Accéder au contenu principal

Ouvrons notre ciel !

La Tunisie a la chance d'etre tres proche geographiquement de l'Europe. Elle depend d'ailleurs de cette europe pour suffir a ses besoins. Notre economie est fortement lie a celle de nos voisins du nord ( plus de 95%) et on compte sur le tourisme comme une de nos principales sources de revenus.
Les liaisons aeriennes sont la colonne vertebrale de cet echange avec l'Europe. Je pense que notre tourisme ainsi que notre relation avec l'etranger est handicapee et que nous nous sommes pas en train de beneficier d'une maniere optimale de la proximite que nous offre cet espace.
Le ciel europeen est ouvert depuis deja quelques decennies et a engendre l'apparition des low cost avec un boom sans precedents du nombre de voyageurs.
La Tunisie devrait, a l'instar du Maroc, ouvrir son ciel a l'Europe au risque de mettre ses compagnies nationales sous pression. Cette ouverture devrait a mon avis booster le nombre de touristes et diminuer les couts de transports a l'etranger pour les tunisiens, ce qui a mon avis aura de meilleures repercussions sur l'economie que les maigres benefices de compagnies aeriennes qui etaient ya pas longtemps perdantes.

Commentaires

Le ciel est déja ouvert depuis la fin des années 80 où il y a eu la déréglementation.
Cette déréglementation consiste en une loi Européenne « ciel ouvert » : les vols ne dépendent plus que des slots( c'est à dire la disponibilité des pistes pour l'attérissage ou le décollage)
Sachant qu'avant cette date il y avait des accords entre les différentes compagnies aériennes.
C'est justement cette loi qui a fait perdre des parts de marché à notre compagnie aérienne nationale et a engendré un plan de restructuration ( je ne vois donc pas l'avantage du ciel ouvert pour les tunisiens)
Les compagnies low-cost qui, pour proposer des billets pas chers negligent souvent le service maintenance sont souvent impliquées dans des crash aériens.
otterinaround a dit…
Merci pour ton eclairage cher psyche !
comment est ce que vous expliquez l'absence des low cost sur la Tunisie et surtout les prix exorbitants des billets d'avion sur des parcours courts et qui ne sont organise en exclusivite que par Tunisair et Airfrance par exemple.
Dali a dit…
Si le ciel est ouvert pourquoi Tunis- Paris n'est desservi que par Tunisair et Airfrance en regulier. pourquoi aucune compagnie europeenne ne fait de competition avec Airfrance ou Alitalia.
Aloulou a dit…
Il ne faut pas oublier l interdiction aux tunisiens de prendre les vols charters ! Ceci n'est fait que pour proteger Tunisair et ses partenaires.
Anonyme a dit…
le système économique tunisien repose sur un modèle archaïque à savoir le monopôle et les privilèges d'Etat.

En pensant protéger Tunis Air, le gouvernement lui accorde certains monopôles en signant des accords en sa faveur - entre cet honteux accord sur les vols charters, attaquable d'ailleurs juridiquement en europe -

Le problème c'est que cette entreprise (jadis fleuron tunisien), tout comme Tunisie Telecom sont gérés comme des ministères (emplois aux connaissances et pas aux compétences, trop d'effectif etc..) alors qu'en les privatisant ce serait d'autres paramètres qui régiraient leur fonctionnement.

Pourquoi Tunis Air est-elle déficitaire alors que 1 million de tunisiens vivent à l'étranger et que cette companie (tout comme beaucoup de services tunisiens) traitent les tunisiens comme de la m...
J'ai fait le choix personnel de bouder cette compagnie vue qu'elle profite de son exclusivité pour nous sucer encore plus alors qu'un charter allemand coûte le 1/3 du prix!

Si c'était une compagnie qui se respecte ils auraient pû déjà fidéliser ce million de tunisiens lui assurant une clientèle sûre. Mais comme ils veulent l'appât du gain coûte que coûte et immédiatement ils n'auront rien de cela...

Malheureusement en pensant protéger l'économie (monopoles, autorisations etc...) l'état tunisien ne fait qu'empirer le chômage alors qu'en ouvrant l'économie (genre Liban) et en imposant des cahiers de charge et une commission anti-monopoles cela dynamiserait l'économie (c'est se qu'on appelle l'économie libre :-)
Et le meilleur exemple sont les US pour cela.

Bien évidement il faudrait un minimum d'état-providence (cf. pays scandinaves) mais le gouvernement ne doit pas étouffer la libre entreprise car c'est cela qui créerait des emplois, diminuant le chômage et empêcherait les jeunes d'émigrer.

@psyché des clics
les compagnies low-cost européennes sont sûres vus qu'elles sont super contrôlées
psyhé des clics a dit…
@otterinaround : tunisair et airfrance n'organisent pas un complot contre les honêtes voyageurs.je crois qu'une compagnie ajuste l'offre à la demande.et si elle assure une liaison c'est qu'elle y gagne.

