Accéder au contenu principal

enfant, pauvre, analphabete et malade


J'ai pris cette photo dans un village bordant le nile bleu pas loin de la frontiere avec l'Ethiopie.
Ces gosses sont touchants, Ils m'ont fixe avec leurs regards sans me parler. Ils m'ont suivi et ils ne m'ont pas quitte des yeux tout le long de ma visite de leurs village.

Quel sera l'avenir de ces gosses? Que dire a ces enfants qui ont deja survecu leur naissance, survecu leur premiers mois dans un environnement hostile. Quelle vie vont ils avoir quand ils n'ont pas ete vaccine, jamais ete ni iront a l'ecole. Que pourrais je leur faire pour qu'ils puissent eviter le cholera, la meningite, le malaria, la peste, la fievre jaune, la dengue, l'Ebola, la shigelle et l'hepatite. Que faut'il faire pour qu'il puissent aller a l'ecole, devenir des docteurs, ingenieurs ou chercheurs. Que faut'il faire pour qu'il puissent avoir une vie avec une famille, une maison, une route, de l'eau courante, de l'electricite, une tele et un ordinateur. Que faut il faire pour qu'ils arretent de travailler a ce minuscule marche de tomates et qu'ils jouent au foot ou apprennent a nager.

Je me sens responsable et meme coupable... Est ce ma faute? Mais deja!!! Est ce qu'il ya faute? Est ce leur destin de vivre de la sorte ? ... dans un environnement aussi primitif alors que d'autres jouissent du confort et de la technologie ? Quels sont leurs droits ? ...Quels sont nos devoirs vis a vis de ces etres humains qui souffrent de cette pauvrete et de ces maladies evitables et traitables. Que doit on faire pour eux?



Je reflechis... et je trouve pas de solution...

Commentaires

Anonyme a dit…
Autant pour tout ce qui est vaccin, droit aux soins, à la nourriture, je suis d'accord avec toi mais surtout pas en ce qui concerne leur avenir en tant qu'ingénieur ou chercheur. Pourquoi ne peuvent ils pas être heureux à vivre leurs vies dans leurs environnements avec leurs modestes moyens? Tout le monde n'a surement pas les mêmes besoins pour être heureux.
chantal a dit…
as i said be the next Angelina Jolie and start adopting ..
selim a dit…
Ce que tu dis est si vrai, que peut chacun d'entre nous faire pour apporter à ces gens le minimum de ce dont ils ont besoin? Il me semble aussi que tu es déjà entrain de faire quelque chose de bénéfique pour eux de part ta présence là-bà, non? Je me suis aussi posé très souvent cette question,et puis je me suis spécialisé dans le développement, dans la microfinance plus excatement, afin de pouvoir apporter un début de réponse à ces questions..Merci pour cet excéllent post.
Tarek a dit…
Eh, sommes nous suisses ou norvégiens pour nous lamenter debant la misère de l'Afrique???

L'Afrique, nous y sommes très chers et si vous avez oublié je porte à votre bon souvenir qu'aux dernières nouvelles 378.000 de nos compatriotes vivent avec moins de 400 dinars par an, et au moins le double vivent avec moins de 2 dinars par jour. J'aimerais bien qu'on expose la réalité de ces gens d'abord.

