Accéder au contenu principal

homosexualité et rapports anaux à Tunis

L’homosexualité paraît être la pratique sexuelle la moins tolérée par la société (77,3 %), suivie de l’adultère (12 %), des relations sexuelles sans mariage (7,7 %) et en dernière position la masturbation (3 %).
Ce sont les plus jeunes qui pensent que la pratique sexuelle la plus interdite par la société est l’homosexualité.
81,6 % des hommes résidant dans le milieu urbain pensent que la pratique sexuelle la plus intolérable par la société est l’homosexualité contre 66,3 % pour les hommes résidant dans le milieu rural.
89,3 % des célibataires pensent que la pratique sexuelle la plus intolérable par la société est l’homosexualité et seulement 69,1 % des mariés ou séparés le pensent. 17,4 % de ces derniers désignent l’adultère comme la pratique sexuelle la plus mal acceptée par la société contre 4,1 % parmi les célibataires.
Ceci prouve que la mutation sociale a peu ou pas d’influence sur notre conception de l’homosexualité, puisque l’homophobie, qui tend à disparaître dans l’Occident, reste bien ancrée dans la mentalité des jeunes de notre société.
35,3 % des hommes reconnaissent avoir eu au moins une fois dans leur vie des relations homosexuelles (définies comme toute activité homosexuelle débutant vers l’âge de l’adolescence). Ces relations sont plus fréquentes en milieu rural (47 %), où domine la prohibition de la mixité, qu’en milieu urbain (30,9 %). Un seul homme (0,33 %) de notre population était exclusivement homosexuel.

Les rapports anaux
Rapports annaux Célibataires Mariés et séparés Total
Non 33,9 % 69,1 % 60,7 %
Oui 66,1 % 30,9 % 39,3 %
Pratique des rapports anaux en fonction du statut matrimonial

Un homme marié sur trois pratique le rapport anal avec sa femme alors que deux célibataires sur trois le pratiquent et c’était dans 67,6 % des cas avec une femme célibataire.
82,6 % des hommes de niveau d’instruction supérieur pratiquent le rapport anal alors que ce pourcentage est de 35,1 % pour les autres niveaux.
La plus grande proportion de sujets jeunes et célibataires qui pratique le rapport anal pourrait être rattachée à la préservation de la virginité chez la fille jusqu’au mariage.
En effet, la majorité des adolescents va avoir recours à cette pratique pour éviter la défloration de leur partenaire même s’ils se heurtent parfois au refus de celle-ci.