@ dali, le ciel est bien ouvert, pas parce qu'on le veut mais parcequ'on est bien obligé de suivre la reglementation européénne quand la plupart des destinations Tunisair sont Européénnes.
@ aloulou: je ne suis pas au courant de cette interdiction.d'ailleurs je suis tunisienne et j'ai pris des charters.
@ anonyme: oui d'accord avec toi, on ne gère pas une compagnie aérienne comme on gère un ministère.
Tu as toi même parlé de sureffectif.une compagnie aérienne doit avoir un effectif en fonction de sa flotte or la flotte Tunisair est de 29 appareils seulement.

je suis d'accord avec toi que le service laisse à desirer mais c'est partout pareil en tunisie, hotels, cafés, boutiques.c'est culturel chez nous.
Tunisair est une compagnie sure avec des PNT et des mécaniciens ompétents .Et moi c'est le premier critère sur lequel je me base.

Elles sont peut être sures les cie Low cost europeenes, mais quand on se retrouve bloquée dans l'espace international pendant 18 heure à attendre un avion sans aucune explication .Je crois qu'on ne refait plus la gaffe charter.
Anonyme a dit…
je ne pense pas que les charters francais ou autre, a partir de Tunis sont possible pour les tunisiens residents en Tunisie.
Anonyme a dit…
il y a des degrés dans l'open sky

http://www.icao.int/icao/fr/trivia/freedoms_air_f.htm
haj a dit…
Voila enfin un article qui eclaire la lanterne de tous



Tunis à ciel ouvert
La Presse (Tunis)

18 Janvier 2006
Publié sur le web le 18 Janvier 2006

Kamel Ferchichi


Les sept aéroports internationaux que compte la Tunisie assurent, chaque année, le transport de plus de dix millions de passagers.

Une capacité d'accueil jugée toutefois insuffisante, en considération d'un contexte mondial marqué par une large libéralisation du transport aérien, et par une rude concurrence au double niveau de la qualité des services et de la régulation judicieuse du trafic.

Ce sont deux défis majeurs que l'Office de l'aviation civile et des aéroports (OACA) travaille d'arrache-pied à relever.

A ce propos, les prévisions tournent essentiellement autour de la mise en chantier, prochainement, de quelques grands ouvrages d'infrastructure aéroportuaire visant à augmenter le niveau de compétitivité du secteur à une large échelle. Ce qui ne manquerait certainement pas de donner au tourisme tunisien un nouveau souffle.

Il s'agit de l'extension des aéroports de Sfax-Thyna et de Djerba-Zarzis de manière à porter leur capacité d'accueil de 1,5 million de passagers actuellement à 4 millions dans le futur. Il s'agit, également, des travaux d'extension et de réaménagement de l'aéroport de Tunis-Carthage et de celui de Monastir. Deux grands aéroports qui devraient connaître, à partir de cette saison, un coup d'accélérateur au niveau de leur trafic. «Désormais, on va jouer la carte de la régulation de vol, à travers le reclassement de ces deux aéroports. On vise, par cela, à inciter les différentes compagnies aériennes à venir chez nous et à atterrir sur notre sol», souligne M. Ali Tounsi, directeur d'exploitation des aéroports à l'OACA. Et d'annoncer, «pour promouvoir et rentabiliser le trafic charter, un système de vols irréguliers, l'aérogare des pèlerins de Tunis sera transformé, au cours de cette année, en une station charter».

Cette nouvelle restructuration s'inscrit dans le cadre du projet d'extension de l'aéroport Tunis-Carthage visant à faire de celui-ci une véritable station internationale d'échange de vols aériens (HUB). «C'est dans cette optique que la compagnie Tunisair s'attelle, actuellement, à développer le trafic de transit via Tunis», déclare notre interlocuteur. De ce fait, la capacité globale de l'aéroport concerné atteindrait, ainsi, sept millions de passagers par an.

En outre, les aéroports de Tabarka et Tozeur seront, également, ouverts au trafic international, sans redevances ni accords aériens. Cela, suite à la décision présidentielle prise en juin dernier dont l'objectif est d'asseoir une politique de «ciel ouvert» («open sky»).

Par ailleurs, et en vertu de la convention portant sur le libre-échange aérien entre les pays arabes, signée fin 2004 à Damas, le ministère du Transport s'engage pleinement à assurer au secteur une libéralisation à l'échelle aussi bien arabe qu'européenne. Il s'agit là, comme l'affirme M. Tounsi, d'une nouvelle donne impérative imposée particulièrement par les exigences du trafic international aérien.

Face à cette configuration nouvelle, les voies de la concurrence, en vue de la pénétration de nouveaux marchés sous d'autres cieux, s'ouvrent largement devant la polarisation de plusieurs autres compagnies opérant dans le secteur.


Ce qui représente, cependant, une arme à double tranchant, notamment en matière de protection des compagnies aériennes du pavillon national.

