Accéder au contenu principal

Il faut privatiser Tunisair!


Vous avez tous remarqué l'incroyable virement qu'il y'a eu a Tunisie Telecom suite a l'entrée de Tecom Dig dans son capital. En qlq mois, la compagnie nationale s'est offert une nouvelle image en multipliant les offres allechantes et en montrant une agressivité inhabituelle vis a vis de Tunisiana. Cette competition profite au consommateur tunisien qui va de plus en plus payer moins pour sa facture de telephone. laquelle facture est considéré comme une des plus chere au monde (apres le Liban bien sur:-).

Dans le secteur aerien, la situation est encore pire pour le consommateur tunisien. Alors qu'en Europe, les compagnies low cost ont completement revolutionné les prix et les traditions du voyage en avion. Les tunisiens se trouvent toujours pris en otage par une legislation rigide qui vise en priorité a proteger la compagnie nationale Tunisair et lui permettre de pratiquer une politique de prix qui va au dela de tout entendement. En effet, les citoyens tunisiens n'ont encore pas droit au charters et les compagnies low cost type Ryanair, easyjet n'ont pas encore la possibilité de s'implanter sur le marché juteux du transport aerien en Tunisie.
Malgre cette protection, Tunisair a été largement deficitaire il ya de ca qlq années et le sera encore certainement dans le futur.

Cette compagnie a en effet toujours été tres lente a repondre aux evolutions du marché aerien. Elle a toujours employé plus d'employés qu'il n'en faut et avec des criteres de recrutement et d'evolution de carriere tres "arbitraires". Le marketing de ses produits est toujours en deca du reste de ses concurrents et la qualité du service au sol et en vol laisse souvent a desirer. Par consequent, Tunisair represente un frein a l'economie nationale et particulierement au tourisme.

Cette situation a trop duré a mon avis surtout que le futur s'annonce encore plus incertain puisque les lignes qui ont fait le "beurre" de cette entreprise risque de de souffrir sous une concurrence "déloyale" vu le niveau de professionalisme, d'organisation, de competitivité et d'efficacité. "Quand on a Emirates qui flingue la ligne Tunis-Dubai, Air France qui envisage d'ouvrir une compagnie a bas prix sur la Tunisie et qu'en plus on se permet de garder une dizaine de destinations non rentables, sans parler du fait que Karthago et Nouvelair et une myriade d'autres compagnies grignottent le marché des charters, je me dis qu'il est temps de donner la chance au professionnels et arreter l'hemorragie que seul le contribuable est en train de supporter.

De ce fait, je pense que l'etat doit se desengager du transport aerien et laisser le marché ouvert aux privés. Le role de l'etat doit, a mon avis, se restreindre à reguler le secteur et lui donner un nouvel essor. La privatisation de Tunisair permettra d'injecter plus d'argent dans des secteurs tels que l'education, la santé et autres domaines qui profiteront plus aux citoyens et citoyennes. Un plus qui n'est pas negligeable, ca permettra egalement de rendre moins cher le cout du billet.