Charité bien ordonnée..
selim a dit…
@Tarek: Je ne pense pas qu'exprimer sa sensibilité envers la question de la pauvreté soit de la lamentation. Et il ne faut pas être suisse ou norvégien pour pouvoir s'interesser à ces questions. Ne sommes nous pas plus à même à être concernés par la misère de ce continent auquel nous appartenons? S'intéresser à la pauvreté en Afrique ne veut pas forcément dire qu'on se désintéresse au cas de notre pays. Bien au contraire, plusieurs blogs (dont le mien) traitent du sujet d'une manière ou d'une autre chaque jour à travers divers thèmes liés comme celui du pouvoir d'achat du tunisien, de la valeur de notre SMIG ou encore de la pertinence des chiffres sur la pauvreté avancés par le gouvernement tunisien tout récemment.
Anonyme a dit…
la misere de ces peuples est inadmissible si on prend comme critére l'Histoire. Depuis des milliers d'années ces peuples n'ont rien fait pour ameliorer leur sort, alors que d'autres peuples ont fait un long chemin dans le developpement durable, alors Zizou , il faut chercher sérieusement les raisons de la misere et puis aprés se poser les bonnes questions
chantal a dit…
@ Tarek : i do believe for example that some lebanese citizens have stuffed more money than a lot of average europeans yet i don't see them reaching out to help anyone , local /international , it is an upbringing and a cultural blindness that we have spread in our culture , charite bien ordonee opens the way to selfishness , lets by the way discuss adoption in tunisia is it legal ? i know it is illegal under islamic law , i think adopting a child can do a lot of good and can bring a lot of satisfaction , what you are preaching Tarek is what the arabic countries did while Lebanon was being bombed : Oh we don't care our miserable asses are tanning under the sun while lebanese people are being fried , we have to reach out to anyone in need , ANYWHERE
amilcar a dit…
une route, de l'eau courante, de l'electricite, une tele et un ordinateur

Lol…enti sraft, alors , zid kammel… Pourquoi pas aussi, la toute dernière playstation3 ? Du beur de cacahuète et des cookies avec tous les épisodes d’Harry Potter. Ca ne sera que justice ! Tous égaux face à l’obésité !

Je me sens responsable et meme coupable... Est ce ma faute?

Oh non Zizou…arrêtes. Est-ce une autre facette de Zizou l’utopiste, zizou l’idéaliste ?
A mon humble avis, on ne doit se sentir coupable que si on a commis un crime, rendu quelqu'un malheureux, porté préjudice à une personne, etc…
Avoir « la chance » de ne pas naitre pauvre, de ne pas se faire massacrer dans une guerre ou de ne pas crever à cause d’un virus… n’est pas à crime à ce que je sache.
Tarek a dit…
Chantal???

The reason why arabs never help each other is certainly not a lack of compassion amongs ordinary people. I would rather blame corrupt governments, ruthless dictators, and inefficient administrations which direct money to wrong pockets and Swiss banks.

Now that being said, I believe Zied's post sounded a bit snotty despite the compassionate tone, as did the comments he received. I want people in my country to wake up to their reality first before looking up at other people's. Misery exists in Tunisia and it is far from eradicated, so we are not entirely in a position to share thoughts on how to improve the lives of the people of Sudan. We should improve our lives first.

Again, you can call me horrible if I said this and I were Norwegian.
chantal a dit…
Misery exists in Lebanon too , hell what i think no arabic country has more misery than we do ,growing up we studied using candlelights , we had to wait and boil the water to take a shower , long hours to get a restricted amount of bread and we grew up( as a population) oblivious to our own needs and to those of other nations ( ie a nation of nothingness) , i would reach out and help a starving child in soudan even though there is one even more in need in lebanon there are inclusive not exclusive , i will not call you horrible if yu were norvegian , I am calling tunisian and selfish .( but i still like and admire you there are not exclusive !)
amilcar a dit…
@zizou,
Est ce leur destin de vivre de la sorte ?

Moi je préfère notre bon vieux concept de « mektoub » c’est tellement commode.
Les choses deviennent tellement claires et simples : Pourquoi ces migraines inutiles.
Ceux qui naissent dans ces conditions, s’ils ont un instant de répit pendant lequel, ils peuvent s’adonner à des interrogations existentielles du genre :
Quels crimes ai-je commis ? Est-ce simplement de la malchance ? Pourquoi maman nature est t’elle cruelle avoir moi ? Est-ce un putain de test ? Et pour gagner quoi à la fin ?
Ceux qui sont de l’autre coté de la barrière se posent peut être des questions du genre :
Suis-je chanceux à ce point ? Est-ce que je le mérite ? Est-ce un putain de test ?
Je crois que les hommes naissent inégaux. Ces inégalités ne sont pas dues au fait que des humains ont lésés d’autres humains. Ces inégalités sont naturelles.

Quels sont nos devoirs vis a vis de ces etres humains qui souffrent de cette pauvrete

Une question qui n’a toujours pas réponse. Ce qui est certain c’est qu’aucune réponse n’a été à la hauteur du défi. La charité ou l’assistance des états riches du nord n’a pas suffit à éradiquer la pauvreté en Afrique (je ne parle pas de celle d’Asie)
Quand tu ajoutes à cela, l’incompétence des gouvernements en Afrique, leur corruption et leur insensibilité face au sort de leur peuple.