Notons, enfin, que cette série de projets d'envergure sera renforcée par la réalisation de l'aéroport d'Enfidha, une réalisation gigantesque qui pourrait recevoir, dans une étape ultérieure, trente millions de passagers par an.

Copyright © 2006 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés.
Anonyme a dit…
Bonjour tout le monde, je me permet de vous laisser un message sur votre blog pour vous informer qu'en surfant sur le net je suis tomb�e sur un site tr�s int�ressant et professionnel.
A tous les amoureux des usa, d�sireux de cr�er votre soci�t�, il existe un �tat sans charges: le DELAWARE.un paradis fiscal!
Et ce fameux site en question: USACOMPANYCORPORATION.COM, propose l'aide � la cr�ation de votre entreprise de A � Z, jusqu'� la cr�ation d'un compte bancaire aux �tats unis, sans m�me se d�placer.
Apr�s avoir contact� le cabinet, je peux vous affirmer que ce dernier est on ne peut plus s�rieux, et je vous le recommande vivement.
Vous pouvez foncer sans probl�me!
Pour plus d'information, allez visiter le site http://www.usacompanycorporation.com.
bonne visite et bonne chance � vous!
Anonyme a dit…
Bonjour a tous, si vous vous interesse au delaware ,et que vous etes desireux de creer votre propre societe dans l'etat du delaware, aux etats unis, je vous conseille un site tres serieux:http://www.atrium-corporate.com.
Celui ci propose de vous aidez dans toutes les etapes de la creation de votre entreprise de A a Z, jusqu'a la creation d'un compte bancaire, sans meme que vous vous deplaciez.
Je suis actuellement en contacte avec le gerant du cabinet (fort consciencieux!!), et je peux vous affirmer que cela vaut le coup!!
si vous avez des interroguations, ou si vous voulez en savoir plus, il vous suffit de consulter le site : http://www.atrium-corporate.com
ou de contacter Mr Corona a l'adresse mail suivante:consultant@usa-corp.com
Vous en serez d'avantage sur delaware.
En esperant vous rendre service.
Bien a vous.
Anonyme a dit…
@ Anonyme
"Pourquoi Tunis Air est-elle déficitaire alors que 1 million de tunisiens vivent à l'étranger et que cette companie (tout comme beaucoup de services tunisiens) traitent les tunisiens comme de la m..."

Cette compagnie traite les tunisiens comme de la merde ?? Tout les PNT en ont marre de ces avions "couscous", à chaque fois tout le monde veut embarquer tout et n'importe quoi en cabine, et sa geule et sa se plain, et sa arrive en retard... alors je parle pas d'être hotesse ou steward sur cette compagnie. A chaque atterissage il faut attendre d'être devant le terminal pour se lever, et bien non à chaque fois tout le monde se lèuve alors que l'avion est encore sur les voies de circulations...
Ce sont les passagers de tunisair qui sont indiciplinés et non l'inverse.

Posts les plus consultés de ce blog

الادمان

الادمان هو مرض مزمن شديد الانتكاس . هذا المرض يغير هيكل و وظائف الدماغ. علاج الادمان لا يكون بحبس المدمن في السجن او في مصحات و منعه من تناول مادته. نحن في تونس فشلنا في تعاطينا مع هذا المرض و يجب علينا الاعتراف بذلك. مصدر الفشل هو بالأساس متأتي من جهلنا العلمي في هذا الموضوع. فنحن لا ندرس أطبائنا ، عاملي الصحة ، المرشدين الاجتماعيين ، رجال القانون ، الشرطة ، السياسيين وغيرهم مرض الادمان و كيفية التعامل معه. لا نقوم بنشر المعلومات لكافة الشعب كي يعي باهمية المشكل و عواقبه. فالقليل من المدمنين يعلمون بأنهم مدمنين و الوصم والتمييز المربوط بكلمة ادمان لا تشجع احدا على البحث عن العلاج الذي هو غير موجود أصلا (ممنوع من الدولة).فالمدمن يعاقب على إدمانه و يعاقب على انتكاسته و يعاقب حتى في نجاحه على الإقلاع اذ يبقى الوصم ضده مدى 
حياته.


En #Tunisie le gouvernement et l'assemblée essayent de gérer le problème de la drogue par la répression. On ne regarde pas l'addiction sous un angle scientifique. On ne mets pas en place une politique de réduction des risques et on parle encore de guériso…

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة
بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر



Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée : "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Rest In Peace Hans Rosling

Meeting Hans Rosling and spending a weekend with him ( Thanks to Houssem Aoudi, we went to pick him up from Annaba and drove to Tunis together - we stopped and had sea food in Tabarka, Tunisie) was one of the most meaningful moments of my life as a young adult. On our road trip, he shared his life story, his passions and his dreams. He was so humble, generous and kind. He gave me life-changing advice and meaningful words of wisdom that make me feel grateful and entrusted to keep his legacy and pursue his work to improve the health and well-being of people around the world. (He made this video in Tunisia Live studios to inspire the young people of North Africa to keep up the good work).