Commentaires

Anonyme a dit…
tout ce que je peux dire c'est que les difficultes de Tunisair proviennent pas forcement de son status entreprise etatique...
je m'explique contrairement a ce que tu penses le marche tunisien de l'aerien est pas si juteux que ca compare au marche marocain par exemple. Il est tres correle au tourisme. D'ou la presence des compagnies charter nouvelair et carthago qui via des accords directs avec les tours operateurs arrivent a s'en sortir. Il y a aussi toutes les compagnies charter allemandes qui seraient tres difficiles a combattre par tunisair du fait de la difference de moyens et des relations priviligiees qu'entretienent ces compagnies avec les voyagistes. La situation va empirer quand AirFrance ouvrira sa ligne low cost Paris-Tozeur sans parler de la possible venue d'autres compagnies low cost.
Je pense donc que sur le plan du marche charter et low cost Tunisair n'a aucune chance de faire des progres dans ces secteurs la car disposant de structures completement inadaptes et d'un passif social impossible a transformer entierement (en clair elle peut pas changer de business plan en un coup de baguette magique).
Dans le transport aerien regulier, la situation est encore plus compliquee. Air France et Tunisair ont des accords de code share qui limitent les possibilites (Air France dispose aussi d'une partie du capital de tunisair et a un administrateur qui siege au conseil de Tunisair). Les deux compagnies se partagent donc la recette des lignes Tunisie Europe en quelque sorte et Tunisair est surprotegee par cet etat de fait. Je suis sur qu'en cas de disparition de ces accords Tunisair court droit dans le mur car elle sera incapable de suivre les prix que peuvent imposer d'autres compagnies plus flexibles et disposant de beaucoup de moyens. Quant au marche du golf, c'est la meme chose aussi, impossible de contrer Emirates et ses petrodollars.
Vision un peu pessimiste donc sur le long terme. Peut etre devrait on tirer des lecons de la deroute de Sabena en Belgique : compagnie nationale qui depose le bilan et puis emergence d'une compagnie privee (SNBrussels) qui part de zero et arrive a etre rentable.
Peut etre aussi qu'on devrait penser a un accord avec la RAM (Royal Air Maroc), une fusion qui permettrai d'avoir une taille critique pour contrer les autres compagnies europeennes sans oublier celles du golf.
bugsbunny a dit…
On devrait déléguer Tunisair à Karthago, puisqu'ils réussissent si bien.
Mazza a dit…
L'Etat doit surtout rester le garant de la sécurité des lignes privées.
Mira a dit…
puisque les chiffres parlent d'eux même , je rentre de paris le 16 janvier , je vais sur un site de vente de billets et qu'est ce que je trouve?

le billet tunisair à 239 euros
le billet air france à 150 euros

nouvelair et karthago absents..

et ça va sans dire qu'en prenant air France je suis sure d'arriver à temps , de decoller à temps et de ne pas etre draguée par les stewards qui me parleront plus une fois la fameurse phrase est prononcée : "non j'ai le statut d'étudiante"

Posts les plus consultés de ce blog

الادمان

الادمان هو مرض مزمن شديد الانتكاس . هذا المرض يغير هيكل و وظائف الدماغ. علاج الادمان لا يكون بحبس المدمن في السجن او في مصحات و منعه من تناول مادته. نحن في تونس فشلنا في تعاطينا مع هذا المرض و يجب علينا الاعتراف بذلك. مصدر الفشل هو بالأساس متأتي من جهلنا العلمي في هذا الموضوع. فنحن لا ندرس أطبائنا ، عاملي الصحة ، المرشدين الاجتماعيين ، رجال القانون ، الشرطة ، السياسيين وغيرهم مرض الادمان و كيفية التعامل معه. لا نقوم بنشر المعلومات لكافة الشعب كي يعي باهمية المشكل و عواقبه. فالقليل من المدمنين يعلمون بأنهم مدمنين و الوصم والتمييز المربوط بكلمة ادمان لا تشجع احدا على البحث عن العلاج الذي هو غير موجود أصلا (ممنوع من الدولة).فالمدمن يعاقب على إدمانه و يعاقب على انتكاسته و يعاقب حتى في نجاحه على الإقلاع اذ يبقى الوصم ضده مدى 
حياته.


En #Tunisie le gouvernement et l'assemblée essayent de gérer le problème de la drogue par la répression. On ne regarde pas l'addiction sous un angle scientifique. On ne mets pas en place une politique de réduction des risques et on parle encore de guériso…

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة
بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر



Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée : "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Rest In Peace Hans Rosling

Meeting Hans Rosling and spending a weekend with him ( Thanks to Houssem Aoudi, we went to pick him up from Annaba and drove to Tunis together - we stopped and had sea food in Tabarka, Tunisie) was one of the most meaningful moments of my life as a young adult. On our road trip, he shared his life story, his passions and his dreams. He was so humble, generous and kind. He gave me life-changing advice and meaningful words of wisdom that make me feel grateful and entrusted to keep his legacy and pursue his work to improve the health and well-being of people around the world. (He made this video in Tunisia Live studios to inspire the young people of North Africa to keep up the good work).