réussi à faire de l’Irak un pays moderne, avec une classe moyenne majoritaire. Son séjour en Egypte et l'éducation qu'il a reçu de son oncle ba3thiste l'inspira pour faire de l’Irak un pays laïque, avec une classe moyenne majoritaire et des femmes émancipées qui fréquentait en masse les universités et les administrations.

Son passé violent l'a rattrapé et il s‘est trouvé finalement la corde au coup.
EMMA BENJI a dit…
Bon Zizou, certes Saddam a été un dictateur sanguinaire, ok ^pour dire qu'il meritait d'etre condamné... mais pas comme ca s'est passé!
Un proces qui ressemblait a une mascarade avec de faux temoins, une exécution devant des gens qui le detestaient et le jour de l'Aid.
La facon dont tout s'est passé me révolte, aucun repsect des lois, ni de rien du tout.
Il est anormal a mon sens qu'on aie meme montré les vidéo...
Et puis ne soyons pas hypocrites, un ^pouvoir ne se fait pas avec un seul homme, de meme que pour la tunisie ou n'importe quel pays!
Mahou "qui ytih ethour, tokthér skékén"

Je n'aime pas Saddam mais l'exécution et le proces m'ont mis dans une rage puis une tristesse folle!

Il faut qu'ils arretent de se moquer du monde entier!
Pierre Bayle a dit…
Cher Zizou, j'apprécie votre commentaire nuancé sur l'exécution de Saddam, qui n'est pas loin du mien. Mais je dois avouer qu'après avoir vu la vidéo dont vous mettez le lien, je suis un peu horrifié : alors que les images officielles étaient muettes et relativement neutres, le son de cet enregistrement pirate fait entendre, dans une confusion quasi générale, des vociférations et des cris, le nom d'Ali scandé après celui du prophète, puis celui de Moqtada (al-Sadr), bref une véritable manifestation chiite en contradiction totale avec le simulacre d'une justice neutre. Lorsque Saddam tombe dans la trappe sans avoir terminé "wa ach'adou anna Muhammadan...", c'est carrément le chahut ! Même si je continue à ne pas avoir de regret pour ce dictateur sinistre, je pense que L'Irak ne sort pas grandi de cette exécution. Cordialement, Pierre
hanou a dit…
Zied, je trouve que même si Saddam méritait la mort ce n'est pas de cette manière. Je pense que toute personne, aussi dictateur soit-elle, a droit a un procès neutre et équitable. Je ne crois pas que la mascarade à laquelle on a assisté tout au long du procès de Saddam puisse s'apparenter à cela. Par ailleurs, l'exécution en question est une pure humuliation à la vie humaine. ils n'ont même pas respecté qu'il termine sa prière. De plus, profaner des noms chites ne fera que raviver de plus belle les conflits inter-confessionnels.
Et la date de l'exécution ? est ce qu'ils n'ont pas pu choisir un autre jour que celui d'une fête religieuse pour faire tomber la tête d'un dictateur.

Je pense que cette exécution ne fera qu'aggraver la situation dans un pays qui est pour l'instant en complète perdition.
Anonyme a dit…
furgole a dit…
Vous avez bien raison de le montrer, le monde n'est qu'un tissu de contradictions.

La France fustige la peine de mort partout où on l'applique. Et pourtant sur son sol, chaque année 250.000 enfants sont condamnés à mort et exécutés sans jugement dans le ventre de leur mère.
Et on trouve cela normal. Mieux, on s'en félicite !
Mieux encore, on condamne ceux qui s'en indignent.


Car il est bien vrai que l'une des grandes trouvailles de la pensée de gauche a été de s'arroger le droit de définir la vie. D'après la gauche, une vie n'existe, et n'a droit à la protection qu'une fois que la loi humaine, c'est à dire une majorité circonstancielle, fluctuante et manipulable, l'a reconnue.

