Accéder au contenu principal

Tunisie : Relations internationales ?

Je suis trés curieux de savoir la position de la Tunisie dans les conflits internationaux, Quelle est notre position par rapport au Sahara Occidental ? Le probleme de Taiwan ? Le conflit en Cote d'Ivoire ? la corée du Sud ? La Tchetchenie ? ...
Etant membre de structures et d'organisations internationales nous sommes obligés de prendre position... alors si vous le savez repondez moi : qui supportons nous et qui blamons nous ?
Cette reflexion est plus d'actualité dans le pays ou je vis actuellement ... La Tunisie est elle pro syrienne ou pro Libanaise ? j'ai cherché et je n'ai rien trouvé ... Toutefois la lecture de plusieurs critiques sur la situation actuelle au Liban publié dans le journal Assabah montre que les journalistes tunisiens ( ca serait interessant de connaitre leurs formations) connaissent tres bien la situation actuelle du Liban. Je fus impressionné par les details historiques auxquels ils referent, leurs connaissances des interactions-conflits entre les differentes factions.
Il me semble neanmoins que tous les journalistes sont dans une optique pro syrienne, il n'imputent pas la mort de Hariri a la syrie et parlent tres souvent de la theorie de conspiration Israelo- etats unienne qui projette de destabiliser la region. Le meme son de cloche revient dans tous les articles et me pousse a penser que nos journalistes n'ont pas appris la lecon de l'Iraq ou ils ont defendu Saddam et le Ba3th jusqu'au bout. ce qui finit par influencer l'opinion publique de facon generale.
Il serait temps de se reveiller je pense !

Commentaires

Anis a dit…
Pour répondre à tes questions légitimes:
"...la position de la Tunisie dans les conflits internationaux, Quelle est notre position par rapport au Sahara Occidental ? Le probleme de Taiwan ? Le conflit en Cote d'Ivoire ? la corée du Sud ? La Tchetchenie ? ..."

Position du mercenaire.

"qui supportons nous et qui blamons nous ?"
suivant les intérêts du moment cela varie.

"La Tunisie est elle pro syrienne ou pro Libanaise ?"
dans la mesure où les libanais donneraient le 'mauvais exemple' à suivre (revendications, libertés, demos-cratos...)
nos fameux pseudo-journalistes n'ayant jamais été objectifs (pléonasme :-) suivent la ligne directrice tracée
par la fameuse Secte des Ombres
(anciennement dénomée Club des Dick-Tha-T' Heures).
Cette secte formée de Tu(t)eurs en Syrie et de gens très riches ainsi que de collectionneurs d'entreprises étatiques sont totalement coupés des réalités vu qu'ils ne côtoient que de piètres stratèges et de tabbalas khobzistes.

D'où l'expression: "qui se ressemble s'assemble!"
toon-c a dit…
nehnou ma3a ach'char3iyya ed'douwaliyya wa tatbi9 9ararat al oumem al moutta7ida ..
Hatchoum a dit…
touness , tou3areth oua tounaddid oua tastankir oua toura77ib , ainsi que la ligue arabe, pourqoui avoir une position officielle alors que personne ne nous entend !

pour les journalistes tunisiens, ca m'étonnerais qu'ils aient des préférences ou des choix , quand tu lis un article qui n'est autre qu'une transcription d'un programme d'aljazerra , bien sur sans que la source soit cité tu comprend tout, les journalistes ne font que recycler !

