Accéder au contenu principal

une blonde à Carrefour

Hier, une jeune fille d'origine etrangère, trés belle il faut dire... etait venu faire des emplettes a Carrefour.
Dès son entrée dans le hall du centre commercial, un jeune s'est avancé et a commencé a la taquiner... la fille ne bronchant pas, continua son bonhomme de chemin, un deuxieme mec s'est approché d'elle, il commence a lui débiter un flot de phrase ininterrompus. la fille qui apparement n'etait pas habitué a ce genre d'approche, commenca par paniquer et aprés avoir demandé a l'homme de la laisser hata son pas!!

D'autres jeunes se sont joint aux premiers et les allées de Carrefour devenairent un veritable calvert pour cette jeune fille qui n'arrivaient pas a comprendre ce qui se passaient...
a coté de l'allée des tmamtem et autres boites de conserves, un de ces garcons, si representatif des autres a franchit un pas et lui mit la main au popotin...
la fille explosa en pleur... oui en pleurs... que peut elle faire? d'autres garcons s'approchèrent soit disant pour la réconforter, elle les rejeta tout de suite, deux d'entre eux glissèrent leur Nr de téléphone dans la poches de la jeunes fille et continuèrent leur chemin.
Les autres suivirent la scene de loin en fixant des yeux la jeune fille qui quitta le centre commercial sans avoir rien achete et tout en continuant a pleurer et a etre petrifié de peur ... elle ne reviendra pas a Carrefour de sitot je presume, ne sortira plus seule d'ailleurs...

Voici les faits, rien de vraiment nouveau, ceci se passe tous les jours un peu partout ...
qu'est ce que je peux dire ! commenr analyser ce comportement !! est ce un manque de civisme, une frustration chronique , comment ces jeunes percoivent cet episode ? les filles est ce purement des objets sexuel ? etrangere comme elle est elle aurait du etre secourue? au lieu de profiter de son ignorance de ce genre dee pratique ! est ce qu'une quasi impunité ( de la part de la police et meme de la societe) qui permet ce genre de comportement ?

Qu'est ce que je peux dire de plus... sinon que meme ma petite soeur en rentrant du lycée fait face a ces memes jeunes en BMW qui la suivent tout le long de son chemin ...

J'ai la hantise d'etre assimilé a ce genre de jeunes. j'ai honte, je n'arrive pas a expliquer ni a trouver un remede ... je ne vois pas d'issue ...
je constate que les filles ne s'organisent pas contre ces faits de societe!! , ne les dénonce pas !!! alors finalement si elle ne réagissent pas pourquoi dois je réagir ? oh non !!! je dois réagir ... on doit réagir ...

Commentaires

mady a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Eman a dit…
Zizou, what can I say, sadly this is the case in many Arab countries. Ladies are not safe being alone around guys.
I think it all starts from home. Guys should think of their sisters, mothers and female relatives before doing such things to other girls!!!

But our time is a time when desires, looks and money rule! morals and respect have no place!!!

This is really sad. Thanks for the post.

And by the way, looks like you really like blondes ;)
Dear Iman we as arabs are known to have a family spirit ... actually i think this is one of the reasons we have such reaction ... bec we don't see that girl as a sister so we can do whatever we want ...
arabs are also known for kidnapping beautiful women from tribe to tribe...
let's think human rights and woman rights i think it's better to do so ?
i totally agree for your last remark ;)
Houssein a dit…
C'est peut être aussi, surtout, une question de frustration sexuelle.

C'est aussi cette culture machiste et paternaliste qu'on n'arrive pas à dépasser. Le fait que l'homme est encore et toujours l'homme, alors que la femme n'est qu'une femme qui n'est rien sans l'homme.

Je ne suis pas sur que ce soit une question de morale, parce que si tu prend chacun de ces mecs séparément, il va te parler avec conviction de valeurs, de respect, d'amour et même de religion.

