Accéder au contenu principal

Imaginez...

Imaginez un pays de 10 millions d’habitants. Un pays dont la capitale s’écrit en cinq lettres. Un pays qui fait plus de 6% de croissance chaque année. Un pays gouverné par un régime autoritaire qui restreint la liberté d’expression, les manifestations pacifiques et les mouvements religieux. Un pays qui a révisé sa constitution pour ne plus limiter le nombre de mandats à un président qui a été reélu plus de trois fois sur un score supérieur a 70%. Un pays pressé par la communauté internationale pour entamer des reformes et améliorer la situation des droits de l’homme et de la démocratie. Un pays qui dépend de ses voisins pour ses besoins en énergie et où l’économie n’est pas ouverte sur le marché international. Mais un pays qui connaît une relative prospérité avec une politique sociale plus ou moins réussie.
Le peuple semble satisfait du système, un peuple a qui le mot « liberté » ou « democratie » semblent etre synonyme de « chaos » ou de « pauvreté ». Du moins un peuple qui ne semble pas militer pour un changement radical de peur de perdre des acquis sociaux et économiques qu’une démocratie ou qu’une libéralisation de l’économie pourrait provoquer. Un peuple qui ne semble pas soutenir la minorité d’opposants qui forts du soutien financier et médiatique de l’étranger essayent de changer les choses mais sans aucun résultat tangible pour l’instant. Il faut dire que le pays n’intéresse personne et que sur l’échiquier international il ne pèse pas grand-chose. Il faut dire aussi qu’il a toujours appartenu a une grande puissance qui semble satisfaite du statu quo et que tout changement fera que ce pays basculera d’une sphère d’influence a une autre sans pour autant être sûr que ce changement soit bénéfique a tous.
A mon avis, les Biélorusses, car c’est de la Biélorussie qu’il s’agit, ne changerons rien, au moins pas pour l’instant. Il faudrait peut être attendre un crack économique ou une crise sociale pour que les prémices du changement apparaissent et que le régime du president Lukashenko s’affaiblisse. Ou peut être que le travail de sape effectué par les ONGs, a financement occidental, réussira lors des prochaines élections à refaire le scénario huilé en Serbie, en Georgie et en Ukraine. Un scénario qui finit par une révolution mais pas nécessairement avec plus de prospérité partagée.

Commentaires

Anonyme a dit…
Yaâtik douda :) Effet de suspense très réussi !
chantal a dit…
a un degre pres ca ressemblerait a beaucoup de pays arabes
Anonyme a dit…
bien sur la bielorussie!!! Toute ressemblance a des faits existants serait completement fortuite!
Bravo, tres fin, as usual.
Youyou a dit…
"Un scénario qui finit par une révolution mais pas nécessairement avec plus de prospérité partagée."

Scénario qui va probablement se rejouer plus ou moins à l'envers en Ukraine aujourd'hui avec un retour en force des Pro-Russes chassez par la révolution orange il y a 1 an.

http://doubtsandconvictions.blogspot.com/
Hannibal a dit…
J'ai le sentiment que t'as enfin décidé de s'installer pour de bon au Liban ;P
3617MyLif€ a dit…
C'est quel genre d'humour que tu viens de faire?

en tout cas standing ovation pour la finesse de ce post.
Ammouna a dit…
Joooli! :)
Anonyme a dit…
"zizou from el manfa"?
Youyou a dit…
Pour compléter ce que dis chantale, ça ressemble à près de 75% des pays de la planète...

Chouette, si le climat du Belarus est trop rude pour moi je pourrais toujours allez m'installer ailleurs : Cuba, Libye, Kirghizistan, Syrie, Iran, Kazakhstan, plus ou moins tous les autres pays-stan etc etc... :)