La Convention a inauguré ce nouveau progrès de l'esprit humain avec trois lois génocidaires qui déniaient aux "brigands de la Vendée" la qualité d'êtres humains et permettaient dès lors d'organiser le massacre des femmes, enfants et vieillards. 120.000 d'entre eux y périrent. Seules la chute du terrorisme jacobin le 27 juillet 1794 et l'insuffisance des techniques (Carnot, le docteur Mabuse du Comité de salut public, avait en vain pensé à utiliser les gaz) empêchèrent nos glorieux révolutionnaires d'atteindre des résultats dignes de l'Allemagne nazie.

On voit enfin cette même tendance poindre le nez avec le débat sur l'euthanasie. Au nom du droit de mourir dans la dignité, tous les modernistes européens tentent d'introduire une notion, qui sera sans doute demain aussi sacrée que l'avortement et permettra à nos technocrates de délester, par une loi de programme, les maisons de retraite de façon à rétablir l'équilibre des comptes sociaux.

Ah qu'elle est belle la société fraternelle de demain !

2/1/07 06:50
Anonyme a dit…
Je mourrai dans des souffrances atroces.Après ma mort,mons corps n'aura point de repos.Puis tu perdras ta couronne. Toi et ton fils vous serez massacrés ainsi que toute ta famille. Après le déluge terrible passera sur la russie .Et elle tombera entre les mains du diable.

raspoutine .
Troubadour a dit…
je viens de voir la vidéo... c déplorable, je m'en veux même de l'avoir regardée jusko bout. Un criminel, d'accord; peine de mort, d'accord (même si je ne comprends pas pkoi d'autres criminels de guerre n'ont pas eu à subir le même sort, mais qui suis-je pour en juger!)
Le mot "justice" dans cette scène est déplacé, il ne s'agit que de "vengeance". Ceux qui pensent que cette mort est nécessaire pour que l'Irak avance se trompent, il ne fera que reculer tant qu'il est régi par des assoiffés de pouvoir et de vengeance et cette vidéo en est une majestueuse preuve: de la haine et de la provocation jusqu'au bout. L'Irak a vu la mort d'un grand criminel pour voir la naissance de dizaines d'autres.
Nous dans tout ça? Silencio. ou sinon on reprend les propos des autres en affichant un recul pathétiquement neutre. certes l'ignorance y est pour beaucoup, l'influence et la manipulation aussi. Mais on ne peut omettre le fait que la Tunisie reste économiquement et même politiquement "dépendante" (pour ne pas dire autre chose) de la grande puissance qui a poussé à ce meurtre de la dignité irakienne. A défaut de pouvoir dire non, on affiche le silence de la peur.
amilcar a dit…
On est bien d'accord, la vidéo a choqué presque tout le monde.

La politique exterieure de la tunisie est simple: on est toujours pour les bonnes causes. Si les pays du monde affichent des divisions, nous, on est avec les deux aprties,simultanément. Si la majorité des pays adopte une position, on la suit sans brancher.
Anonyme a dit…
Lettre du Président Saddam Hussein au peuple iraquien
Saddam Hussein, 26 décembre 2006

Traduit par Ahmed Manaï et révisé par Fausto Giudice

Au nom de Dieu, Le Miséricordieux, Le Tout Miséricordieux ! « Dis que rien ne nous arrivera, s’il n’est voulu par Dieu » Oh grand peuple iraquien ! Oh hommes valeureux de nos forces armées…Et vous nobles Iraquiennes ! Enfants de notre fière nation ! Et vous, hommes de foi et redoutables combattants de notre Résistance héroïque !

Me voici de nouveau sur le champ du Jihad et de la lutte, face à des épreuves plus difficiles et plus dures qu’auparavant, mais toujours animé par le même esprit auquel je vous ai habitué avant la révolution. Telle est la volonté divine !

Mes très chers,

La dure et pénible situation qui est la nôtre à tous et dans laquelle se trouve le grandissime Iraq est une nouvelle épreuve dans laquelle chacun se révèle tel qu’il est réellement et se présente à Dieu et à aux hommes selon sa véritable identité, aujourd’hui et demain quand tout ne sera qu’histoire.

