Accéder au contenu principal

les photos de Abou Ghraib

Abu Gharib ou abu Ghrahib, voici un mot qui est devenu commun, tout comme Guantanamo ou Goulag. Des photos horribles mis a jour par les media australiens, des photos de tortures de sevices sur des etres humains qui ne meritent pas une telle humiliation.
Je ne reagirais pas comme adib, pour moi ce n'est que la partie visible de l'iceberg, la torture et les torturés ne sont pas de l'unique domaine des States ou de la Grande Bretagne. Les pays qui la pratique en toute impunité doivent rendre des comptes parce que le respect des droits de l'Homme est, a priori, universel et non uniquement l'obligation des democraties.

Commentaires

Marsupilami a dit…
d'accord avec toi et en plus les anglais et les américains ont employé ces moyens à petite échelle et pas contre des innocents!

Ailleurs, ce sont des pays entiers qui sont des guantanamo comme l'Iran et la Corée du Nord!! Et la bas ce sont les innocents qui subissent tandis que les terroristes règnent.

Personne n'ouvre sa gueule parce que leurs tyrans ne sont pas américains. Tout le monde applaudi parce qu'ils s'opposent aux USA...

que le monde est con et immoral.
jerko a dit…
est-ce que finalement, lorsque quelqu'un (ou un système) se retrouve en position de force (localement ou plus 'globally'), est-ce qu'on peut s'attendre à ce que son pouvoir ne soit pas utilisé;

* toutes les civilisations 'leader' au niveau mondial ont utilisé des moyens violents et paradoxaux contrastant avec un humanisme qu'elles avaient peut-être inventé, et cela depuis le début de l'histoire; de Sumer à USA-gwb

est-ce que, plus fort, on peut vraiment rester éclairé (=wise), et ne pas utiliser cette force de manière violente?
(d'ailleurs en étant number one, donc juge & parti, c'est facile de se définir d'autorité comme "non-violent"!)

* La conquête de la lune était-elle dès l'origine considérée comme un grand pas pour l'humanité, ou la démonstration (après la crise de Cuba) que les fusées américaines ont une portée et une précision redoutables...

Je me demandais d'ailleurs jusqu'où est allé la renommée de Neil Armstrong (un des 2 "civils" sur la lune avec Harrisson Schmitt, le dernier homme sur la lune).
C'est presque sûr que malgré la portée historique de l'évènement et la surpuissance médiatique des américains, il y a des coins où Appolo 11 peut se voir comme une authentique INFO (scoop!) ou comme une odieuse INTOX...

Est-ce que ça serait pas une dangereuse violence aussi de vouloir imposer des "vérités"?..




Je deviens peut-être parano mais je me méfie de plus en plus du présent de l'indicatif...
jerko a dit…
par "vérité" je veux dire ce que les américains imposent comme vocabulaire toute la journée sur les medias: "benladen" "terroriste" "le bien le mal" "liberté" etc...

à force ça devient de plus en plus dur de remettre en question ces mots de propagande qui sont je pense des insultes envers le plus grand nombre.

bien sûr je ne considère pas les tortures de guantanamo comme des "fausses vérités"
Rim a dit…
putain marsupilami (samahni nataktni min ejnabi) tu n'insunies quand même pas que parce que les victimes de ces abus affreux sont des prisonniers, alors ils méritent ce qui leur est arrivé ou que ce n'est pas aussi grave que si c'était des "innocents"???????
Tu ne justifierais pas les actions des américains en Irak quand même? si?????
comme tu dis! que le monde est con et immoral!!!!!!pfffff.....
Anonyme a dit…
puisqu ils s'arrogent le droit d'intervenir sous pretexte de democratie ,il faut que celle ci preside à u choix de leurs methodes ils doivent montrer le chemin dans ce domaine aussi et non pas recourir aux pratiques de ceux qu'ils combattent
Fabrice12 a dit…
http://tunisie-harakati.mylivepage.com

Abou Graib est la prison de la honte en Irak, en Tunisie s'est la prison de Mannouba. Chaque nation a son Guantanamo est pour cela il n'y a pas que les américains qui sont fautifs. Madame Sameh Harakati peut vous en parler après son cauchemar à la prison de Mannouba à Tunis. La torture et la violence a donc aussi sa place en Tunisie, grâce des fonctionnaires d'état qui font du zèle. Le non respect des droits de l'homme n'a pas de frontière, hélas.

http://tunisie-harakati.mylivepage.com

Posts les plus consultés de ce blog

الادمان

الادمان هو مرض مزمن شديد الانتكاس . هذا المرض يغير هيكل و وظائف الدماغ. علاج الادمان لا يكون بحبس المدمن في السجن او في مصحات و منعه من تناول مادته. نحن في تونس فشلنا في تعاطينا مع هذا المرض و يجب علينا الاعتراف بذلك. مصدر الفشل هو بالأساس متأتي من جهلنا العلمي في هذا الموضوع. فنحن لا ندرس أطبائنا ، عاملي الصحة ، المرشدين الاجتماعيين ، رجال القانون ، الشرطة ، السياسيين وغيرهم مرض الادمان و كيفية التعامل معه. لا نقوم بنشر المعلومات لكافة الشعب كي يعي باهمية المشكل و عواقبه. فالقليل من المدمنين يعلمون بأنهم مدمنين و الوصم والتمييز المربوط بكلمة ادمان لا تشجع احدا على البحث عن العلاج الذي هو غير موجود أصلا (ممنوع من الدولة).فالمدمن يعاقب على إدمانه و يعاقب على انتكاسته و يعاقب حتى في نجاحه على الإقلاع اذ يبقى الوصم ضده مدى 
حياته.


En #Tunisie le gouvernement et l'assemblée essayent de gérer le problème de la drogue par la répression. On ne regarde pas l'addiction sous un angle scientifique. On ne mets pas en place une politique de réduction des risques et on parle encore de guériso…

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة
بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر



Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée : "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Rest In Peace Hans Rosling

Meeting Hans Rosling and spending a weekend with him ( Thanks to Houssem Aoudi, we went to pick him up from Annaba and drove to Tunis together - we stopped and had sea food in Tabarka, Tunisie) was one of the most meaningful moments of my life as a young adult. On our road trip, he shared his life story, his passions and his dreams. He was so humble, generous and kind. He gave me life-changing advice and meaningful words of wisdom that make me feel grateful and entrusted to keep his legacy and pursue his work to improve the health and well-being of people around the world. (He made this video in Tunisia Live studios to inspire the young people of North Africa to keep up the good work).