Commentaires

Anonyme a dit…
Tu pourrait nous dire d'ou tu tient ces % !!
l'enquete du Pr Haffani comme spécifié plus haut ds le blog. elle a été éditée par le centre de publication universitaire en 2004 ISBN : 9973-37-156-9
Anonyme a dit…
Le Cabinet STRATEGY NETCOM � Miami http://www.corporate-de.com propose depuis 1998 des d�localisation par la cr�ation et l'incorporation de soci�t�s au Delaware
Anonyme a dit…
Le Cabinet STRATEGY NETCOM � Miami http://www.corporate-de.com propose depuis 1998 des d�localisation par la cr�ation et l'incorporation de soci�t�s au Delaware
Anonyme a dit…
J'espère qu'elle va continuer à être la pratique la plus intolérée en Tunisie. La Tunisie est musulmane point barre.
Anonyme a dit…
Musulman ou pas, tout le monde baise, picole, ment, vole, trahit, mange du porc s'il veut. Il faut être dupe, idiot, borné, hypocrite pour croire que ces pratiquent n'existent pas. Et puis qu'est-ce que la vie des autres peut bien vous faire? Occupez-vous de vos oignons, ce sera déjà pas mal. Et puis lisez, informez-vous, ouvrez votre esprit à autres choses. Vous verrez, je l'espère pour vous et vos proches, que ça vous détendra, que vous aurez envie de voir la vie comme elle est, avec ses peines et ces délices. La rigidité, l'austérité, on en a pas besoin davantage.
Helwa a dit…
le problème de l'homophobie tient moins dans la pratique de la sodomie que l'imaginaire populaire d'imaginer deux hommes ayant une sexualité ensemble, c'est le fait que deux hommes puissent se toucher de façon sensuelle et sexuelle qui choque les gens alors qu'ils doivent symboliser la puissance virile de la reproduction et être les gardiens de la survie de l'espèce. moi j'ai su depuis l'age de 11ans que j'aimais les garçons, j'ai lutté contre ce dont tout le monde rigolait ou au sujet duquel on disait des méchancetés mais je n'ai rien pu faire d'autre que de m'accepter après avoir tenté de me supprimer maintes fois et je l'ai jeté à la face de tous ceux qui avait à mon avis une responsabilité dans ce que j'étais devenu : mes parents puis la société, aujourd'hui je vis normalement et en harmonie avec les miens et ma sexualité qui n'est pas celle de tout le monde. Je le concède bien volontiers aux hétéros: s'il n'y avait que des homos il n'y aurait plus d'espèce humaine bien que nous soyons poussière mais je leur rappelle que la sexualité n'a pas qu'une et unique fonction qu'est la procréation, elle procure aussi du plaisir et assouvit des fantasmes, je revendique d'avoir les miens comme l'a sans doute n'importe quel homme à fortiori n'importe quel musulman, je n'estime pas avoir à demander pardon à dieu qui m'a fait tel que je suis au même titre que tous sur cette terre, et au contraire je le remercie de me faire traverser cette épreuve qui m'a grandi dans mon âme et m'éloigne en tout point des querelles des hommes, j'estime que les dauphins, les singes et toutes ces belles créatures naturelles que dieu a mises sur la terre n'ont pas à être maudites pour les pratiques sexuelles qu'elles ont avec des congénères du même sexe, j'estime que les religions devraient vous apprendre l'amour et la tolérance et si votre coeur est sourd à cela je vous invite à vraiment demander pardon à Dieu car l'amour n'a pas de frontière, l'amour n'a pas de couleur, l'amour n'a pas de sexe et l'amour se joue bien des normes et des frontières que les aveugles du coeur et de la raison veulent bâtir! pour ma part seuls iront en enfer les mécréants c'est à dire les ignorants ceux dont la haine et l'ignorance obscurcit le coeur : les racistes, les homophobes et tous ceux qui par la religion tentent de diviser les hommes, je n'aimerais pas être à votre place au jour du grand jugement!
Anonyme a dit…
la Tunisie "mechya fi hewya" j'ai jamais pensé que les tunisiens sont assez nombreux pour pratiquer ce genre de choses anti nature et anti islam, khafou rabi chweya ya ibèd allah
Anonyme a dit…
lè hawla wela khouta ela belleh, tout ça men kelet eddin
Atef Hamidi a dit…
سي زياد هل من الممكن اطلاعي على هذه الاحصائيات ؟؟ احتاجها في بحث سوسويولوجي

Posts les plus consultés de ce blog

الادمان

الادمان هو مرض مزمن شديد الانتكاس . هذا المرض يغير هيكل و وظائف الدماغ. علاج الادمان لا يكون بحبس المدمن في السجن او في مصحات و منعه من تناول مادته. نحن في تونس فشلنا في تعاطينا مع هذا المرض و يجب علينا الاعتراف بذلك. مصدر الفشل هو بالأساس متأتي من جهلنا العلمي في هذا الموضوع. فنحن لا ندرس أطبائنا ، عاملي الصحة ، المرشدين الاجتماعيين ، رجال القانون ، الشرطة ، السياسيين وغيرهم مرض الادمان و كيفية التعامل معه. لا نقوم بنشر المعلومات لكافة الشعب كي يعي باهمية المشكل و عواقبه. فالقليل من المدمنين يعلمون بأنهم مدمنين و الوصم والتمييز المربوط بكلمة ادمان لا تشجع احدا على البحث عن العلاج الذي هو غير موجود أصلا (ممنوع من الدولة).فالمدمن يعاقب على إدمانه و يعاقب على انتكاسته و يعاقب حتى في نجاحه على الإقلاع اذ يبقى الوصم ضده مدى 
حياته.


En #Tunisie le gouvernement et l'assemblée essayent de gérer le problème de la drogue par la répression. On ne regarde pas l'addiction sous un angle scientifique. On ne mets pas en place une politique de réduction des risques et on parle encore de guériso…

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة
بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر



Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée : "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Rest In Peace Hans Rosling

Meeting Hans Rosling and spending a weekend with him ( Thanks to Houssem Aoudi, we went to pick him up from Annaba and drove to Tunis together - we stopped and had sea food in Tabarka, Tunisie) was one of the most meaningful moments of my life as a young adult. On our road trip, he shared his life story, his passions and his dreams. He was so humble, generous and kind. He gave me life-changing advice and meaningful words of wisdom that make me feel grateful and entrusted to keep his legacy and pursue his work to improve the health and well-being of people around the world. (He made this video in Tunisia Live studios to inspire the young people of North Africa to keep up the good work).