Accéder au contenu principal

Reactions...

Ce qui est dur par temps de guerre c'est de gerer les gens anxieux. La situation est deja compliqué et eux ils la complique encore plus...
Mon telephone n'a pas arrete de sonner depuis ce matin. Des messages de reconfort, de compassion et de conseils. Des coups de fils de gens que j'ai connu qlq minutes ou de gens qui me connaissent depuis des années, des amis proches et des connaissances, Merci de votre soutien !! merci vraiment du fond du coeur ! Ca me touche surtout que je ne m'attendais a cette reaction.
Il y'a aussi ceux qui ne semblent pas avoir mis une case "perte exceptionnellee" dans leurs schema de vie. Ceux la font tout pour compliquer la situation encore plus ! quand il n'ya aucun probleme il en crée un ... heureusement il ne sont pas nombreux.
D'autres se permettent parcontre de te dire "fais ceci" fais pas cela" rentre tout de suite"... Svp ! On est les seuls a etre sur place ! On est en securité ! regardez des films et allez a Hammamet ou a Ahmad Jamal ! La vie continue... Est ce que vous pensez que je ne veux pas rentrer chez moi ? Est ce que vous pensez que je veux etre un martyr ? Est ce que vous pensez que je suis incapable de gerer une situation pareille? de toute facon vous n'etes pas sur place et mon quotidien ya' que moi qui le vit. Brabbi gerez votre stress et ne le dechargez pas sur moi !

Commentaires

Anonyme a dit…
Tout a fait Zizou. Je sais très bien que tu es capable de faire face la situation et de prendre les bonnes décisions. Mais je comprends également que ton entourage s'inquiète et que la première chose qu'on te dit est de rentrer tout de suite, c'est normal. Il faut souligner que les médias font de leur mieux pour monter la tension hors du Liban également.

allez bon courage et ne te fais pas de soucis, on pense très fort à vous!
Anonyme a dit…
Bon courage Zizou, c vrai que tu es le seul maitre de ta situation mais il faut comprendre tout ce stresse ! les personnes qui sont ici se preoccupent pour toi ;)

Allez Mr. Zen ! au prochain poste ... pour les autres et comme le disent si bien les jerbiens : idha nas7ik ijirbi, chtar insiha lih" ;)
samsoum a dit…
Zizou, bravo, tu m'impressione par ta lucidite et ton calme en ces temps difficiles.
Rabbi m3akom et bon courage.
Haythem SALHI a dit…
Courage zizou,
Anonyme a dit…
mais c'est parce qu'on t'aime :-)!

Bises à toi et prends soin de toi comme tu sais bien le faire!
Anonyme a dit…
Cher Zizou, je te comprend. T as assez a gerer comme ca. Je te lis des que je peux, et keep safe. Take care of yourself, I know you will. nadia
OthRez a dit…
Héhéé ! J'aurais réagi pareil ! C bon koi po la peine d'en rajouter !
Anonyme a dit…
Nice colors. Keep up the good work. thnx!
»

Posts les plus consultés de ce blog

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée :  "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Le discours de Bourguiba à Addis Abeba en 1963 à l'occasion de la création de l'OUA

Merci à tous ceux qui ont réagi pour revendiquer l'appartenance de la Tunisie à l'Afrique. Grace au soutien de la direction de la communication de l'unité africaine,voici en exclusivité le discours de Bourguiba à l'occasion de la création de l'Organisation de l'Unité Africaine (OUA). Ce discours a été prononcé il y'a 50 ans jours pour jours, le 25 Mai 1963 à Addis Ababa. Son Excellence Habib Bourguiba, Président de la Tunisie. L’unité dans la diversité J’ai l’agréable devoir d’adresser à votre éminente assemblée les salutations fraternelles du peuple tunisien et ses vœux de plein succès pour nos travaux. C’est la seconde fois en peu de d’années que les Etats indépendants d’Afrique se réunissent à Addis-Abéba, ce bastion héroïque de la liberté africaine. Je ne puis, sans émotion et sans fierté, évoquer l’épopée éthiopienne. Ce fut le début d’un combat décisif qui devait se terminer, en Afrique et ailleurs, par la défaite inéluct