sinon pour se réveiller comme tu dis , il faut sortir de la logique binaire du bien absolu et du mal absolu, qq qui connait bien la situation dans le liban et surtout les circonstance de sa création saura que le liban n'est qu'une fabrication occidentale et que l'histoire de la syrie a été guidé par un conflit d'interret occidentales (russes/usa) et arabes ( hachimites/arabie saoudite) , celui qui a suivi le parcours de hariri saura comment il a fait fortune et comment il a été parachuté sur la scène politique avec la bénédiction des saoudiens et que c'est pas un homme de coeur qui ne fait que servir les interret de son pays mais que c'est avant tout un homme d'affire qui sert ses interrets personelles à travers une société qui a monopolisé tous les grand projets de la reconstruction du liban , ainsi on entend pas parler d'une théorie qui mérite d'exister concernant sa mort celle d'un conflits d'interrets entre hommes d'affaires politisé , quelqu'un qui sait tirer la lecon de la guerre du golf saura que le but de cette guerre n'est pas de retrouver des armes qui n'ont jamais existé, et pareil le but des intimidations contre la syrie c'est pas la démocratie et la vérité , qqs mois avant la mort de hariri, un ancien millitaire, le responsables des massacres de sabra et chatila est revenu au liban ou il a trouvé la mort après avoir annoncé qu'il va reveler la vérité sur les circonstances de ce massacres et dnc le role joué par chaque camps , il a été assassiné de la même manière avec laquelle hariri l'a été , et personne n'a bougé pour demander une enquête internationale
bref c'est pas seulement la presse tunisienne qui manque de recul et qui a besoin de tirer des lecons , il n' y a pas de discours innoncents, il'y a toujours qq chose d'ecrit entre les lignes
Anonyme a dit…
Désolé, mais cessez de mettre tout sur le dos des journalistes. Vous savez tous qu'ils n'ont pas la liberté de s'exprimer, et si ils le font, vous savez très bien ce qui arrivera.
Quant à la postition sur le plan international de la Tunisie, je pense qu'il faut être lucide que ce pays n'ose se positionner reéllement. C'est bien dommage! Il tire la ficelle de partout. Mais j'aime quand même ce pays.
Anis a dit…
...oups disouli, je voulais dire position du légionaire :-)

Bon à part ça, discutons boulitique:

1/ arrêtons avec l'eternel complot américano-sioniste: ces 2 entités n'ont même pas besoin de faire beaucoup d'effort vu que nos dirigeants eux-mêmes offrent nos ressources & nos âmes sur un plateau d'argent en contre-partie de leur pouvoir.

2/ la Tunisie (comme le Liban) qu'on-t-ils à offrir comme richesses ? Dieu merci on n'a pas de pétrole !
Evidement que les bêtises de Bachar (pas l'abeille mais le syrien) sont un cadeau pour les américains, mais s'il avait une moindre once de patriotisme et d'intelligence il aurait d'abord réformé son appareil au pouvoir (et donné la liberté à son peuple: l'un des plus instruits du monde arabe!)

Le bâathisme est parti d'une idée noble et simple: l'union des arabes
(indépendament de leurs religions) autour d'une nation. Mais c'est l'exercice du pouvoir par des criminels comme Saddam et les autres qui en a perverti le sens!

Si cela avait été réalisé imaginez simplement un genre d'Union Européenne mais avec des pays arabes: 1 seule monnaie, pas de frontières commerciales, pas de visas (ni de longues files d'attentes humiliantes), pas de frontières à la circulation des idées, une nation plus forte qui ne se ferait jamais envahir ni himilier, la paix la prospérité pour tous, des vacances de ski pour pas cher etc...

Bon, retour à la réalité & voeux pour 2006: que crêvent tout les dictateurs !
chantal a dit…
pour repondre a hatchoum
1- hariri avec tous ces defauts n'etait pas un homme qui a fait la guerre au Liban et qui avec les mains salis du sang d'innocents a l'oppose de celui qui a concontte les massacres de sabra et chatila
2- hariri est musulman donc il a rassemble autour de lui toutes les communnautes parce qu'avant sa mort c'etait juste la communaute chretienne qui etait contre la presence syrienne ce qui a cause se soulevement populaire
3- La serie de massacres qui a suivi la mort de Hariri etait contre des gens pro syriens, et on s'incline devant nos 5 marytyrs
4- les excactions syriennes au Liban sont terribles ( massacres , viols , vols, insultes ) depuis 30 ans de merde sous leurs regimes archaiques et barbariques ( Il faut vivre au Liban pour le savoir)
5_ De dire que le Liban n'est qu'une fabriquation occidentale est INSULANT, Le liban est un pays libre , souverain , independant .
6- arretons de vivre dans notre bulle et de pointer le dois sur israel et l'amerique a chaque eternuement , il y a une enquete internationale qui prend cours et il y a des faits indeniables
7-quand on parle de la syrie c'est du regime syrien pas du peuple