C’est aussi la base sur laquelle se fonde tout succès pour les générations futures et sur laquelle s’affirme la volonté des hommes sincères et vient échouer celle des insignifiants. Les hommes qui ont fait appel à l’étranger contre les leurs, ont commis un acte aussi vil que le sont leurs âmes et dans notre pays il ne subsistera que ce qui est solide et durable : « L’écume s’en va au rebut, tandis que ce qui est utile aux hommes, demeure en terre » (Le Saint Coran).

Oh grand peuple iraquien ! Et vous hommes de notre Oumma et de l’humanité !

Beaucoup d’entre vous ont connu l’auteur de cette lettre et ont testé sa sincérité, son honnêteté, l’intérêt qu’il porte à son peuple, sa sagesse, sa vision et sa fermeté dans le règlement des problèmes ainsi que son intégrité morale par rapport aux deniers de l’ةtat et aux biens d’autrui.

Beaucoup d’entre vous ont constaté que cet homme vit les problèmes de son peuple dans sa conscience et dans tout son être, qu’il partage la peine de ses compatriotes et ne trouve de repos que lorsqu’il aura répondu à l’attente des plus démunis d’entre eux et qu’il ait relevé le niveau des plus pauvres : un homme croyant et sincère, dont le c½ur rassemble tout son peuple et toute sa Oumma, sans distinction d’aucune sorte entre les enfants du même peuple, hormis celle qui provient du mérite dans l’accomplissement du devoir.

Iraquiens ! Notre peuple et notre famille, nos nobles frères et soeurs de notre Oumma !

Vous avez tous connu votre frère et votre chef, tel que l’ont connu les siens : il n’a jamais baissé la tête devant les tyrans et les oppresseurs et demeure toujours une épée et un porte-drapeau, tel que le désirent les hommes sincères et pour enrager les oppresseurs.

N’est-ce pas ainsi que vous voulez que soit votre frère, votre fils et votre chef ? Bien sûr que oui ! Saddam Hussein doit être ainsi pour que son attitude réponde à votre attente et, si à Dieu ne plaise, il avait agi autrement, il ne se serait pas reconnu lui-même. Ainsi doit être l’attitude de celui qui assume votre direction et qui se veut le drapeau de la Oumma et son modèle, après Allah notre créateur omnipotent.

Me voilà offrant ma vie en sacrifice et, si Allah Le Miséricordieux l’accepte, Il fera monter mon âme où Il voudra, en compagnie des hommes sincères et des martyrs. Si par contre et selon Sa Volonté, Il surseoit à sa décision, alors nous ne sommes que ses créatures consentantes. C’est Lui qui nous a crées et à Lui nous sommes de retour et c’est à Lui que nous demandons justice et soutien contre les oppresseurs.

Mes frères…Grand peuple d’Iraq…

Je vous invite à demeurer fidèles aux idéaux qui ont fait de vous de vrais croyants, à être la lumière qui éclaire la civilisation et à maintenir votre pays, berceau du patriarche Abraham et d’autres prophètes, dans la fidélité aux idéaux qui vous ont toujours grandis, d’une manière incontestable et attestée, à travers l’histoire. En se sacrifiant pour la patrie et pour le peuple, en sacrifiant la vie de sa famille, grands et petits, depuis le départ, en offrant sa vie à l’Oumma et à ce grand peuple, généreux et fidèle, Saddam Hussein a continué dans cette voie, sans jamais y déroger.

Malgré toutes les difficultés et les tempêtes qui ont secoué l’Iraq et moi-même, avant et après la révolution, Dieu n’a pas ôté la vie à Saddam Hussein. Si cette fois-ci, Il la Veut, cette vie n’est en fin de compte qu’une pousse à laquelle Il donna naissance et qu’Il a jusqu’ici protégée. Ce faisant, Il ennoblit une âme qui Lui est dévouée et qui accepte son sort, consentante, joyeuse et heureuse d’avoir accédé au martyr ! Patience donc, mes frères, à l’ombre de la Grandeur divine et de Sa protection et confiance dans notre créateur, notre soutien face aux oppresseurs.