Et si j'ai de la chance et que ça continue comme ça en France on va finir par avoir des mecs comme Krivine, Laguillier voir d'ici quelques années Bruno Juilliard, à la tête de notre belle démocratie...dans ce cas là je n'aurais même pas besoin de déménager pour voir des paysages comme nous les décris mon pti zizou :)
Dinga a dit…
Excellent article Ziou, excellent !
nobilis tobilis a dit…
Tout d'abord, je suis que tu sois de retour sur la scène après l'accident du nescafé(the laptop, of course). Concernant, la Bielorussie, je pense que tant que le pays marche bien, sur tous les plans economiques et sociales et tout en respectant les droits de l'homme, pas besoin pour un changement radical. Il est mieux de garder le status quo, surtout que le president Lukashenko est élu à plus de 80%, democratiquement, je présume, et tant que ce regime a ses origines de l'intérieur et non pas imposé par l'extérieur (peut-être la Russie dont l'influence (et la dépendance energetique surtout) est toujours inévitable dans la majorité des anciennes républiques soviétiques. Pour conclure, je trouve personnellement que tant qu'un pays est arrivé à un certain équilibre bénéfique, vaut mieux le garder.
Imperator a dit…
halte au culte du status quo. cessez de penser qu'il y a aura pas forcément le chaos.
A+
Anis a dit…
ouaip,
surtout ne pas essayer d'améliorer les choses.
Tant que la barque ne coule pas tout va bien!
nobilis tobilis a dit…
personne n'a dit ne pas ameliorer. On peut reformer mais sans bouleverser ce qui a été établi à la manière de la révolution orange en Ukraine qui s'est avérée être un échec et une déception pour le peuple ukrainien qui rêvait du changement.
Anonyme a dit…
On ne parle plus de la "Biélorussie" mais de la "BELARUS".
Youyou a dit…
Et on ne parle plus de Pekin mais de Beijing, on peut allez loin comme ça.
sami a dit…
:)) sacré zizou
J'ai presque été bluffé mais lorsque j'ai lu seulement 70% aux élections, je me suis dit que tu parlais certainement d'un pays non démocratique (ben quoi, Chirac a été élu à +82%!).

Le bélarus est entre les mains de la Russie comme le Liban l'était par rapport à la Syrie. Mais les mecs au pouvoir ont appris de la révolution organe et ont cassé la dynamique de l'opposition dàs le départ.

L'échec en Ukraine n'est pas du au gouvernement au pouvoir mais parce qu'il reste bcp de fonctionnaires pro-russes qui s'amusent à saper la légitimité du gouvernement.

donc difficile de juger comme ça sur des apparences. Dans tous les cas, dans ces pays la démocratie est mieux que la dictature et être pro occidental c'est nécessaire. La Russie n'a rien de bon à leur offrir.
jerko a dit…
moi, j'aime bien les LADA. La NIVA pour l'isba, la SAMARA pour la datcha, la MOSKOVICH pour la babouchka, et caetera...


Depuis 1972 les automobiles LADA sont importées en France par Monsieur Jacques POCH, installé à Bezons dans la périphérie parisienne.

Pour assurer le développement de la marque, il construit, en 1978, le nouveau siège social à Argenteuil. Tout a été prévu pour faire face à l'évolution de la marque : stockage de pièces de rechange, école de formation après vente et bureaux pour le commercial, l'après vente, l'administratif et les homologations.

1978 c'est aussi l'arrivée de la Niva, véhicule révolutionnaire mettant, par ses capacités et son prix, le loisir tout-terrain à la portée de tous. La Niva est incontestablement à l'origine du développement spectaculaire en France de ce nouveau marché.

La Niva est lancée dans un nouveau type de compétition automobile, les rallyes-raids, dont le plus célèbre sera le Paris-Dakar. Pendant 10 ans les succès de la Niva rejailliront sur toute la marque LADA. Notoriété et image ont connu un développement important grâce à l'engagement dans la compétition.

Les places d'honneur obtenues dans toutes les grandes classiques africaines : Rallye des Pharaons, de TUNISIE, de l'Atlas et le "Paris-Dakar" dont elle a été l'une des grandes vedettes ont permis à la Niva de faire énormément pour la renommée de l'ensemble des produits LADA.

Pour les amateurs qui rêvent des grands espaces africains mais qui ne peuvent se permettre de participer à un grand rallye-raid, Poch crée la Nivalp : 2 000 km de randonnée touristico-sportive dans les Alpes en Niva. Les participants peuvent ainsi découvrir, sans aucune notion de vitesse, les capacités de leur Niva devant les obstacles naturels et parfaire leur maîtrise de la conduite tout-terrain.

Hormis la compétition, une stratégie d'entreprise est conçue pour réussir et pérenniser la firme :

Une assistance commerciale, technique et de gestion faite par des professionnels sur le terrain pour aider et motiver les concessionnaires,
Une formation technique de ces derniers à l'école après vente,
Un centre de préparation pour le stockage des véhicules et leur mise en conformité avant expédition au réseau,
Un magasin de pièces de rechange dont la performance permet de pouvoir livrer une pièce commandée avant 17 heures et livrée le lendemain avant midi dont le taux de satisfaction est de 98 % à la journée.
Toutes ces actions menées ont permis la création d'un réseau de concessionnaires fort et efficace qui a su faire connaître la marque et assurer l'entretien d'un parc roulant de LADA important.

