Accéder au contenu principal

Les banlieues francaises

Les evenements recents des banlieues francaises ont sucités en moi des sentiments contradictoires qui ne se sont jusque la pas décantés. Finalement je n'arrive pas a comprendre le phenomene, ni a trouver la réponse dans les articles et analyses que j'ai lu.
Personnellement je ne me placerais pas a coté des jeunes des banlieues qui a mon avis sont totalement dans le faux en agissant de la sorte.
Je rappelle que leurs cousins de Hay Ettadhamen ou d'autres quartiers defavorisés du maghreb vivent une misere plus noire que la leurs et que eux pour un gramme de drogue peuvent se retrouver pour un minimum d'une année en prison.
Je rappelle egalement que les tours de beton, origine de tous les maux, sont le reve de milliers de jeunes et de moins jeunes du monde entier ( et là je ne veux meme pas parler du RMI).
Bruler la voiture des voisins est un acte criminel, qui merite d'etre puni. De tels agissement ne peuvent que renforcer le rejet de cette frange de la population.
Je me joins finalement au coup de gueule de Azouz Begag ( ministre d'origine maghrebine) pour dire a ces jeunes : "Sortez de vos cités, venez au maghreb , allez au Burkina, en egypte ou en Inde..."
Il est vraiment malheureux de constater que trop de liberté nuit et que au lieu de profiter de la chance d'etre dans un pays riche, on brule tout.

Commentaires

Sana a dit…
J'ai l'impression que ce qu'essaient de dire ces jeunes, maladroitement mais ils ne trouvent pas de moyen de le dire autrement (sinon ils l'auraient fait) c'est qu'ils sont des cotoyens de 2è catégorie dans ce pays riche! ils voient très bien la richesse à côté, l'aisance, le haut niveau de vie, alors qu'eux vivent dans la misère et la médiocrité.. Je crois qu'ils se sentent ignorés et ils font ça pour qu'on les prenne un peu en compte. (je ne défends pas! j'essaie d'expliquer un peu ce qui se passe en eux, je les ai vus vivre)
Mohsan a dit…
Ce que vous avez écrit est vexant et choquant.
Désolé, mais à partir de Djerba ou de Beirut on ne peut pas comprendre les banlieues de France ni les banlieusards d'ailleurs.

Vous dites que: "...Je rappelle egalement que les tours de beton, origine de tous les maux, sont le reve de milliers de jeunes et de moins jeunes du monde entier ( et là je ne veux meme pas parler du RMI)..."
Vous avez tout faux cher ami de Djerba qui vit au Liban.
Ce n'est pas une histoire de tours de Béton ni de RMI d'ailleurs... Vous avez tout faux !!!

Voilà ce que disait en 1995, il y a 10ans donc, Mr Chirac (vous savez, le Président de la France):
"... Dans les banlieues déshéritées règne une terreur molle. Quand trop de jeunes ne voient poindre que le chômage ou des petits stages au terme d'études incertaines, ils finissent par se révolter. Pour l'heure, le traitement social du chômage évite le pire. Mais jusqu'à quand ?..." Le Monde.fr

Je vous invite à lire cet article de la Ligue des droits de l'homme de Toulon (France)

Bonne lecture
cher Ami,
je te remercie d'avoir reagi a mes ecrits. je suis d'accord que a partir de la ou je suis je ne peux comprendre la situation des banlieues meme si j'y ai vecu pendant 6 mois ya de ca qlq années.
ne pas comprendre ne signifie pas ne pas percevoir, c'est ma perception des choses que j'ai ecrit.
je voudrais aussi te rappeler que ce soit au Liban (ou l'education est à 70% privée) ou a Djerba. L'ANPE n'existe pas ni le RMI d'ailleurs... le chomage (officieusement) atteint 30% de la population en Tunisie et touche principalement les jeunes. si l'égalité des chances n'existe pas en France, dans les pays du sud les chances n'existent pas.
Je sais que mes propos dans un contexte franco-francais peuvent ressembler a ceux des membres de la droite et de l'extreme droite. mais j'estime avoir tant vu de la misere et d'absence de perspectives, avoir connu des jeunes qui ont pris des bateaux de fortunes pour aller a Lampedusa que J'estime qu'il est de mon role de dire ce que je pense au risque de vexer qlq uns ( je m'en excuse d'ailleurs).
nemella a dit…
may yhess eljamra ken illi ma3fass 3leha:(( je t'accorde que ya une part de vérité ds tes propos, mais tu parles tjs d'ext , tu connais pas ce sentiment d'injustice, de frustration, de misère, peut etre c'est à eux de changer leurs destins comme tu dis mais a-t-on tjs le courage de changer de vie , de s'embarquer vers l'inconnu , ce n'est pas si évident que ça
Jaky a dit…
Pourquoi toujours ramener la chose à ce qui se passe au liban, en tunisie ou ailleurs.
Monsieur de Djerba nous sommes en train de parler de FRANCAIS vivants en France et qui n'ont pas les MEMES DROITS que d'autres FRANCAIS.