Et souvenez-vous surtout que c’est Dieu qui vous a faits ainsi, multiples et divers, pour témoigner et servir de modèle aux autres, par votre bienveillance, votre capacité à pardonner et votre disposition à cohabiter dans la tolérance.

Souvenez-vous aussi que vous avez hérité d’un patrimoine glorieux et que cet édifice grandiose vous interpelle et vous met tous à l’épreuve. Certains d’entre vous sont restés fidèles à l’engagement envers la patrie, d’autres par contre, ont rejoint les dirigeants perses rancuniers, héritiers de la haine des Sassanides et d’autres encore ont trahi les leurs et leurs voisins et se sont retrouvés dans les rangs des forces de l’Otan, manipulées par l’ennemi sioniste qui a poussé la Maison blanche à commettre contre notre pays, une agression qui n’a rien à voir avec les valeurs humaines.

Souvenez-vous que ce que vous avez construit et édifié, vous l’avez fait sans haine ni animosité, mais au contraire sur la base de l’amitié, de la paix et de la foi. C’est pour cette raison que vous avez pu jouir, si longtemps et jusqu’à un passé récent, de la sécurité et de la dignité sous les couleurs de votre patrie et principalement depuis la glorieuse révolution de juillet 1968.

Patriotes et citoyens baignant dans la fraternité, vous avez réalisé la victoire dans les domaines de l’édification nationale et aussi sur les champs de bataille, sous les couleurs du glorieux Iraq. Vos ennemis, les envahisseurs et les Perses, ont réalisé que votre unité barrait la route à leur hégémonie et à leur volonté de faire de vous des esclaves. C’est ainsi qu’ils ont planté le clou de la haine et semé les graines de la discorde parmi vous, ce à quoi ont adhéré certains étrangers, porteurs néanmoins de la nationalité iraquienne, disciples de l’école des rancoeurs. Ils ont cru ainsi atteindre les patriotes sincères et affaiblir leur volonté de continuer ensemble, dans la même voie et sous la bannière de Allahou Akbar, bannière du peuple et de la patrie.

Mes frères, combattants et moujahiddine !

C’est à ceci que je vous invite maintenant. Je vous conjure de ne point laisser de place à la haine dans vos c½urs. La haine s’oppose à l’équité et empêche de rendre la justice. Elle aveugle les yeux et l’esprit, empêche la réflexion et interdit aux gens d’éviter les solutions extrêmes et de choisir la bonne et juste voie. La haine vous empêche de vous rendre compte des changements s’opérant chez ceux-là même qui se sont écartés de la voie juste, celle de notre peuple glorieux et de notre Oumma.

Je vous invite aussi, mes frères et mes s½urs, mes enfants et ceux de l’Iraq, mes frères de combat, de ne point porter de haine contre les peuples des ةtats qui nous ont agressés et de distinguer entre les hommes du pouvoir et les peuples. Certes, il faut condamner leur action et s’il faut combattre et lutter contre leurs méfaits, il ne faut pas les haïr en tant qu’hommes. Et si certains d’entre eux, à l’intérieur de l’Iraq ou à l’étranger, font amende honorable, alors il faut leur pardonner et ouvrir avec eux une nouvelle page, parce que Allah est Clément et aime les gens cléments. La fermeté est de règle, chaque fois que cela est nécessaire, mais pour qu’elle soit acceptée par le peuple et la nation, elle doit être exercée sur la base de la loi, juste et équitable et non sur la base des rancunes et des ambitions injustifiées.

Sachez mes frères qu’il y a, dans les nations qui nous ont agressés, des gens qui soutiennent votre combat contre les envahisseurs et certains se sont portés volontaires pour défendre les prisonniers, entre autres Saddam Hussein. D’autres ont tout fait pour dévoiler au monde les scandales des agresseurs et les ont dénoncés. Certains d’entre eux pleuraient à chaudes larmes et dignement quand est venu le moment de nous quitter, son devoir accompli.