Vive le Liban et le peuple Libanais
Hatchoum a dit…
@chantal
je crois que j'ai été mal compris, j'ai pas pris de position je voulais juste présenter des thèses qu'on oubie de nos jours ey qu'on peut pas lire dans les dicours officiels , pour montrer qu'il n'y a pas de discours innocent et que le débat médiatique n'est pas objective , qu'il est en train de prendre parti et de priviliger un argument sur le compte d'un autre sans logique claire
j'avais bien dit il n'existe pas de bien absolu ou de mal absolu
1- ceux qui font le procès de la syrie aujourd'hui ou plutot qui font de la surenchère plutot poussé par des motivations politiques qu'autre chose ont du sang sur les mains et ont participé aux guerres du liban ( surtout ce caméleon de jomblat il change de position plus souvent qu'il change de chaussettes ) pourtant personne n'a jetté un déscrédit sur leur positions à cause de leurs passé , la vrai cause est que il n' y avait aucun interret pour les américains francais ... pour savoir qui est le commenditaire de cet assassinat, pourtant le peuple libanais avait tous les ineterrets du monde pour eclaircir une phase sombre de son passé , bref c'est pas l'interret du peuple libanais qui inspire cette situation

2- preuve que la vérité n'est pas si claire qu'on le pretend ,puisque hariri etait plus pro syrien que les druz par exemple, et le soulèvement n'etait pas si populaire que ca puisque hezbollah a aussi réuissi à organiser une manifestation monstre, et ca c'est une autre partie du problème , la justice ne doit pas être faite par la rue , une rue facilement manipulable, on ne trouvera certainement pas la vérité sur future tv ou sur al manar tv , on ne trouvera que des bouts de vérité et c'est pas moi ou toi qui complèteront le puzzle
3- plutot anti-syrien , et là une question se pose soit le régime syrien est trop con , soit il est trop orgeuilleux, alors que tous les regards sont posés sur lui il ose se comporter de la sorte, perso je pense que les choses sont plus complexes qu'elles n'ont l'air et passionner le débat ne permetterait pas de les eclaircir , il'y a mille et une personne qui avait un interret que ces personnes soient tués ( ou difiguré comme la pauvre journaliste de LBC ) et franchement je pourrais pas prétendre savoir ce qui est passé alors que tous ce que je sais me parvient à travers des canaux que je maitrise pas
4-oui mais ils ne se sont pas invité au liban , il etaient là pour mettre fin à la guerre civile grâce aux accords de taiif, des accords qui mettaient fin aux manipulations étrangères , et le problème c'est que aucun camp n'a réellement enterré la hache de guerre, puisque la forme actuelle du système politique ne le permet pas , elle priviligie le liban des éthnies plutot qu'un liban nation, et donc les querelles internes n'ont jamais cessé et la syrie n' a pas été un juge mais a pris parti
5- oui il est libre et souverain aujourd'hui, je conteste pas l'histoire et j'ai aucune intention de remettre en cause cette souveraineté, j'appelle juste à une lecture objective de l'histoire de la region, car ca permet de serner plus la complexité de la situation

6- j'ai jamais pointé isarel ou les usa , si je le fairais ca serait plutot les us et la france, non pas comme responsable de la situation mais comme êtant les commenditaires de la sur-enchère qui empêche de voir plus clair dans ce merdier, la responsabilité est partagé entre tous les intervenants dans la scène libanaise
7- on est tout a fait d'accord ca fait longtemps que le dévorce entre les deux notions est prononcé , et pas seulement en syrie, d'ou le gros problème , il'y a ceux qui tirent les ficelles et ceux qui payent l'addition à la fin

que le liban vive, que le peuple libanais vive, en paix et harmonie :p
Anonyme a dit…
Je pense que la position est "ni-ni", ménager la chèvre et le chou! donc les états unis et l'opinion publique nationale qui est pro arabe! d'ailleurs mm au plan international l'opinion pub est anti américaine.. Alors les journalistes sont plutôt pro arabes, mais pas trop anti américains :) puisque ce sont officiellement nos amis.
rebelle a dit…
yaizou bonne et heureuse année, rabbi maaak, plein d 'amour et de bonne santé ;)
[ j i m m y ] a dit…
je me permets d’indiquer quelques faits intéressants :

a- remettre en question l'existence du Liban veut dire également remettre en question la plupart des nations de la région : la palestine, la syrie actuelle, la jordanie, la turquie, l'iraq, le soudan et plein d’autres pays… alors faites gaffe…

b- il y a ‘liberté de la presse’ et ‘liberté de la presse’. Je trouve néanmoins que la presse libanaise est de loin la plus libre des pays du bassin Est et Sud de la méditerranée.