Le tunisien ne sait pas draguer, parce qu'on ne lui a pas appris comment faire. On lui a toujours dit que l'homme a tout les droits, et que toutes les femme ne sont bonnes quà'à baiser...
Emna a dit…
salut zizou!
Je pense que blonde ou pas blonde, on a toutes vecues ces situations! ces mecs qui te tournent autour,du cool au lourd,tout un dictionnaire d'approches et d'"agressions".
Mais ce que je n'aime pas dans ce que tu as avance,c'est que,certes il est bien clair que les filles ne sont pas coupable de ca,mais tu les affiches 'responsables' du moins !
"je constate que les filles ne s'organise pas contre ces faits de societe!! , ne les dénonce pas "
trah propose quelque chose de concret.apres tout ce ne sont que des mots,mais a ton avis quel attitude devrait-on avoir! et quel genre d'organisation vises-tu?
Personnellement,ca me degoute,mais on m'a deja mis la main au cul! Et , ce qui se passe dans ta tete,c'est que tu es partagee,tu veux bien te defendre,mais ca reste un inconnu tout de meme! si je suis bien accompagnee et sure de ma companie,je file une baffe au salaud,mais si je suis seule .. 9ahra! que puis-je faire moi contre un mec qui pourrait me rendre ma gifle ou plus! on ne sait jamais!ils sont sans scrupules,sans education..
Mais je ne generalise pas! Houssein a dit : "Le tunisien ne sait pas draguer, parce qu'on ne lui a pas appris comment faire" Ah pauvre de lui de tunisien,la victime! on ne lui a pas appris,c'est pas de sa faute! et pi,est ce a nous d'assumer? Certes,tout passe par l'education et les exemples l'entourage,mais tout de meme,ca me gene de voir qu'on leur trouve des justifications. Enfin,rabbi m3ahoum
Houssein a dit…
Tu as mal compris mon commentaire Emna. Je ne justifie pas l'injustifiable, j'essaye simplement d'expliquer un phénomène, d'en comprendre les causes.
Ces mecs sont responsables de leurs actes, point.

Ce que je voulais dire, c'est que notre société basée sur le tabou sexuel, la "supériorité" des hommes, et la marginalisation du rôle de la femme, est à mon sens la principale cause de ce phénomène.

L'égalité des sexes a été imposée par un homme à tout un peuple qui malheureusement est loin d'en avoir saisi le sens dans la pratique.

Un piste de solution, comme le dit Zizou, si j'ai bien compris, c'est un vrai mouvement féministe qui réclame haut et fort les droits de la femme à ocuper la place qu'elle mérite dans nos sociétés : à ne pas se faire harceler dans la rue, etc. On n'a jamais eu un tel mouvement de masse, et nous l'aurons probablement pas d'aussi tôt.
exactement cher Houssein ...
il faut un vrai mouvement feministe qui clame le droit à l'egalité un truc genre ni putes ni soumises à la Tunisienne... pourquoi pas ?
qd meme on a une elite de fille qui est en train de prendre des postes de décisions... des femmes chefs d'entreprises , des femmes parlementaires , ambassadrices ...
merde s'inscrire dans des associations existantes ( je demande meme pas d'en creer..) c'est pas aussi dure que vous le croyez ... c'est ca le pouvoir de la société civile... et ne me dites pas que je reve ...
maintenant c'est vrai qu'une fille toute seule ne peut rien faire mais a plusieurs on pourra tout faire et je suis le premier a vouloir en faire parti.
Eman a dit…
Hussein mentioned a very very important point: sexual frustration, and the many taboos. Also the fact that males are brought up believing they are always right plays a big role in the actions we see in society. When I said it all should start from the family, I meant that males should be brought up in a way that they realize society is one big family, they are not right when they bother and annoy ladies just because they are not their sisters for example.