La grande majorité de Ceux qui se sont révoltés ne sont pas des immigrés comme aime à le faire croire une certaine presse raciste.
Ce sont des Français de 2eme et 3eme générations. Ils sont plus Français que Sarkozy dont le père est Hongrois. Sarkozy est français de 1ere génération.

Que vient faire ici la comparaison avec le Liban, Djerba ou autre ?... on se le demande !...

Si tous les Français, toutes origines confondues, étaient dans la même galère vous auriez raison. Mais ce n'est pas le cas.

Il y a plus de 40% de chômage chez ces français des banlieues . Alors que la moyenne nationale en france pour le reste des français dits, à tord, "Blancs" est aux alentours de 10%.
cher Jaky !
je peux comprendre votre "circulez y'a rien a voir, c'est entre francais que ca se passe...".
Malheureusement la mondialisation a fait que les evenements de la banlieue ont été ma tasse de thé des derniers jours...
Je ne suis pas tellement d'accord sur le fait que des Francais n'ont pas les meme droits que d'autres francais: je suppose que vous voulez dire que les habitants des banlieues n'ont pas les meme chances que ceux d'autres quartier, et la je suis d'accord.
votre commentaire laisse aussi entendre que vous ne donnez pas la meme importance a un francais et a un etranger meme si les deux payent des taxes et travaillent pour batir la France de demain.
qu'on soit au Liban ou à Djerba on n'a pas la meme chance meme si on est tous arabes. la discrimination existe et elle est distribué selon les quartiers ou les gens habitent aussi.
j'ai condamné le fait de bruler les voitures et les biens publics et je persiste a penser que la vie dans ces banlieues n'est pas aussi noire qu'on voudrait nous le faire croire. je pense aussi que agir de la sorte n'aide pas la cause des immigrés et des francais d'origine arabe et africaine et ne diminuera pas la discrimination a leurs egards.
Il est temps aussi pour le gouvernement de realiser aussi qu'il est vraiment temps d'adopter la discrimination positive comme moyen de lutte contre l'inegalité des chances.
k-pax a dit…
mon ami zizou, tu es trop intelligent pour pondre des posts pareils.

ton post est un mélange de lieux communs, de jugements expéditifs et de leçon de morale très déplacée.

ce que les autres essayent d'expliquer c'est qu'il y a un vrai problème social en France (que Chirac a identifié comme étant la fameuse "Fracture sociale", qu'il a "omis" de réduire d'ailleurs). que ce pb doit être mis dans le contexte qui est celui de la france et qu'il faut écouter les gens au lieu de les traiter de racaille. écouter ne veut pas dire excuser.
mon cher K-pax ! je ne cautionne pas les propos de sarko mais je suis contre la victimisation.
je ne renie pas le pb social mais je suis contre les amalgames et les moyens utilisés pour exprimer sa revolte.

Posts les plus consultés de ce blog

الادمان

الادمان هو مرض مزمن شديد الانتكاس . هذا المرض يغير هيكل و وظائف الدماغ. علاج الادمان لا يكون بحبس المدمن في السجن او في مصحات و منعه من تناول مادته. نحن في تونس فشلنا في تعاطينا مع هذا المرض و يجب علينا الاعتراف بذلك. مصدر الفشل هو بالأساس متأتي من جهلنا العلمي في هذا الموضوع. فنحن لا ندرس أطبائنا ، عاملي الصحة ، المرشدين الاجتماعيين ، رجال القانون ، الشرطة ، السياسيين وغيرهم مرض الادمان و كيفية التعامل معه. لا نقوم بنشر المعلومات لكافة الشعب كي يعي باهمية المشكل و عواقبه. فالقليل من المدمنين يعلمون بأنهم مدمنين و الوصم والتمييز المربوط بكلمة ادمان لا تشجع احدا على البحث عن العلاج الذي هو غير موجود أصلا (ممنوع من الدولة).فالمدمن يعاقب على إدمانه و يعاقب على انتكاسته و يعاقب حتى في نجاحه على الإقلاع اذ يبقى الوصم ضده مدى 
حياته.


En #Tunisie le gouvernement et l'assemblée essayent de gérer le problème de la drogue par la répression. On ne regarde pas l'addiction sous un angle scientifique. On ne mets pas en place une politique de réduction des risques et on parle encore de guériso…

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة
بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر



Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée : "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Rest In Peace Hans Rosling

Meeting Hans Rosling and spending a weekend with him ( Thanks to Houssem Aoudi, we went to pick him up from Annaba and drove to Tunis together - we stopped and had sea food in Tabarka, Tunisie) was one of the most meaningful moments of my life as a young adult. On our road trip, he shared his life story, his passions and his dreams. He was so humble, generous and kind. He gave me life-changing advice and meaningful words of wisdom that make me feel grateful and entrusted to keep his legacy and pursue his work to improve the health and well-being of people around the world. (He made this video in Tunisia Live studios to inspire the young people of North Africa to keep up the good work).