c- même si les libanais sont satisfaits (et pas mal surpris) par l’attention internationale qui leur est accordée et par les pressions qu’ont faites les pays occidentaux sur la syrie pour qu’elle se retire du Liban, ils sont toujours très vigilants envers les comportements de ces pays car ils savent très bien que les états unis, la france et le royaume uni n’ont rien à foutre de la paix et de la stabilité au liban.
Toute cette mascarade (qu’est le souci que montre l’ouest envers la stabilité au liban) est un jeu de cachette avec la syrie qui fait la vilaine. On sait tous qu’un petit contract de livraison de gaz à l’europe ou une toute petite trêve sur les frontières avec l’iraq changeront toutes les règles du jeu et détracteront ces pays qui feront de nouveau la sourde oreille sur les comportements du régime syrien. L’ouest s’en bat les couilles de notre futur et de notre prospérité. Les intérêts d’israel sont mieux servis si le moyen orient reste désintégré. Les tous-puissants pays industriels arriveront à mieux abuser et exploiter les ressources naturelles des pays arabes si ces derniers sont éclatés.

d- tout cela ne veut pas dire que les libanais ne méritent pas la libération de l’occupation. Nous l’avons payé avec le sang. La syrie a foutu le bordel dans le liban pendant 30 ans. Elle a simultanément joué chaperon rouge et le renard. Elle a abusé des ressources touristiques et économiques du pays jusqu’au dernier sou. Elle a assassiné, terrorisé, violé et volé.
Devant cette réalité amère, les libanais étaient divisés en trois clans : le clans des la-syrie-est-notre-maman-chère (les hypocrites opportunistes); le clan des la-syrie-est-notre-partenaire (les pragmatiques); et le clan des la-syrie-est-un-vipère (les militants).
Hariri faisait partie du clan no 2.
Depuis 1998, le clan no 2 commença à remarquer qu’il n’existe pas de clan no 2 et qu’il fallait soit se prostituer pour le régime syrien (clan no1) soit le combattre jusqu’à la mort. Hariri joignait donc le clan no3.
D’où son assassinat.

5- je termine avec une clarification finale. Ce jeu est très complexe. Aussi complexe que l’histoire même du moyen orient. Les livres de Georges Corm en sont les meilleurs témoins. Je voudrais juste déclarer que le peuple syrien est un peuple ami. Les libanais et les syriens partagent une histoire, un territoire et très probablement des destins similaires.

A mon avis, la solution se présente sous trois formes : le régime syrien qui doit se mêler de ses propres affaires, les occidentaux doivent cesser de se comporter comme des putes et les libanais qui doivent se réveiller et transformer leur constitution confessionnelle en une constitution laïque.

Désolé pour la longue réplique.
Hatchoum a dit…
@jimmy : juste une remarque , dire que le camp de "la syrie est notre mère" est le camp des hypocrites est un abus de langage et un déni de l'histoire , exactement de la période de l'après guerre mondiale et des circonstances dans les quelles l'opposition entre "arabes" pro "nationalisme arabe" de l'époque, et "maronite" majoritaires d'un mouvement proclamant un liban libre, mais bénificiant d'une "tutelle francaise priviligié" a été tranché, le fait que le débat interne libano-libanais a toujours été sous tutelle étrangère à fait qu'il y a eu toujours un camp diabolisé, et que chaque camp a toujours gardé en mémoire une version tronqué de l'histoire, géneralement diffirente de celles des autres, ce qui empêche tout debat constructif mais qui favorise l'echange des accusations
sinon pour la presse, une presse libre ne doit pas être une presse partisane, en liban il'y a pas une presse mais des "presses" , et on choisit pas son canal favoris en se basant sur la pertinence du discours de cette presse mais selon l'appartenance idéologique de celle ci, ce qui favorise l'enfermement sur soi et non pas la reflexion qui est l'interret premier d'avoir une presse libre,
finalement je rappelle que comprendre ne veut pas dire justifier :)
[ j i m m y ] a dit…
hatchoum:
la presse n'existe que sous la forme dont tu as décrit, càd sous la forme de 'presses' représentatives de courants et de doctrines. c'est comme ça que libération, l'humanité, le monde diplomatique et plein d'autres sources d'information fonctionnent.