Fin 1992, Jacques POCH vend son entreprise à Avtovaz et c'est la création de LADA France, filiale à 100 % de l'usine de Togliatti.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Palmiro_Togliatti

lol!
;-D
Chaho a dit…
Tu es génial !
Mais s'il est vrai que ce schéma de développement peut se rencontrer ailleurs,il n'en demeure pas moins qu' il suscite plus d'intérêt de la part de certains journalistes occidentaux que le sort des pays réellement en détressse ,les pays où on meurt de faim . Rappelons qu'un milliard d'hommes vivent au jour d'aujourd'hui avec moins d'un euro par jour. C'est un peu comme si on voulait attirer les peuples qui affichent une certaine réussite en leur chantant,tels les sirènes, les mérites de la démocratie libérale quitte à les destabiliser.Plutôt que de jouer aux grands frères ils feraient mieux de souligner la nécessité de renoncer à une part infime de ses richesses pour aider ceux qui ont faim,ceux qui subissent la loi du marché . Une appréciation objective ,qui ne nierait pas le retard démocratique de la "biélorussie" obligerait les journalistes -juges à croire que leur travail ne saurait se faire sans une once d'humilité.
MMM a dit…
Really good post Zizou ;)
Keep up the great work :)
mmmmmmmmmmmmmm, za3ma tu parles bien de La Bielorussie? ;)
adib a dit…
cher zizou, moi je partge le regard de nobilis tobilis sur cette situation!
tany qu'il y'a une croissance tant qu'il ya' une politique sociale tant qu'il y'a une prosperité que veux le peuple??

il faut rester loin des jeux archaiques de la pseudodemmocratie; on sais tres bien que ce n'est qu'une utopie, abat la democratie des medias, a bat la democratie des influences et de l'argent!

desolé pour les adeptes de la democratie! vive l'anarchie !
helas meme l'anarchie est utopique alors tant que ça marche pourquoi mettre les batons dans les roues!

VINCERMOS!
hasta la vitoria sempre
Anonyme a dit…
bien redige sauf que le 70% a semé le doute car on est les adeptes de 94-99%
Scott A. Edwards a dit…
You may already know that basic sign up is free at traffic swarm. You can also upgrade to the Pro membership, Check this out: "New TrafficSwarm Pro Membership Delivers TWICE the traffic, Provides FREE Custom Products and MUCH More!"

"We Create the Products for you to sell...and YOU keep All The Money!"

To find out more visit: internet secret to making money site. It successfully exposes FREE information covering Traffic and internet secret to making money related stuff.

Posts les plus consultés de ce blog

الادمان

الادمان هو مرض مزمن شديد الانتكاس . هذا المرض يغير هيكل و وظائف الدماغ. علاج الادمان لا يكون بحبس المدمن في السجن او في مصحات و منعه من تناول مادته. نحن في تونس فشلنا في تعاطينا مع هذا المرض و يجب علينا الاعتراف بذلك. مصدر الفشل هو بالأساس متأتي من جهلنا العلمي في هذا الموضوع. فنحن لا ندرس أطبائنا ، عاملي الصحة ، المرشدين الاجتماعيين ، رجال القانون ، الشرطة ، السياسيين وغيرهم مرض الادمان و كيفية التعامل معه. لا نقوم بنشر المعلومات لكافة الشعب كي يعي باهمية المشكل و عواقبه. فالقليل من المدمنين يعلمون بأنهم مدمنين و الوصم والتمييز المربوط بكلمة ادمان لا تشجع احدا على البحث عن العلاج الذي هو غير موجود أصلا (ممنوع من الدولة).فالمدمن يعاقب على إدمانه و يعاقب على انتكاسته و يعاقب حتى في نجاحه على الإقلاع اذ يبقى الوصم ضده مدى 
حياته.


En #Tunisie le gouvernement et l'assemblée essayent de gérer le problème de la drogue par la répression. On ne regarde pas l'addiction sous un angle scientifique. On ne mets pas en place une politique de réduction des risques et on parle encore de guériso…

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة
بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر



Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée : "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Rest In Peace Hans Rosling

Meeting Hans Rosling and spending a weekend with him ( Thanks to Houssem Aoudi, we went to pick him up from Annaba and drove to Tunis together - we stopped and had sea food in Tabarka, Tunisie) was one of the most meaningful moments of my life as a young adult. On our road trip, he shared his life story, his passions and his dreams. He was so humble, generous and kind. He gave me life-changing advice and meaningful words of wisdom that make me feel grateful and entrusted to keep his legacy and pursue his work to improve the health and well-being of people around the world. (He made this video in Tunisia Live studios to inspire the young people of North Africa to keep up the good work).