But I have to disagree with you on the women right thing. Tunisia is one of the leaders in that domain, but still we experience such negative actions towards woman, so the solution is not more women parties asking for their rights, because if the mentalities don't change nothing will solve the problem. The solution in my opinion is better education, better raising in the family and more security at least in public places so that a woman can find someone to help her wherever she is!
jrayda a dit…
En fait je penses pas que c'est la seule responsabilité des femmes.. c'est une responsabilité collective..
A commencer par sensibiliser les garçons (les jeunes et les moins jeuns) que draguer à tort et à travers c'est pas le seul moyen le de s'approuver.. et sensibiliser les filles que se faire draguée c'est pas forcement source d'accomplissement et de reconnaissance de sa féminité (c'est d'autant plus grave qu'on voit dans les rues des gamines qui se comportent pour des top modèles)..
faut les apprendre aussi, et c'est le + important, la différence entre faire la cour (plus élégant) et harceler.. chose que nous tunisiens on a tendence à confondre..
Parce que les filles (je dirais bien) qui se font harcelées subissent en fait les conséquence de comportement dérouté des autres filles un peu stimulant ( genre : machya 3ala 7ell cha3raha .. 3adel Imam)..
ça n'empêche que ce phénomène touche diretement à la sécurité de citoyen (H ou F) dans les lieux public.. ce qui tombe ds le domaine de responsabilité des agents de sécurité..
fi sa3oudia y a un organisme qui s'appel "Jama3et annahey 3ala almonkar wal amr bil ma3rouf" qui lutte contre ces pratiques..
Pasim le Finlandais a dit…
Zizou from Djerba: Of course you should have reacted and defended the poor girl fulfilling your obligation as a citizen and as a human being!! Or at least called the big security guys that I have seen that arrive in less than a second if someone starts a trouble. I suppose you feel miserable now but I am confident that next time you know to do it better.

Two summers ago my 60-years-old mother-in-law and my daughter of thee years went alone to a public beach (this was before we knew that it is not recommendable really…) and they were attacked by a perturbated individual starting already at the beach and all the way till the gate of our house. There were hundreds of people at the beach but no one saw anything, no one did anything. Maybe some one was wondering if he should react or not... Only one person, a kind cleaning lady of the next door was willing to testify but the police only laughed at the case like if a lady of 60 years should be happy if she gets harashed at her age.

Analysing the psycho-sociological roots of the problem is ok and correct but kicking some asses is also a good method sometimes.
Houssein a dit…
Oui, c'est bien beau tout ce que vous dites : éducation, changement de mentalités, etc. Oui, mais qui est ce qui va donnerdes proposition concrètes et l'appliquer sur le terrain ?

C'est justement le rôle des mouvements féministes et de la société civile. Oui, les femmes ont bcp de droits, mais ce n'est pas assez. Et si il n'y a pas quelqu'un qui demande des changements, ils ne se produiront pas tout seuls...
hannibal a dit…
>Eman
I don't mind if a guy tries to chat my sister up cause I think (or I hope) she knows how to deal with. My only requirement is that the guy has to be respectful with her as with any other person, male or female.