libre à chacun de suivre le courant qui lui plaît, sinon, à créer le sien. (bien que cette théorie que relève plutôt de l'hallucination, du suicide ou de la rêverie dans le reste des pays arabes)

la presse indépendante est également très présente (même si elle est un peu méconnue) au liban: samir kassir en a toujours été un élément extrêmement représentatif.

quant-à ta déclaration que les différentes confessions au liban ont toujours été liées à des forces extérieures: elle est entièrement valable.

celà ne contredit pas le fait que depuis 1990 jusqu'à nos jours, les seuls partis qui ont abusé de leur relations avec d'autres pays sont les partis qui étaient directement liés à la syrie.

ce n'est que depuis le 14 février 2005 que l'orgie internationale à re-commencé à prendre lieu à beyrouth.

dans tous les cas, que ce soient les interventions des syriens, des iraniens ou des occidentaux... toutes ces interventions me donnent envie de vomir: tant que nos problèmes ne seront pas gérés à travers un débat démocratique interne et laïque, nous ne connaîtrons pas la paix.
Anonyme a dit…
tu dis vrai Zizou nos journalistes sont aux faits et gestes de l'actualitée libanaise dans tous les détails mais la ou le bat blesse c'est cette manie de caresser la voix populiste au sens du poil...et d'endormir le peuple avec des discours et analyse simplistes de peur de réveiller le lecteur et sa curiosités et sa coleres pour etre utiles à une cause noble. le conflis isralo- palestinien, l'irak ,la syrie et les complots sraelo-americains sont devenus l'opium du peuple aujourd'hui !
trikhaled a dit…
tu dis vrai Zizou nos journalistes sont aux faits et gestes de l'actualitée libanaise dans tous les détails mais la ou le bat blesse c'est cette manie de caresser la voix populiste au sens du poil...et d'endormir le peuple avec des discours et analyse simplistes de peur de réveiller le lecteur et sa curiosités et sa coleres pour etre utiles à une cause noble. le conflis isralo- palestinien, l'irak ,la syrie et les complots sraelo-americains sont devenus l'opium du peuple aujourd'hui !
infinity a dit…
Une bonne analyse chez marsupilami :

http://marsupilami.hautetfort.com/archive/2006/01/05/la-tunisie-dans-le-monde.html#comments

Au fait .. meilleurs voeux :) ..
Anis a dit…
@trikhaled : tu veux sûrement parler des journalistes libanais.

