Accéder au contenu principal

Easter !!!

samedi soir 30 avril ... 11h du soir plus exactement ! une ambiance spéciale regnait à l'avanue mohamed V et à la rue de Rome... des dizaines de fidèles vetus de leur tenus des beaux jours arrivaient petit a petit.
et oui ! un evenement trés spécial etait célébré : Paques orthodoxe !

pour ceux qui ne le savent pas, la Tunisie est composée de petites minorités chretiennes orthodoxe. ces minorités sont tunisiennes a part entiere ! les grecs sont en Tunisie depuis l'invasion de l'empire ottoman au XVI eme siecle, et les russes sont la depuis leur fuite de Odessa au debut du siecle suite a la révolution polchevique.

deux lieux de cultes sont toujours fonctionnels d'ailleurs ! ils rassemblent ces minorités ainsi que le reste des orthodoxes nouvellement établis en Tunisie. il s'agit d'une petite eglise orthodoxe russe situé a l'avenue mohamed V, une autre plus grande et nouvellement réouverte represente l'eglise orthodoxe grecque.

eglise russe
la petite batisse, à la coupole bleu si caractèristique, située juste en face de la maison du parti, etait illuminée. les plus fervants chantaient des chants lithurgiques et le pretre d'origine russe benissait les fideles presents avec son encensoir et avec sa voix grave et imposante (les prieres sont faites en slovene ancien). cette ceremonie dura plus de deux heures ou tout le monde se doit de rester debout ( trés fatiguant pour les non habitués). les trés belles icones sont embrassés et les cierges sont allumés.
l'interieuricone
presque la meme ceremonie avait lieu dans l'enceinte de l'eglise grecque a rue de Rome ...
cette celebration n'a finit qu'a deux heures du matin, elle est également suivi de diner auquel tout les fideles sont conviés et ou on parle des petits evenements interessant la vie de la communauté.

le lendemain le pretre russe a visité, son ami et collegue grec ( nouvellement installé)... d'ailleurs il ne cesse de lui apporter son soutien et ses fideles pour l'aider a bien s'etablir en cette terre qui lui est inconnue.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

تونس: كارثة الإيقاف التحفظي

الإيقاف التحفظي والايداع بالسجن قبل إصدار الحكم يجب ان يكون الاستثناء وليس القاعدة. هذا الإجراء المعمم بالمحاكم التونسية هو سبب اكتظاظ السجون(50%من السجناء هم مواطنين موقوفين ولا يوجد حكم ضدهم) وثابت علميا انه يؤثر على مجرى العدالة بشكل كبير ويؤثر سلبا على الأحكام فنادرا ما يحكم الموقوف بالبراءة او بمدة اقصر من التي قضاها تحفظيا . هذه الممارسات تسبب كوارث اجتماعية واقتصادية و تجعل المواطن يحقد على المنظومة القضائية و يحس بالظلم و القهر Pour s'approfondir dans le sujet: Lire L'etude du Labo démocratique intitulée :  "Arrestation, garde à vue, et détention préventive: Analyse du cadre juridique tunisien au regard des Lignes directrices Luanda"

La Tunisie sur le Los Angeles Times

Un article du Los Angeles Times (the third-most widely distributed newspaper and the second-largest metropolitan newspaper in the United States ) qui passera surement inapercu en Tunisie mais qui merite qu'on s'y attarde rien que pour le fait que c'est le deuxieme du meme auteur ( email ) dans l'espace d'un seul mois et les seuls qui parlent de la Tunisie au LA Times durant toute l'annee 2007.

Le discours de Bourguiba à Addis Abeba en 1963 à l'occasion de la création de l'OUA

Merci à tous ceux qui ont réagi pour revendiquer l'appartenance de la Tunisie à l'Afrique. Grace au soutien de la direction de la communication de l'unité africaine,voici en exclusivité le discours de Bourguiba à l'occasion de la création de l'Organisation de l'Unité Africaine (OUA). Ce discours a été prononcé il y'a 50 ans jours pour jours, le 25 Mai 1963 à Addis Ababa. Son Excellence Habib Bourguiba, Président de la Tunisie. L’unité dans la diversité J’ai l’agréable devoir d’adresser à votre éminente assemblée les salutations fraternelles du peuple tunisien et ses vœux de plein succès pour nos travaux. C’est la seconde fois en peu de d’années que les Etats indépendants d’Afrique se réunissent à Addis-Abéba, ce bastion héroïque de la liberté africaine. Je ne puis, sans émotion et sans fierté, évoquer l’épopée éthiopienne. Ce fut le début d’un combat décisif qui devait se terminer, en Afrique et ailleurs, par la défaite inéluct