>Sinon
Avant de parler de frustration sexuelle, de machisme ... je pense que avant tout ca il y a la notion de respect. Un type qui respecte ne mettra jamais sa main au cul d'une femme, même si c'est un frustré, un obsédé ou je sais pas quoi d'autre.
Cracher en public, par la fenêtre de sa voiture, balancer un paquet de cigarettes, sont autant de marques d'irrespect et de manque de savoir vivre et pourtant on y a droit tous les jours.
Pour les propositions concrètes désolé d'être aussi pessimiste mais je n'en vois aucune qui soit efficace. Mais s'il y en a une qui doit être considérée c'est l'action de la société civile à travers les associations et tout le tralala. Mais comment tu veux changer les mentalités et le comportement des 10 millions de tunisiens qui habitent ce pays de @!&#.
je suis vraiment d'accord avec Houssein ...
pour Pasim , qu'est ce que j'aurais pu faire ? c'etait une meute de garcon et tu ne pourra jamais savoir qui a fait quoi ? en plus etant garcon moi meme j'aurais plus rajouté a l'anxiete de la fille que la soulager ...
parce que pour tout résumer finalement en language de police : il ne s'est rien passe !!!
DraKo a dit…
Que veux tu mon ami, c'est malheuresement la malediction de ce pays, les jolies filles n'auront jamais la paix car les connards courent les rues. Mais tu pense pas qu'il faillait intervenir ? ne serait ce que par gallentrie, prendre sa defense ?
pour moi qd ca s'est passé c'etait evident qu'il fallait pas en rajouter en se melant a la foule...
en lisant vos comment je suis pris de remords ...
je me demande d'ailleurs ce qu'en pense les filles ? que fallait il faire ?
miss.lezard a dit…
moi je pense que tu aurais du demander aux petits cons de laisser la dame tranquille. Et expliquer a la fille qu'elle pouvait aussi parler et leur dire qu'elle etait pas interessee, point, ou leur demander de s'eloigner ou appeler la securite, ou je sais pas ... perso ca m'est jamais arrive, ni en tunisie, ni au maroc, ni en france, mais peut etre parce que j'ai une grande gueule et que je les rabroue vite fait ! ou parce que j'ai un gentil sourire et que je les rabroue gentiment ... !
Anonyme a dit…
n'importe quoi!
je ne pensais pas que ça pouvait arriver dans un endroit public.
Zyban a dit…
Hello,

The way you present the information on this site makes it so easy to access the right information at the right time. Pleased I took the time out to check it out. Most informative.

Regards,
first-rate
Dado80 a dit…
Ça me rappelle des très mauvais souvenir. Ça ne donne pas une très belle image de nos jeunes.
C’est regrettable.
Anonyme a dit…
Le Cabinet STRATEGY NETCOM � Miami http://www.corporate-de.com propose depuis 1998 des d�localisation par la cr�ation et l'incorporation de soci�t�s au Delaware

Posts les plus consultés de ce blog

الادمان

الادمان هو مرض مزمن شديد الانتكاس . هذا المرض يغير هيكل و وظائف الدماغ. علاج الادمان لا يكون بحبس المدمن في السجن او في مصحات و منعه من تناول مادته. نحن في تونس فشلنا في تعاطينا مع هذا المرض و يجب علينا الاعتراف بذلك. مصدر الفشل هو بالأساس متأتي من جهلنا العلمي في هذا الموضوع. فنحن لا ندرس أطبائنا ، عاملي الصحة ، المرشدين الاجتماعيين ، رجال القانون ، الشرطة ، السياسيين وغيرهم مرض الادمان و كيفية التعامل معه. لا نقوم بنشر المعلومات لكافة الشعب كي يعي باهمية المشكل و عواقبه. فالقليل من المدمنين يعلمون بأنهم مدمنين و الوصم والتمييز المربوط بكلمة ادمان لا تشجع احدا على البحث عن العلاج الذي هو غير موجود أصلا (ممنوع من الدولة).فالمدمن يعاقب على إدمانه و يعاقب على انتكاسته و يعاقب حتى في نجاحه على الإقلاع اذ يبقى الوصم ضده مدى 
حياته.


En #Tunisie le gouvernement et l'assemblée essayent de gérer le problème de la drogue par la répression. On ne regarde pas l'addiction sous un angle scientifique. On ne mets pas en place une politique de réduction des risques et on parle encore de guériso…

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة
بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر



Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée : "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Rest In Peace Hans Rosling

Meeting Hans Rosling and spending a weekend with him ( Thanks to Houssem Aoudi, we went to pick him up from Annaba and drove to Tunis together - we stopped and had sea food in Tabarka, Tunisie) was one of the most meaningful moments of my life as a young adult. On our road trip, he shared his life story, his passions and his dreams. He was so humble, generous and kind. He gave me life-changing advice and meaningful words of wisdom that make me feel grateful and entrusted to keep his legacy and pursue his work to improve the health and well-being of people around the world. (He made this video in Tunisia Live studios to inspire the young people of North Africa to keep up the good work).