Car en Tunisie le journalisme est mort depuis une décennie. Les quelques valeureux journalistes qu'on avait se sont expatriés, le reste continue à se prostituer...
trikhaled a dit…
merci pour l'info infinity,plus qu'interessante l'analyse tres fournie avec une vue generale qui englobe presque toutes les données...mais un chouia indigeste
trikhaled a dit…
oui anis la réferance reste l'école libanaise pour le journalisme( entre autre ), il n'y a plus rien a ésperer de nos journalistes ...mais l'honneur est sauf quand ils s'éxpartient, ils sont les meilleurs .
Marsupilami a dit…
bien d'accord. Toutes ces analyses qui prennent les théories du complot comme axe de lecture ne sont bonnes qu'à alimenter le peuple en mensonges et en rage. Ils développement la haine chez les arabes et pire encore, ils s'en réjouissent. Propager ce genre d'opinions est dangereux, presque aussi dangereux que la propagation d'opinions racistes et négationnistes. Ceux qui font ça n'ont aucune éthique.
Anonyme a dit…
la position de la Tunisie sur ces conflits se trouve peut être sur le site du consiel de sécurité des ONU pour peu qu'elle en soit membre je suppose ce qui n'est pas le cas pour l'instant (http://www.un.org/french/docs/cs/).
c'est difficile d'avoir un avi tranché sur la question du liban et de la syrie parce qu'on n'en connait pas les réels acteurs. Je suis en train de lire un livre qui évoque notamment la formation de ces deux pays, comment la France et la Grande Bretagne se partageait la région, petit liban puis grand liban pour la farnce, palestine et un état créé pour l'occasion Jordanie pour la GB. La guerre civile au Liban. Qui en veut à qui. Qui veut se venger de qui. Qui préfère la syrie arabe à un envahisseur étranger. Qui veut assoir son pouvoir totalitaire en évacuant un autre totalitaire syrien.Tout ça doit avoir un rapport avec ce qui s'est réellement passé. je crois qu'au lieu de chercher à venger l'homme (Harir), il faudrait chercher à savoir et comprendre porquoi ça s'est passé! Sinon, le Liban est souverain? la France est souveraine? les USA souverains? je ne crois pas dans ce concept pur de démocratie, je crois que ça n'existe pas! tout le monde est manipulé! que se soit nos journeaux ou les autres, on est tous manipulé, on subit tous un lavage de cerveaux brillament orchestré par nos politiciens et nos sources conventionnelles de Media. Sinon pourquoi est ce que je m'en ferai plus pour la palestine que pour l'inde ou l'ouganda!Bref...la vérité est ailleurs:) il suffit juste de fournir l'effort de la cherche.
Marsupilami a dit…
N'exagérons rien. Tout le monde n'est pas manipulé et les politiciens et les médias ne sont des manipulateurs invétérés. C'est plutôt comme dans les relations entre les gens, il y en a qui ne s'apprécient pas particulièrement, d'autres qui s'aiment bien.
Quand un couple se sépare, quand on y réfléchit, on est bien emmerdés pour savoir qui a tort... et de toute façon, ça ne peut pas apporter leur réconciliation. Au mieux on comprend pourquoi mais alors on n'a plus d'autre choix que d'accepter ce qui s'est passé.
Tant d'efforts pour rien!

Comme l'objectivité n'existe pas, tout le monde favorise une personne ou un état ou une chose sur d'autres. Avec ses raisons et ses torts. Alors c'est parfaitement stérile de chercher la vérité ou de savoir qui a raison. C'est courir après un mirage. Et dangereux en plus, parce qu'au nom de la vérité, on en arrive à commettre des crimes encore pires que ceux qu'on dénonce.

Posts les plus consultés de ce blog

الادمان

الادمان هو مرض مزمن شديد الانتكاس . هذا المرض يغير هيكل و وظائف الدماغ. علاج الادمان لا يكون بحبس المدمن في السجن او في مصحات و منعه من تناول مادته. نحن في تونس فشلنا في تعاطينا مع هذا المرض و يجب علينا الاعتراف بذلك. مصدر الفشل هو بالأساس متأتي من جهلنا العلمي في هذا الموضوع. فنحن لا ندرس أطبائنا ، عاملي الصحة ، المرشدين الاجتماعيين ، رجال القانون ، الشرطة ، السياسيين وغيرهم مرض الادمان و كيفية التعامل معه. لا نقوم بنشر المعلومات لكافة الشعب كي يعي باهمية المشكل و عواقبه. فالقليل من المدمنين يعلمون بأنهم مدمنين و الوصم والتمييز المربوط بكلمة ادمان لا تشجع احدا على البحث عن العلاج الذي هو غير موجود أصلا (ممنوع من الدولة).فالمدمن يعاقب على إدمانه و يعاقب على انتكاسته و يعاقب حتى في نجاحه على الإقلاع اذ يبقى الوصم ضده مدى 
حياته.


En #Tunisie le gouvernement et l'assemblée essayent de gérer le problème de la drogue par la répression. On ne regarde pas l'addiction sous un angle scientifique. On ne mets pas en place une politique de réduction des risques et on parle encore de guériso…

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة
بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر



Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée : "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Rest In Peace Hans Rosling

Meeting Hans Rosling and spending a weekend with him ( Thanks to Houssem Aoudi, we went to pick him up from Annaba and drove to Tunis together - we stopped and had sea food in Tabarka, Tunisie) was one of the most meaningful moments of my life as a young adult. On our road trip, he shared his life story, his passions and his dreams. He was so humble, generous and kind. He gave me life-changing advice and meaningful words of wisdom that make me feel grateful and entrusted to keep his legacy and pursue his work to improve the health and well-being of people around the world. (He made this video in Tunisia Live studios to inspire the young people of North Africa to keep up the good work).