Individuellement, chacun peut et doit aider quand l’occasion se présente. Comme le dit Tarek, Pour notre cas, le plus simple et le c’est d’aider les pauvre au sein de notre propre famille si jamais il y en a, ensuite du pays dans lequel nous vivons, etc.… Ceci n’est pas de l’égoïsme ou du « chacun pour soi », mais juste une attitude réaliste et pratique…
Pour ce qui de la pauvreté à l’échelle du continent, les avis divergent. Certains disent qu’elle est incurable, d’autres disent que l’humanité n’a jamais été aussi compétente techniquement et riche matériellement que jamais et qu’il manque juste la volonté.
Ébranler la conscience des bonnes gens…et surtout ceux d’en haut.
radio Njoy a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
radio Njoy a dit…
si je peux me permettre je vais parler en français you can use a translater au cas ou.
bon on se croirait sur RTCI multiculturelle..
je voudrais juste dire qu'il suffit d'aller a sidi 7sin a 10 km de la capitale tunis pour connaitre et voir la misère..non pas la misère de:"oh putain jai pas de quoi macheter un DVD" mais celle de "oh putain jai faim je veux manger mais jai tellement faim que je ne ressent plus la faim..."
c bien de se soucier de ces pauvres gosses et je suis admiratif devant le travail que t'es entrain de faire mais j'esper qu'un jour la tunisie fera partie de ton planning et je me chargerais personelement de prendre des photos des enfants malheureux.
allez bon courage!!bonne continuation
Rani a dit…
http://tunisie-harakati.mylivepage.com

Pour que les enfants aient une chance, il faut que ces pays arrêtent les guerres, les corruptions, les violences, les injustices. Je ne crains qu'il n'y ait des Sameh Harakati dans chaque pays, le silence est l'ennemi de cette catastrophe.

http://tunisie-harakati.mylivepage.com

Posts les plus consultés de ce blog

الادمان

الادمان هو مرض مزمن شديد الانتكاس . هذا المرض يغير هيكل و وظائف الدماغ. علاج الادمان لا يكون بحبس المدمن في السجن او في مصحات و منعه من تناول مادته. نحن في تونس فشلنا في تعاطينا مع هذا المرض و يجب علينا الاعتراف بذلك. مصدر الفشل هو بالأساس متأتي من جهلنا العلمي في هذا الموضوع. فنحن لا ندرس أطبائنا ، عاملي الصحة ، المرشدين الاجتماعيين ، رجال القانون ، الشرطة ، السياسيين وغيرهم مرض الادمان و كيفية التعامل معه. لا نقوم بنشر المعلومات لكافة الشعب كي يعي باهمية المشكل و عواقبه. فالقليل من المدمنين يعلمون بأنهم مدمنين و الوصم والتمييز المربوط بكلمة ادمان لا تشجع احدا على البحث عن العلاج الذي هو غير موجود أصلا (ممنوع من الدولة).فالمدمن يعاقب على إدمانه و يعاقب على انتكاسته و يعاقب حتى في نجاحه على الإقلاع اذ يبقى الوصم ضده مدى 
حياته.


En #Tunisie le gouvernement et l'assemblée essayent de gérer le problème de la drogue par la répression. On ne regarde pas l'addiction sous un angle scientifique. On ne mets pas en place une politique de réduction des risques et on parle encore de guériso…

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة
بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر



Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée : "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

Rest In Peace Hans Rosling

Meeting Hans Rosling and spending a weekend with him ( Thanks to Houssem Aoudi, we went to pick him up from Annaba and drove to Tunis together - we stopped and had sea food in Tabarka, Tunisie) was one of the most meaningful moments of my life as a young adult. On our road trip, he shared his life story, his passions and his dreams. He was so humble, generous and kind. He gave me life-changing advice and meaningful words of wisdom that make me feel grateful and entrusted to keep his legacy and pursue his work to improve the health and well-being of people around the world. (He made this video in Tunisia Live studios to inspire the young people of North Africa to keep up the good work).