C’est à cela que je vous invite : à demeurer un peuple uni, digne de confiance, amical avec la Oumma et l’humanité entière, honnête avec soi et les autres ! Saddam Hussein Président de la République et Commandant en chef des forces armées combattantes.

Signé par lui-même

N.B

J’ai écrit cette lettre suite à ce que m’ont rapporté les avocats que « le prétendu tribunal pour les grands crimes » que les envahisseurs ont crée, ainsi que le gouvernement, allaient donner à ceux qu’ils appellent « les accusés », l’occasion d’une prétendue dernière déclaration. Mais ce tribunal infâme, ainsi que son président Raouf, ne nous ont pas donné l’occasion de faire cette dernière déclaration. Il a prononcé son verdict sans même les attendus et a simplement lu, en notre présence, l’acte d’accusation, conformément aux ordres des envahisseurs. C’est ce dont j’ai voulu informer notre peuple, notre Oumma et l’opinion publique.

Signé Saddam Hussein

Ecrit par : adib | 02/01/2007

j'ai pompé ça chez adib, on voit bien que ce n'est plus le même homme qui a été exécuté et d'ailleurs tout le monde le confirme . Ce n'est pas sadam le criminel qui à été executé, c'est sadam le repenti .

7:45 PM, janvier 02, 2007
Anonyme a dit…
je veux juste te dire que je suis parmis la majorité des tunisiens qui aiment Saddam et qui voient en lui un héro.par contre je ne lis pas chourouk and co ce qui m 'a pas empecher de l'apprecier.Ce que je te demande c'est d'accepter le choix des tunisiens.dans ce monde de brute il faut etre comme Saddam.Comment on peux gouverner un pays mozaique comme l'irak sans avoir recours à la force.regarde et compare la situation de l'irak avant et apres Saddam.Zizou t'es en Amerique
, alors profite pour apprendre que la majorite a toujours raison.

Posts les plus consultés de ce blog

الادمان

الادمان هو مرض مزمن شديد الانتكاس . هذا المرض يغير هيكل و وظائف الدماغ. علاج الادمان لا يكون بحبس المدمن في السجن او في مصحات و منعه من تناول مادته. نحن في تونس فشلنا في تعاطينا مع هذا المرض و يجب علينا الاعتراف بذلك. مصدر الفشل هو بالأساس متأتي من جهلنا العلمي في هذا الموضوع. فنحن لا ندرس أطبائنا ، عاملي الصحة ، المرشدين الاجتماعيين ، رجال القانون ، الشرطة ، السياسيين وغيرهم مرض الادمان و كيفية التعامل معه. لا نقوم بنشر المعلومات لكافة الشعب كي يعي باهمية المشكل و عواقبه. فالقليل من المدمنين يعلمون بأنهم مدمنين و الوصم والتمييز المربوط بكلمة ادمان لا تشجع احدا على البحث عن العلاج الذي هو غير موجود أصلا (ممنوع من الدولة).فالمدمن يعاقب على إدمانه و يعاقب على انتكاسته و يعاقب حتى في نجاحه على الإقلاع اذ يبقى الوصم ضده مدى 
حياته.


En #Tunisie le gouvernement et l'assemblée essayent de gérer le problème de la drogue par la répression. On ne regarde pas l'addiction sous un angle scientifique. On ne mets pas en place une politique de réduction des risques et on parle encore de guériso…

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة
بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر



Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée : "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Rest In Peace Hans Rosling

Meeting Hans Rosling and spending a weekend with him ( Thanks to Houssem Aoudi, we went to pick him up from Annaba and drove to Tunis together - we stopped and had sea food in Tabarka, Tunisie) was one of the most meaningful moments of my life as a young adult. On our road trip, he shared his life story, his passions and his dreams. He was so humble, generous and kind. He gave me life-changing advice and meaningful words of wisdom that make me feel grateful and entrusted to keep his legacy and pursue his work to improve the health and well-being of people around the world. (He made this video in Tunisia Live studios to inspire the young people of North Africa to keep up the good work).