Accéder au contenu principal

les Tunisiens et l'Iraq : et si on avait eu tort ?

J'ai la chance depuis quelque temps de rencontrer des Iraquiens de tout bords: des sunnites ( des Pro Saddam a la base) , des shiites et des Kurdes... y'a aussi un Kowetien en cours avec moi !
Un jour on decida d'aller tous rompre le jeune ensemble ! nos discussions tournait autour de la situation actuelle en Iraq et chacun allait de son commentaire pour montrer que finalement la situation est tres compliquee et que c'etait difficile de prevoir le futur de la nation. Ils etaient neanmoins tous d'accord sur un point : "Heureusement que Saddam est parti !"
Cet accord m'interpella ! et je posa la question : qu'avez vous pense lorsque l'Iraq a envahi la Koweit ? et la une reponse quasi instantannee fusa : "C'etait une folie ! une folie a laquelle on ne pouvait rien... "

Je me rappela que nous en Tunisie, notre opinion publique etait pour Saddam, on avait ses photos en Rambo qui innondait nos Tabloids, on etait pas choque du fait qu'il avait envahi le Koweit, on etait de son cote vraiment ! Officiellement la Tunisie avait pris position pour epargner le peuple iraquien, mais on n'a pas pris part a la coalition internationale qui a libere le Kowait.

Evidemment nous avons paye le prix de cette position : USAID est partie, les pays du Golfe ont moins investi chez nous... mais nous avons eu l'impression qu'on avait la conscience tranquille!
Aujourd'hui je sens que nous etions dans le faux ! qu'on a pris la mauvaise decision et qu'on s'est place du mauvais cote...

Sincerement je n'arrive pas a analyser cette position ! (peut etre etais je trop jeune encore), mais avons nous ete manipule par une propagande ? ( d'origine non gouvernementale), une propagande qui a fonctionne jusqu'a ya pas tres longtemps ( la mise en prison de Saddam)... ou peut etre etait ce les palestiniens qui etait encore chez nous a ce moment la ? ou peut etre que c'etait les clichets qu on a sur les kowetiens et les Khaliji en general? ( bien fait pour eux puisqu'il sont tellement riche et ils ne nous aident pas ).

Commentaires

Houssein a dit…
Oui, je me rappelle de ça aussi (comment on pourrait l'oublier?). J'étais très jeune à l'époque et je me souviens avoir supporté Saddam comme la majorité des tunisiens. On n'avait d'ailleurs pas il y'a 15 ans accès à des sources diverses d'information pour pouvoir se faire une position "objective"... Et surtout les circonstances de l'époque en Tunisie ont joué bcp dans la prise de position officielle qui voulait surtout apaiser l'opinion publique. C'était avant tout un décision purement politique.
peutri a dit…
L'avantage c'etait que Saddam était beau gosse, était vraiment têtu comme une mule bretonne et ne manquait pas d'humour. Il vaut mieux avoir un mec sympa à la télé qu'un vieux chiant sans aspérités (=lifting facial avec gommage des points noirs). C'est humain!
TuNiZieN a dit…
hhhhhhhh Peutri

moi aussi je me souviens très bien de l'époque où les tunisiens sortaient dans la rue pour manifester leur mécontentement et leur colère de voir les citoyens irakiens mourraient par les bombes largées par la force de coalition...c vrai que saddam était dictateur mais est ce qu'il est le seul dans le monde ?? question a posé pour les kuwetiens : "pensez vous que l'USA vous défend parce qu'elle vous aime ???????????" autre question "qu'est ce que vous faite par l'argent du pétrol si vous avez une armée NULLE ???" ...je suis bien entendu contre l'occupation sous n'imoprte quel prétexte...
moOha a dit…
je me souviens aussi de cette epoque, j'étais en primaire et les professeurs nous demandais de nous exprimer en dessinnant des fusées et des bombes irakienne...

Posts les plus consultés de ce blog

الادمان

الادمان هو مرض مزمن شديد الانتكاس . هذا المرض يغير هيكل و وظائف الدماغ. علاج الادمان لا يكون بحبس المدمن في السجن او في مصحات و منعه من تناول مادته. نحن في تونس فشلنا في تعاطينا مع هذا المرض و يجب علينا الاعتراف بذلك. مصدر الفشل هو بالأساس متأتي من جهلنا العلمي في هذا الموضوع. فنحن لا ندرس أطبائنا ، عاملي الصحة ، المرشدين الاجتماعيين ، رجال القانون ، الشرطة ، السياسيين وغيرهم مرض الادمان و كيفية التعامل معه. لا نقوم بنشر المعلومات لكافة الشعب كي يعي باهمية المشكل و عواقبه. فالقليل من المدمنين يعلمون بأنهم مدمنين و الوصم والتمييز المربوط بكلمة ادمان لا تشجع احدا على البحث عن العلاج الذي هو غير موجود أصلا (ممنوع من الدولة).فالمدمن يعاقب على إدمانه و يعاقب على انتكاسته و يعاقب حتى في نجاحه على الإقلاع اذ يبقى الوصم ضده مدى 
حياته.


En #Tunisie le gouvernement et l'assemblée essayent de gérer le problème de la drogue par la répression. On ne regarde pas l'addiction sous un angle scientifique. On ne mets pas en place une politique de réduction des risques et on parle encore de guériso…

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة
بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر



Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée : "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Rest In Peace Hans Rosling

Meeting Hans Rosling and spending a weekend with him ( Thanks to Houssem Aoudi, we went to pick him up from Annaba and drove to Tunis together - we stopped and had sea food in Tabarka, Tunisie) was one of the most meaningful moments of my life as a young adult. On our road trip, he shared his life story, his passions and his dreams. He was so humble, generous and kind. He gave me life-changing advice and meaningful words of wisdom that make me feel grateful and entrusted to keep his legacy and pursue his work to improve the health and well-being of people around the world. (He made this video in Tunisia Live studios to inspire the young people of North Africa to keep up the good work).